Mercredi 27 Octobre 2021

Pour Tarik Senhaji, "le marché boursier est disposé à relever les défis de financement du NMD"

Pour Tarik Senhaji,
  • Pour ce faire, il est nécessaire de quadrupler la taille de la Bourse de Casablanca et d'augmenter le pourcentage des transactions réalisées par des investisseurs internationaux à hauteur de 25%

Le marché boursier est disposé à accompagner le développement économique du Maroc et à relever les défis de financement assignés par le nouveau modèle de développement (NMD), a affirmé, mardi à Casablanca, le Directeur général de la Bourse de Casablanca, Tarik Senhaji.

Pour ce faire, il est nécessaire de quadrupler la taille de la Bourse de Casablanca et d'augmenter le pourcentage des transactions réalisées par des investisseurs internationaux à hauteur de 25%, a indiqué Senhaji dans une déclaration, à l'occasion d'une conférence hybride tenue par la Bourse de Casablanca sous le thème "la technologie, catalyseur d'un marché au service de l'amorçage du nouveau modèle de développement".

Il a également rappelé que le marché boursier marocain s'est développé de manière naturelle et organique grâce à la technologie, notant que la Bourse de Casablanca a été pionnière en la matière sur le plan continental avec l'implémentation, en 1997, de la première plateforme de cotation électronique.

"La relation de symbiose entre la Bourse et la technologie s'est perpétuée dans la dynamique de la place casablancaise, jusqu'en 2016, avec la mise en place du nouveau système de cotation et de surveillance de la Bourse de Casablanca identique à celui utilisé par London Stock Exchange Group", a dit Senhaji, soulignant que ces avancées technologiques ont permis de consolider une infrastructure résiliente et performante qui a fait ses preuves pendant la crise sanitaire.

Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de rassurer les intervenants sur le marché, ainsi que les institutionnels sur les standards internationaux employés dans la Bourse de Casablanca, laquelle constitue désormais une plateforme boursière de premier plan au niveau mondial où l'ensemble des risques d'exécution sont maîtrisés.

Cette conférence, qui marque les cinq ans d'implémentation du nouveau système de la Bourse, a été l'occasion aussi pour les experts et investisseurs d'identifier les forces de la technologie comme levier d'accompagnement du financement du NMD, de jeter la lumière sur l'expérience et les acquis de la Bourse de Casablanca.

Ainsi, le directeur des opérations financières et des marchés de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nasser Seddiqi, a mis en avant la contribution de la technologie au développement du marché des capitaux et, par la même, l'amorçage du NMD, dont la mise en œuvre nécessite des ressources financières additionnelles importantes qui devront être apportées par les marchés financiers.

Cette conférence a été organisée sous forme de panel auquel ont également participé Ridouane Azagrouze, Directeur des systèmes d'information de Maroclear, Karim Berrada, Vice-Président de l'Association professionnelle des sociétés de Bourse et Mohamed Saad, Directeur Général Adjoint en charge du pôle ressources de la Bourse de Casablanca.

Le NMD, rappelons-le, accorde une place importante à la Bourse de Casablanca tel que rapporté par le recueil des notes thématiques, des paris et projets du NMD qui cite que "la dynamisation de la Bourse est l'élément essentiel pour permettre au Maroc de relever le pari de devenir une place financière régionale de référence".

 

Revivre la conférence :

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 19 Janvier 2022

Bourse de Casablanca: léger reflux pour le Masi

Mardi 18 Janvier 2022

A NE PAS RATER: un webinaire pour bien gérer vos investissements en Bourse

Mardi 18 Janvier 2022

Bourse de Casablanca: le marché à l'équilibre, l'activité toujours soutenue

Lundi 17 Janvier 2022

Bourse de Casablanca: mieux qu'un lundi

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required