Jeudi 09 Decembre 2021

Revue de presse économique du 9 décembre 2021

Revue de presse économique du 9 décembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale jeudi 9 décembre


L'Economiste

Depuis l'avènement de la pandémie du coronavirus, près de 1/3 des sociétés de location de voitures ont mis la clé sous le paillasson. Les implications économiques des restrictions liées à la crise sanitaire ont été fatales. La récente suspension des liaisons aériennes est en train de porter l'estocade au secteur en raison des annulations des réservations. Selon la Fédération des loueurs d'automobile sans chauffeur, la période des fêtes de fin d'année représente 25% du chiffre d'affaires. La profession qui a été écartée des mesures d'aide publique réclame un plan de soutien en raison des annulations des réservations.

Assurance: ACECA perd son agrément. Mini séisme dans l'écosystème des assurances. Aceca, un des plus anciens et des plus gros courtiers du secteur vient de perdre son agrément. En 2020, le groupe figurait parmi le top dix des intermédiaires avec un chiffre d'affaires de 300 millions de DH et une commission de près de 35 millions de DH. L'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (Acaps) a pris la décision mardi dernier. Auparavant, la commission de discipline constituée majoritairement par des indépendants et des professionnels, s'est prononcée en faveur du retrait de l'agrément de ACECA SA et ACECA Tanger SA. Ce qui sonne la fin pour cet intermédiaire présent sur le marché depuis 1950.

Aujourd’hui Le Maroc

Visa France : Procédure spéciale pour les transporteurs marocains. Une séance de travail a été tenue récemment à Rabat, entre notamment l’ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal et une délégation de la CGEM, pour exposer en détail les difficultés et les entraves rencontrées par les entreprises marocaines du transport international routier en matière d’obtention de visas plus particulièrement en ce qui concerne les délais d'attente assez longs. Selon la Fédération du transport et de la logistique, «La partie française a souligné, chiffres à l’appui, que le nombre annuel de visas délivré par les consulats généraux de Rabat et Casablanca a enregistré une progression continue durant les années 2018, 2019, 2020 et 2021. S’agissant des délais d’attente, la délégation française a fait état de dossiers caractérisés par des pratiques non transparentes, nécessitant ainsi des délais plus longs pour leur instruction».

Ce qui est prévu en 2022 pour appuyer le textile. En tant que grand pourvoyeur d’emplois au pays, le gouvernement prévoit une véritable stratégie pour revigorer le textile national. Le ministère de l’industrie et du commerce a prévu de prendre des mesures concrètes. Il s’agit notamment d’encourager la production nationale d’abord au Maroc. Alors que les produits «made in Morocco» font face à une concurrence farouche de la part des produits importés, le gouvernement va doper le textile national en agissant sur les commandes locales. Des accords de partenariat sont annoncés avec au moins deux grandes chaînes marocaines de la grande distribution. D’autres contrats similaires avec d’autres marques de grandes surfaces ne sont pas exclus. Les autorités comptent également protéger la production nationale en instaurant un climat de concurrence loyale sur le marché national.

L’Opinion

Santé publique: les clés d’une réforme sur les rails. Condition indispensable pour répondre aux besoins des 22 millions de nouveaux adhérents au régime de l'Assurance Maladie Obligatoire, la réforme du système de la Santé est d'ores et déjà entamée. Avec une hausse du budget de la Santé de 3 milliards en 2022, le gouvernement se donne une priorité d'améliorer l'offre de soins par l'investissement dans les infrastructures. Loin d'être une simple question de moyens financiers, la réussite de la réforme, tant attendue, concerne autant la réhabilitation des hôpitaux que la valorisation des ressources humaines. La nouvelle loi relative à la Fonction publique de la Santé promet une meilleure rémunération des médecins, basée sur la productivité. Encore faut-il établir un système d'évaluation efficace et améliorer la gouvernance des établissements hospitaliers.

OBG: la reprise économique post-Covid se précise au Maroc. L'économie marocaine devrait connaître cette année une croissance de 5,7% grâce aux bonnes performances du secteur agricole, selon les estimations du cabinet d'intelligence économique londonien, Oxford Business Group (OBG). Un rebond de croissance qui serait possible grâce aux mesures prises en réponse à la crise du Covid-19, mais également et surtout suite au lancement de plusieurs chantiers, notamment au niveau de l'industrie pharmaceutique, du textile, de l'agro-alimentaire,... et la liste n'est pas exhaustive. S'agissant des trois années à venir et en se basant sur les prévisions du FMI, le cabinet londonien table sur une croissance de 3,1% en 2022, 3,6% en 2023 et 3,5% en 2024.

Le Matin

Sahara Marocain: La Chambre des députés paraguayenne réitère son soutien au plan d’autonomie dans le cadre de la souveraineté du Maroc. La Chambre des députés paraguayenne a réitéré son soutien à l'initiative marocaine d'autonomie pour le Sahara, qui "est la seule base crédible et sérieuse pour une solution définitive dans le cadre de la souveraineté du Maroc et de son intégrité territoriale, conformément aux paramètres définis par le Conseil de Sécurité (CS) de l'Organisation des Nations Unies". Dans sa déclaration N°892, l’institution législative se félicite de la nouvelle résolution du CS de l’ONU et exprime son soutien aux efforts du Secrétaire Général des Nations Unies et de son nouvel Envoyé Personnel "pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis, au différend" régional autour du Sahara marocain.

Rachid Talbi Alami s'entretient avec une délégation du FMI. Le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, s'est entretenu, en vidéoconférence, avec une délégation du Fonds monétaire international (FMI), conduite par son chef de mission, Roberto Cardarelli. Au cours de cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des consultations annuelles menées par le FMI en vertu de l’article IV de ses statuts, Talbi Alami a salué les relations de coopération établies entre le Maroc et cette institution, notant que la Ligne de précaution et de liquidité mise à la disposition du Maroc reflète la confiance des partenaires en la solidité de l'économie marocaine et témoigne de la place du Royaume comme "pôle de stabilité et de sécurité dans la région".

Libération

Omar Hilale: Les orientations royales consacrent l'attachement "indéfectible" du Maroc aux valeurs de paix et de dialogue. En droite ligne des Hautes orientations royales, le Maroc maintient un engagement "indéfectible" à la promotion des valeurs de paix et de dialogue entre les religions et les cultures, a affirmé, à New York, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. “Conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc maintient un engagement indéfectible à la promotion des valeurs de paix, de dialogue entre les religions et les cultures, de respect mutuel, de respect de la dignité humaine et du bon voisinage”, a souligné Hilale qui intervenait jeudi lors du Débat annuel de l’Assemblée générale de l’ONU sur la Culture de paix. L’ambassadeur a relevé que le Royaume accorde une “grande” importance à la lutte contre toutes les formes de discrimination, de xénophobie, de haine et de rejet de l’autre, y compris l’islamophobie, l’antisémitisme et la christianophobie, notant que le Maroc reste disposé à poursuivre ses actions pour lutter contre les discours haineux.

Amina Bouayach: La lutte contre la violence faite aux femmes doit tenir compte des dimensions socio-culturelles. La lutte contre la violence faite aux femmes est tributaire d'une approche qui tient compte des dimensions socio-culturelles, parallèlement à la démarche juridique, a souligné, mardi à Rabat, la présidente du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach. "La lutte contre ce phénomène dépasse et de loin le simple aspect juridique, et requiert la prise en compte des dimensions sociales et culturelles", a expliqué Mme Bouayach, lors d’un colloque organisé par la Chambre des conseillers sur le bilan et les perspectives des politiques publiques en matière de lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’encontre des femmes.

Al Bayane

Le CNP publie son 2ème rapport sur "la presse marocaine et les impacts de la pandémie Covid-19". Le Conseil national de la presse (CNP) a récemment publié son deuxième rapport sur "la presse marocaine et les impacts de la pandémie Covid-19", qui comprend des recommandations pour la reconsidération du métier, l’adoption d'un modèle de développement approprié et l'adaptation des ressources aux exigences et aux évolutions du marché. Le rapport, élaboré par la Commission de l'entreprise de presse et de la mise à niveau du secteur, a souligné qu'a la lumière de l"infodémie" qui a coïncidé avec la pandémie, un besoin d'une presse professionnelle et éthique s'est fait sentir au Maroc, comme dans de nombreux pays, notant que cette même presse est "menacée de faillite".

L'ONDH présente les résultats de son rapport sur le développement humain et les jeunes au Maroc. L'Observatoire national du développement humain (ONDH) a présenté les résultats de son rapport sur le développement humain "Être jeune au Maroc de nos jours", lors d'un atelier organisé en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Ce rapport, fondé sur une approche participative, traite de l'évolution des indicateurs du développement humain entre 2012 et 2020 dans le Royaume, tout en jetant la lumière sur la problématique de la précarité sociale et l'impact de la pandémie sur le développement humain. Il propose également un diagnostic approfondi de la situation de la jeunesse marocaine sur les plans économique, social et politique, ainsi qu’une réflexion prospective sur l’adaptation des politiques publiques pour répondre à ses attentes et aspirations, et ce en accord avec les orientations du Nouveau modèle de développement.

Maroc Le Jour

Situation des femmes: "d'importants acquis. La ministre de la Solidarité, de l'Insertion sociale et de la Famille, Aouatif Hayar a indiqué que le Maroc a accumulé d'importants acquis en matière de promotion de la situation des femmes. Depuis les années 1990 et le début des années 2000, le Royaume a accumulé des acquis de grande importance en matière de promotion de la situation de la femme, tant au niveau de la refonte du système juridique national, soucieux d'aller au diapason des conventions internationales, qu'au niveau du renforcement du cadre institutionnel et de développement de programmes et de politiques relatives à l'égalité des sexes et à la protection et de la promotion des droits des femmes, a souligné Hayar en réponse à une question à la Chambre des conseillers sur "la situation de la femme marocaine".

Lutte antiterroriste: Londres salue les efforts du Maroc. Le Royaume-Uni a salué, mercredi à Londres, la contribution du Maroc aux efforts régionaux et internationaux de lutte contre le terrorisme et s'est félicité de la création à Rabat du Bureau du Programme de l'ONU pour la lutte contre le terrorisme. Dans un communiqué conjoint à l'issue de la 3ème session du dialogue stratégique Maroc-GB, les deux pays ont appelé à une action internationale résolue pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme violent sous toutes ses formes, et réaffirmé leur soutien à la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme des Nations unies.

Al Massae

Le ministère de la Santé lance l'opération "Riaya" de lutte contre les effets des vagues de froid. Le ministère de la Santé et de la protection sociale lance l’opération "Riaya" 2021-2022, prévue du 15 novembre 2021 au 30 mars 2022, avec comme objectif de renforcer la prise en charge médicale des populations dans les zones exposées aux effets des vagues de froid. Cette opération, qui intervient dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19, intervient en application des Hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, visant à assurer la prise en charge nécessaire aux populations des zones affectées par les vagues de froid et tend à y assurer la continuité des services de santé, indique le ministère dans un communiqué.

Al Yaoum Al Maghribi

Le Maroc et le Royaume-Uni tiennent la 3è session de leur dialogue stratégique. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita et la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, ont tenu, mercredi à Londres, la 3è session du dialogue stratégique Maroc-GB. Lors de ces entretiens, les deux ministres ont réaffirmé leur vision commune pour l'établissement d'un partenariat stratégique entre les deux pays, à travers le renforcement du dialogue politique, l’approfondissement des relations économiques et de la coopération sécuritaire et la promotion des liens humains et culturels. Dans ce sens, les deux parties ont procédé à l'adoption d’une Déclaration politique conjointe Maroc-Royaume-Uni et à la signature de deux décisions mettant en place les organes principaux du nouvel Accord d’association Maroc-Royaume-Uni, conclu entre les deux pays en 2019, à savoir le Conseil et le Comité d’association.

Assahra Al Maghribia

Des responsable HCR et UE saluent l'engagement implacable du Maroc envers les réfugiés. Des responsables onusiens et européens ont salué l'engagement implacable du Maroc en faveur des droits des réfugiés et leur accès aux services publics comme l'éducation, la santé, la protection légale et l’emploi, au même titre que les citoyens marocains. Lors d’un point de presse organisé par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) pour présenter le bilan du programme "Améliorer l’accès aux droits des réfugiés en Afrique du Nord - Maroc", ils ont indiqué que les réfugiés au Royaume ont bénéficié de la prise en charge médicale, du suivi psychologique et social et d’une assistance financière exceptionnelle pour subvenir à leurs besoins vitaux dans le contexte de la crise de Covid-19. Le représentant de l’UNHCR au Maroc, François Reybet-Degat a affirmé que le Maroc est un pays référence en la matière, grâce au cadre législatif pertinent mis au point dans ce domaine et aux multiples initiatives visant la protection de cette catégorie et la facilitation de leur accès aux services publics, notamment l’éducation nationale.

Al Ahdath Al Maghribia

La souveraineté industrielle au centre d'une réunion entre Ryad Mezzour et la CGEM. Intervenant lors d’une séance de travail tenue avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour a souligné qu'au cours des cinq prochaines années le gouvernement se penchera sur la mise en œuvre de deux chantiers. Il s'agit d'abord d'un plan pour créer un million offres d'emploi, malgré le contexte pandémique et le deuxième porte sur la souveraineté nationale globale, a-t-il expliqué, relevant que tous les intervenants sont appelés à contribuer pour réussir le pari de la souveraineté globale, notamment la « souveraineté industrielle ».

Al Alam

Sefrou: Hausse de 4 pc de la production oléicole en 2021 (DPA). La production des olives au titre de l’année 2021 est estimée à 66.000 tonnes, en hausse de 4 pc par rapport à l’année précédente, selon la direction provinciale d’agriculture de Sefrou (DPA). Le démarrage de l’activité de récolte des olives a connu un retard dans la province de Sefrou compte tenue des spécificités pédo-climatiques et n’a commencé que vers le mi-novembre, souligne la DAP, précisant que le rendement moyen est de l’ordre de 2.2 tonnes/hectare, avec des rendements de l’olivier en irrigué de 4,4 t/Ha. La même source relève que la production des olives est orientée à 85 pc vers la trituration et l'extraction de l'huile d'olive, 10 pc vers l’autoconsommation et 5 pc vers la conservation par les méthodes traditionnelles.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Dkhissi: La Sûreté nationale résolument engagée contre les violences faites aux femmes. Les services de la Sûreté nationale sont résolument engagés à lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles, qui représentent de graves violations des droits fondamentaux, a affirmé le directeur central de la Police judiciaire Mohamed Dkhissi. Lors de la cérémonie de clôture d'une Caravane de sensibilisation contre les violences visant les femmes, initiée par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) en collaboration avec ONU Femmes, Dkhissi a exprimé l'engagement inébranlable des services de la DGSN à faire face à ces actes sous toutes leurs formes, condamnant fermement ce phénomène intolérable. Les femmes et les filles sont des piliers de la dynamique du développement économique et social du Royaume, a-t-il soutenu, expliquant que cette caravane a été l'occasion de mobiliser toutes les parties prenantes autour de cette question.

Bayane Al Yaoum

Mrabet: environ 74% n'ont pas reçu la troisième dose. Le taux des primo-vaccinés s’élève à 67% de la population cible, tandis que les personnes ayant reçu deux doses sont de l’ordre de 62,3% et 5% pour le booster (3ème dose), a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère, Mouad Mrabet, lors de la présentation du bilan bimensuel de la situation au Maroc. Le Royaume se trouve dans une phase transitoire qui offre le moment opportun pour accélérer la vaccination, en plein rebond épidémique dans plusieurs pays dans un contexte marqué par l’apparition du variant Omicron, a-t-il dit, soulignant que la moyenne de la validité de la 2ème dose n’est que de 26,3% désormais, ce qui fait que 74% environ des citoyens concernés n’ont encore reçu la 3ème dose.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc poursuivra son action pour l'adaptation du maintien de la paix aux contextes opérationnels du 21è siècle. Le Royaume du Maroc entend poursuivre son action pour le renforcement et l'adaptation du maintien de la paix aux contextes opérationnels du 21ème siècle, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Intervenant, par visioconférence, à la 4ème Conférence ministérielle sur le Maintien de la Paix, qui se tient à Séoul et organisée par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Défense Nationale de la République de Corée du Sud, Bourita a souligné que l’engagement du Maroc en faveur du maintien de la paix est "permanent et constant" et ce depuis son indépendance. "Faisant siens les idéaux de la Charte des Nations Unies, le Royaume a contribué depuis 1960 à quinze Opérations de Maintien de la Paix mandatées par le Conseil de sécurité de l’ONU, et déploie aujourd’hui environ 1.700 Casques Bleus au sein de trois Opérations", a poursuivi le ministre.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required