Lundi 29 Novembre 2021

Introduction en Bourse de TGCC : Ouverture aujourd’hui des souscriptions

Introduction en Bourse de TGCC : Ouverture aujourd’hui des souscriptions

La période de souscription pour l’opération TGCC démarre aujourd’hui, le 29 Novembre 2021, et se poursuit jusqu’au 3 Décembre 2021 inclus. Le prix par action retenu pour l’Opération est de 136 DH. Voici ce qu’il faut savoir sur cette entreprise et ses projets de développement.
 

Ayant franchi la barre des 3 milliards de dirhams de chiffres d’affaires en 2019, le Groupe trentenaire comptait, au 30 juin 2021, 80 projets en cours au Maroc et à l’international. Il réalise son IPO pour un montant de 600 MDH, dont 300 MDH pour financer sa croissance.

Pour cette opération, une seule tranche a été retenue pour l’ensemble des souscripteurs, ce qui risque de pousser les grands investisseurs à s’orienter vers le marché secondaire pour constituer le reste de leurs positions. Ainsi, une première allocation offrira aux investisseurs, par itération, jusqu’à 700 actions par souscripteur, soit 95.000 DH. Ensuite, une deuxième allocation se fera au prorata pour l’allocation de l’excédent des demandes au-delà de 700 actions.


Un carnet de commande sécurisé

Le carnet de commande total du Groupe TGCC atteint 6 021 MMAD au terme de l’exercice 2019, soit une hausse de 6,8% par rapport à l’exercice précédent. Cette évolution est portée par le renforcement de la prise de commande en 2019, notamment dans les secteurs de l’hôtellerie et des bureaux.

Pour rappel, le carnet de commande correspond à l’ensemble des commandes enregistrées et non réalisées. Il représente donc le chiffre d’affaires sécurisé à réaliser dans le futur.

A fin 2020, le carnet de commande total du Groupe a baissé de 19,5%, ce qui s’explique par une faible prise de commande sur l’année 2020 du fait de la crise sanitaire de la COVID-19.

Porté par la reprise économique, le carnet de commande a bondi de 20,1% par rapport à fin 2020, pour s’établir à 5 822 MMAD au terme de juin 2021. Cette reprise concerne la majorité des secteurs d’activité (hôtellerie, industrie, infrastructure, etc.).


Une prise de commande 2021 d’ores et déjà supérieure à 2019 avant la crise sanitaire

La prise de commande correspond pour sa part aux nouvelles commandes enregistrées sur une période. Ainsi, les prises de commande sur une période correspondent aux nouvelles commandes prises et enregistrées sur cette même période. Elles viennent s’ajouter au carnet de commandes en cours.


Après une légère hausse en 2019 (+7,3%), la prise de commande a enregistré une chute de 66,1% en 2020 dans un contexte de crise sanitaire marqué par l’arrêt de nombreux chantier et le report de plusieurs projets.


Néanmoins, au premier semestre de l’année 2021, la prise de commande du Groupe TGCC est estimée à 2 332 MMAD, soit un rebond de +87,3% par rapport à l’ensemble de l’année 2020, symbolisant la reprise économique et sectorielle au Maroc.



Les projets de développement

Internationalisation. Depuis 2013, TGCC a entamé son expansion régionale par ses différentes implantations en Afrique. C’est ainsi que T2G, première filiale africaine du Groupe implantée au Gabon, voit le jour en 2014 pour la construction d’un projet résidentiel. Un an plus tard, c’est en Côte d’Ivoire que le Groupe décide de s’installer avec l’ambition de développer une filiale autonome et devenir un acteur local de construction. TGCC a également initié, en 2018, la création d’une filiale au Sénégal et a pu obtenir 2 contrats de construction.


A noter que dans le cadre de sa stratégie de développement, TGCC prévoit de redéployer ses activités en Afrique de l’Ouest en créant un hub à Abidjan qui permettra d’adresser des marchés sur toute la région et de centraliser son encadrement. Aujourd’hui, sur le volet internationalisation, les objectifs stratégiques que le Groupe s’est fixé à horizon 2025 sont les suivants :

• Consolider la Côte d’Ivoire et sourcer de nouveaux projets dans les pays de la sous-région et au Cameroun;


• Intégrer la fonction « financement de projets » dans son champ de compétences. En effet, le Groupe souhaite pouvoir apporter une capacité de négociation de dette de manière à pouvoir proposer des solutions de construction de projet avec financement du projet, sécurisant ainsi la réalisation des travaux et leur règlement;


• Structurer ses ressources sur place.



Verticalisation. Les objectifs de l’intégration verticale pour TGCC sont les suivants :

• Une plus grande maîtrise de la chaîne de valeur pour une meilleure compétitivité lors des réponses aux appels d’offres;

• Un renforcement de la qualité notamment sur les lots secondaires;

• La captation d’une partie de la rentabilité générée au niveau des autres lots.

Pour ce faire, il faut pouvoir instaurer une gouvernance saine qui permette de maîtriser la gestion et le développement des filiales de manière à pouvoir s’assurer de la rentabilité de ses filiales. Aujourd’hui, la stratégie de verticalisation du Groupe TGCC est bien entamée avec plus de quatre filiales spécialisées :

• Emene Prefa

• Arte Lignium

• Infinite Aluminium

• Oxy Revet


A ce stade, l’objectif premier est d’assurer une intégration efficiente de ces filiales au sein du Groupe afin de créer efficacement des synergies et d’optimiser la rentabilité du Groupe.


La stratégie de verticalisation s’articule avant tout autour du rôle de l’entité mère que représente TGCC SA. Il s’agit notamment de contrôler la gestion de ses filiales et à mutualiser les fonctions supports entre TGCC SA et ses filiales en ce qui concerne les directions RH, contrôle de gestion, logistique, SI et contrôle interne. Ceci permettra à TGCC de s’assurer non seulement de la profitabilité de ses filiales et de leur développement,

mais également de s’assurer que la qualité et le respect des engagements qui a fait le succès de l’entreprise soit également assurés par ses filiales.

Au-delà des filiales déjà intégrées au sein du Groupe, la direction stratégique de TGCC a poussé sa réflexion vers d’autres pistes de verticalisation. Il s’agit notamment des métiers des lots techniques (Métiers de l’Electricité et Plomberie (MEP)) étant donné le
volume critique qu’ils représentent pour le Groupe, et l’importance de la maitrise de ces métiers pour assurer l’optimisation des projets pour le compte des Maîtres d’Ouvrages et la qualité des projets livrés en tous corps d’états.


Ainsi les orientations stratégiques du Groupe à court terme s’articulent autour de deux objectifs :

• Acquérir d’ici fin 2022 une entreprise permettant de continuer à étoffer l’offre interne;

• Renforcer la quote-part du chiffre d’affaires généré par les sociétés intégrées / à intégrer à horizon 2023.


Diversification. Aujourd’hui, TGCC s’impose comme un acteur majeur de la construction au Maroc. Afin de pouvoir continuer à assurer sa croissance et consolider sa position sur le marché, TGCC souhaite diversifier ses activités dans l’industrie de la construction. Ce renforcement devra se faire par une équipe dédiée qui devra soit être constituée soit intégrée à travers une croissance externe. Le plan de relance à venir et la dynamique du Royaume avec sa stratégie de développement des ports et des barrages pousse TGCC à vouloir développer significativement sa présence sur les marchés des travaux publics et notamment les barrages, les ports et les ouvrages d’art. Plusieurs chantiers d’infrastructures ont déjà vu le jour et de nouveaux projets seront enclenchés dans les années à venir pour renforcer d’avantage le transport via les routes, les gares et les tunnels, la logistique à travers les ports et la gestion de l’eau grâce aux barrages.


La stratégie ministérielle de l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation a permis de construire plusieurs barrages pour subvenir au besoin en eau potable.

Cette stratégie a permis une croissance en construction des barrages de 32% sur la période de 2010 à 2020, soit un TCAM de 2,84%. Il est important de notifier que le nouveau plan stratégique 2020-2027 du ministère prévoit la construction de 20 barrages et 3 stations de dessalement de l’eau de mer avec un coût de 115,4 MMMAD.


Il est à noter que le développement de l’activité des travaux publics permettra également à TGCC de renforcer son développement à l’international. En effet, la taille du marché des travaux publics est significativement plus importante que celle du Bâtiment en Afrique de l’Ouest. En 2020, les projets de BTP représentent 83% du marché de la construction, dont 50% qui proviennent des infrastructures de transport (construction des routes et ouvrages d’art, etc.) et 22% de l’énergie (construction des barrages, etc.).


Ce développement se fera soit par croissance externe, si des opportunités d’acquisition de sociétés existantes se concrétisent. Dans le cas contraire, TGCC a prévu d’intégrer de nouvelles équipes ayant les compétences et l’expérience requises afin de pouvoir développer ce type de projets. Dans ce dernier cas, la croissance du carnet de commande se fera de manière graduelle afin de développer en interne les références et qualifications nécessaires.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 20 Decembre 2021

TGCC: MCP maintient ses intentions sur la valeur

Lundi 20 Decembre 2021

Investisseurs particuliers, quelle stratégie pour vos actions TGCC

Jeudi 16 Decembre 2021

TGCC fait des étincelles pour sa première cotation à la Bourse de Casablanca

Jeudi 16 Decembre 2021

TGCC: le titre réservé à la hausse pour ses premiers pas en Bourse

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required