Mercredi 08 Decembre 2021

Revue de presse économique du 8 décembre 2021

Revue de presse économique du 8 décembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi 8 décembre 2021
     


Aujourd'hui Le Maroc

La mortalité routière a bondi de 20,8% en septembre 2021. Selon le dernier baromètre de l’Agence nationale de sécurité routière (NARSA ), le nombre de morts sur les routes a augmenté de 20,8% en septembre 2021, soit 60 tués de plus par rapport à la même période en 2020. Il s’est ainsi établi à 348. Selon la NARSA le nombre de tués a augmenté de 18,8% par rapport à septembre 2019. Par ailleurs, 10.028 accidents corporels ont été enregistrés au niveau national, soit une hausse de 18,6% par rapport à septembre 2020 et de 13,8% par rapport à septembre 2019. Le nombre de personnes grièvement blessées s’établit à 770, soit une hausse de 23,8% (148 blessés graves de plus) par rapport au même mois en 2020.

Le PLF muscle la lutte contre le blanchiment d’argent. Une disposition entrera en vigueur bientôt concernant les sommes emportées ou introduites sur le territoire national. Pour la première fois, les autorités marocaines incluent une disposition similaire en bonne et due forme dans la loi de Finances. Dans ce sens, le Parlement avec ses deux Chambres vient de valider un amendement proposé par le gouvernement instituant l’obligation de déclarer les fonds d’argent de plus de 100.000 dirhams au passage des postes frontières du pays. Cette disposition couvre bien évidemment l’argent en liquide mais également les fonds disponibles dans les cartes bancaires et autres moyens de paiement. Selon le ministère de l’Économie et des finances, cette nouvelle disposition n’aura aucun impact sur les investissements étrangers.

L'Economiste

Mission accomplie: le projet de loi de Finances (PLF) pour 2022 a été adopté en plénière en deuxième lecture. Il a été transféré au Bulletin officiel pour publication. Avant cette séance, les députés de la Commission des finances ont approuvé les amendements apportés par la Chambre des conseillers. Cette 2ème lecture vise à obtenir un PLF voté dans les mêmes termes, à la virgule près, dans les deux Chambres du Parlement. En attendant la promulgation du texte, plusieurs amendements ont été validés au sein de la Commission des finances et en plénière. Certains concernent l'investissement et la relance économique. Le premier porte sur la réduction du montant de l'investissement qui fait l'objet d'une convention signée avec l’État. Le montant de l'investissement bénéficiant de l'exonération de la TVA et des droits de douane passera désormais de 100 à 50 millions de DH.

Un prêt de 1,5 milliards de DH pour l’AMO. L'Assurance maladie obligatoire (AMO) décroche un premier financement de 150 millions d'euros, soit près de 1,6 milliard de DH. Ce prêt, accordé par l'Agence française de développement (AFD), est destiné à accompagner le Maroc dans la généralisation de l'AMO et le renforcement de son système de santé. Une convention de financement a été signée hier au siège du ministère des Finances, en présence des ministres Fouzi Lekjaâ, Khalid Ait Taleb et Mihoub Mezouaghi, DG de l’AFD. Le projet est structuré autour de deux piliers. L'un porte sur l'opérationnalisation de la généralisation de l'AMO, l'autre sur le renforcement de l'offre de soins.

L'Opinion

Charte de la Majorité: le Trio gouvernemental vise l’exemplarité. "Il est temps de changer la façon de faire de la politique", c'est le message que portent les trois partis de la coalition gouvernementale en se dotant de la Charte de la Majorité. Un code de bonne conduite qui vise à garantir une coexistence pacifique et productive entre le RNI, l'Istiqlal et le PAM tout au long de la législature. Grâce à une organisation bien définie et des règles éthiques claires, le trio s'est engagé à serrer les rangs et à éviter tout malentendu. Ministres, députés et conseillers, élus locaux et régionaux, sont tous tenus d'agir de concert et coordonner leurs actions afin de soutenir efficacement l’Exécutif.

Entretien routier: Nizar Baraka annonce une enveloppe de 3 milliard de Dhs. Dans le but de garantir aux usagers de la route une conduite dans les meilleures conditions possibles, le ministère de l'Equipement et de l'Eau entend lancer différents projets pour le maintien à niveau, l’entretien et la modernisation de la partie du réseau routier national, a assuré Nizar Baraka lors de la séance des questions orales à la Chambre des Représentants. Le financement de l'entretien routier est un problème récurrent au Maroc. La réhabilitation des routes rurales pour désenclaver les zones isolées et pallier l'insécurité routière restent des problèmes majeurs qui n'ont cessé de refaire surface. Ainsi, le ministère a réservé cette année 3 milliards de dirhams qui seront alloués à l'entretien et à la mise à niveau des routes nationales, soit 45% du budget consacré aux routes.

Le Matin

Omar Hilale: Les orientations royales consacrent l'attachement "indéfectible" du Maroc aux valeurs de paix et de dialogue. En droite ligne des Hautes orientations royales, le Maroc maintient un engagement "indéfectible" à la promotion des valeurs de paix et de dialogue entre les religions et les cultures, a affirmé, à New York, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. “Conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc maintient un engagement indéfectible à la promotion des valeurs de paix, de dialogue entre les religions et les cultures, de respect mutuel, de respect de la dignité humaine et du bon voisinage”, a souligné Hilale qui intervenait jeudi lors du Débat annuel de l’Assemblée générale de l’ONU sur la Culture de paix. L’ambassadeur a relevé que le Royaume accorde une "grande" importance à la lutte contre toutes les formes de discrimination, de xénophobie, de haine et de rejet de l’autre, y compris l’islamophobie, l’antisémitisme et la christianophobie, notant que le Maroc reste disposé à poursuivre ses actions pour lutter contre les discours haineux.

Le ministre hongrois des AE souligne le rôle du Maroc en tant que pays "clé" en matière de lutte contre l'immigration irrégulière. Le ministre hongrois des Affaires étrangères et du Commerce, Péter Szijjártó, a souligné à Budapest, le rôle du Maroc en tant que pays "clé" en matière de lutte contre l’immigration irrégulière. "Nous considérons le Maroc comme un pays clé en termes de lutte contre l’immigration clandestine et nous apprécions son rôle en la matière", a indiqué le ministre hongrois lors d’une conférence de presse, à l’issue d’une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Szijjártó a également relevé que le Maroc, un pays stratégique pour la stabilité et pour le développement de l’Afrique, est "important" pour la sécurité de l’Europe, insistant à cet égard sur la nécessité pour l’UE de soutenir le Royaume et son développement.

Libération

"La transformation digitale et intelligente de l'Afrique Locale", au cœur des débats à la 5è édition du FAMI à Marrakech. Les travaux de la 5è édition du Forum Africain des Managers Territoriaux et des Instituts de Formation ciblant les Collectivités Territoriales (FAMI5), un événement placé sous le thème "la transformation digitale et intelligente de l'Afrique Locale : le temps d'agir c'est maintenant !!!", se sont ouverts à Marrakech. Organisé par Cités et Gouvernements Locaux Unis d'Afrique (CGLU- Afrique) à travers son Académie Africaine des Collectivités Territoriales (ALGA), en partenariat avec le Département des Affaires Economiques et Sociales des Nations Unies, la Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCT) relevant du Ministère de l'Intérieur, le Conseil de la Région Marrakech-Safi, l'Université Cadi Ayyad de Marrakech, l'Association des Régions du Maroc (ARM), l’Association Marocaine des Présidents des Conseils des Préfectures et des Provinces (AMPCPP) et l'Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC), ce Forum s'insère dans le cadre de la contribution de CGLU- Afrique à la décennie de l'Action des Nations Unies.

Le Maroc prend part à la 20ème session de l'Assemblée des États parties au Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale. Le Maroc prend part à la 20ème session de l'Assemblée des États parties au Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale (CPI), tenue du 6 au 11 décembre à la Haye. Jouissant d'un statut d’observateur, le Royaume est représenté à cette session par une délégation conduite par l’ambassadeur du Maroc à la Haye, Abdelouahab Bellouki. L'Assemblée des États parties est le principal administrateur et le corps législatif de la Cour Pénale Internationale. Elle est composée des représentants des États ayant ratifié le Statut de Rome, mais réunit également des États observateurs, des États invités, des organisations internationales et régionales et des représentants de la société civile.

Al Bayane

Le Maroc accueille la 38ème session du Conseil des ministres arabes de la Justice. Le Conseil des ministres arabes de la Justice a décidé de tenir sa 38ème session en novembre 2022 au Royaume du Maroc, suite à la réunion du Bureau exécutif du Conseil. Cette décision a été prise à l’unanimité à l'issue de la 37ème session du Conseil, tenue lundi au siège du Secrétariat général de la Ligue arabe au Caire, suite à une note soumise par la représentation permanente du Royaume du Maroc au sein de cette organisation. Par ailleurs, le Conseil des ministres arabes de la Justice a appelé à l'intensification de la coopération arabe bilatérale et multilatérale en matière d'échange d'informations sur la lutte contre le terrorisme, ainsi qu'à l'activation des dispositions de l'article 4 de la Convention arabe contre le terrorisme concernant l'échange d'informations et d'expériences.

OCP: Al Moutmir de semis direct ambitionne de couvrir plus de 25.000 ha. Le programme Al Moutmir de semis direct du groupe OCP ambitionne de couvrir plus de 25.000 hectares durant la campagne agricole 2021-2022, a indiqué le groupe. L'OCP avec le concours d'associations et de coopératives agricoles à l’échelle nationale et des partenaires scientifiques, continue le déploiement de son offre de semis direct lancée en 2019, a fait savoir le groupe dans un dossier de presse relatif au programme "Al Moutmir", notant que cette initiative intervient dans le cadre de ses efforts déployés en vue de soutenir le plan national de semis direct et de contribuer à la promotion de mesures d’adaptation de l’agriculture marocaine aux changements climatiques via un développement agricole résilient.

Maroc Le Jour

Le Maroc s’ouvre sur le groupe "Visegrád". La première réunion ministérielle "V4+Maroc" du Groupe de Visegrád s'est ouverte, mardi à Budapest, avec l'objectif de discuter des moyens de renforcer les liens de coopération entre le Royaume et cette organisation intergouvernementale qui réunit quatre pays d’Europe centrale: la Hongrie, la Pologne, la Tchéquie et la Slovaquie. Le Maroc est représenté lors de cette réunion par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'Étranger, Nasser Bourita. Le Groupe de Visegrád (V4), qui a réussi à s'imposer comme une alliance majeure au sein de l’UE, élargit ponctuellement ses travaux à d’autres partenaires dans le cadre de formats dits "V4 +", en fonction des priorités européennes et internationales de la présidence du Groupe.

Le ministère de l’Intérieur se mobilise pour le don du sang. Le ministère de l’Intérieur a organisé au profit de ses fonctionnaires une campagne de don du sang, à l’occasion de la Journée nationale des donneurs de sang qui coïncide avec le 5 décembre. Cette initiative à caractère humanitaire s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat entre les ministères de l’Intérieur et de la Santé visant à mobiliser les potentialités nécessaires pour organiser des campagnes conjointes de don du sang. La campagne ambitionne de renflouer les stocks disponibles en cette denrée vitale et de contribuer à réduire le déficit enregistré en la matière au niveau des unités hospitalières et des centres de santé.

Al Massae

AGR: la Dette du Trésor devrait se poursuivre pour atteindre 904 MMDH en 2021. La dette du Trésor devrait atteindre 904 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'année 2021, selon Attijari Global Research (AGR). "Dans un contexte marqué par le creusement du déficit budgétaire pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire du Covid-19, la hausse de la Dette du Trésor devrait se poursuivre pour atteindre 904 MMDH en 2021", indique AGR dans sa note mensuelle "Budget focus – Fixed income" d'Octobre. La dette intérieure devrait atteindre 683 MMDH en 2021E, en hausse de 7,8% par rapport à son niveau observé en 2020, estime AGR, notant que celle-ci aurait déjà atteint 666 MMDH à fin octobre 2021, tenant compte d'une levée nette du Trésor au cours de ce mois de 60,9 MMDH.

Al Yaoum Al Maghribi

L'entrepreneuriat constitue l'un des facteurs principaux de stimulation de l'économie agricole et rurale, a indiqué le ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki. "L'entrepreneuriat et l'activité entrepreneuriale ne sont pas uniquement un moyen d'insertion professionnelle des jeunes sur le marché du travail, mais sont également l'un des principaux facteurs de stimulation de l'économie agricole et rurale", a souligné Sadiki lors d'une conférence coorganisée par le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) et le ministère de l’Agriculture autour de la thématique "Dynamiser l’entrepreneuriat agricole et rural". Pour atteindre cet objectif, a poursuivi le ministre, de nombreuses mesures doivent être prises par les différentes parties prenantes, notamment les établissements publics, le secteur privé et les organisations professionnelles, dont les rôles sont "essentiels et complémentaires" pour aider à promouvoir et instaurer un dynamisme entrepreneurial.

Assahra Al Maghribia

Série d'entretiens à Budapest entre M. Bourita et ses homologues tchèque, slovaque et polonais. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita à Budapest, une série d’entretiens avec ses homologues tchèque, Jakub Kulhánek, slovaque, Ivan Korčok, et polonais, Zbigniew Rau. Ces entretiens ont été l’occasion pour les trois ministres de souligner l’intérêt particulier qu’ils accordent au Maroc et leur admiration des réformes entreprises ces dernières années sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI. Ils ont aussi tenu à saluer la gestion exemplaire par le Maroc de la lutte contre la pandémie de Covid-19 et surtout la réussite de sa campagne de vaccination. Les ministres des Affaires étrangères de la République tchèque, de la Slovaquie et de la Pologne ont été également unanimes à souligner le rôle du Maroc comme pays pourvoyeur de paix et de stabilité et modèle régional en matière de développement et de sécurité.

Al Ahdath Al Maghribia

Banque de projets: Un potentiel de substitution à l'import de 42,4 MMDH. Un total de 683 de projets d'investissement a été retenu à fin septembre 2021 dans le cadre de la banque de projets, représentant ainsi un potentiel de substitution de 42,4 milliards de dirhams (MMDH) d'importations et 53,3 MMDH de potentiel à l'export, a annoncé, lundi à Casablanca, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Les investisseurs nationaux se sont accaparés 90% de ces projets, ce qui reflète un basculement et un retour des capitaux marocains vers le secteur industriel, a souligné Mezzour, qui intervenait lors d’une séance de travail tenue avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Al Alam

L’automobile, les phosphates et l’aéronautique en tête des exportations marocaines. Selon l'Office des Changes, le Maroc continue de changer sa structure économique traditionnelle basée sur le secteur agricole, qui dominait les exportations marocaines, ainsi que les phosphates. De l’avis des experts et des spécialistes, cette dépendance vis-à-vis du secteur agricole a posé plusieurs défis ayant rendu l'économie marocaine tributaire des conditions météorologiques et des précipitations, ce qui a contraint les autorités marocaines à opter pour une grande diversification dans les secteurs prioritaires pour l’exportation et ce afin d'augmenter le taux des exportations leurs rapport avec la balance commerciale marocaine. Les statistiques de l’office ont révélé que le Maroc est passé à une étape très importante pour réussir ce pari, notant que l'agriculture n'occupe plus la première place au niveau des exportations, cédant sa place aux secteurs de l'industrie automobile et aéronautique.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Hilale dénonce au Conseil de Sécurité l'enrôlement militaire des enfants par les groupes armés. L'ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale a dénoncé, devant le conseil de sécurité à New York, l’enrôlement militaire des enfants par les groupes armés, le qualifiant d’une des "plus graves" violations des droits de l’Homme. "Le recrutement des enfants dans les camps de réfugiés par les groupes armés est l’une des plus graves violations de leurs droits", a affirmé Hilale qui intervenait lors d'une réunion du Conseil de sécurité, en formule aria, organisée par les Missions permanentes du Vietnam, Kenya, Niger, Norvège, Russie, États-Unis, Malte et Saint Vincent-et-les Grenadines, sous le thème "Relever les défis des enfants sans protection parentale dans les situations de conflit". Priver ces enfants de la protection parentale et de tous leurs droits représente une violation du droit international, a-t-il indiqué, soulignant que les auteurs de ces violations d’enrôlement d’enfants soldats, ainsi que ceux qui les aident doivent être "pleinement" tenus responsables.

Bayane Al Yaoum

La FMES adhère au programme DATA TIKA de la CNDP. La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et la Fédération marocaine de l'externalisation des services (FMES) ont signé une convention de partenariat d’adhésion au programme DATA TIKA, visant à accompagner la mise en œuvre de la loi relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel. La convention, paraphée par le président de la CNDP Omar Seghrouchni et le président de la FMES Youssef Chraibi, formalise l'adhésion de la Fédération à ce programme lancé le 9 juillet 2020, dans le souci de protéger les citoyens au sein de l’écosystème numérique et de renforcer les mesures de protection des données personnelles. Elle vise également à déterminer les conditions et les modalités de collaboration entre les deux parties ainsi qu'à promouvoir des partenariats en matière de traitement et de protection des données à caractère personnel.

Rissalat Al Oumma

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a souligné que l'approvisionnement du marché national en gaz butane est assuré de manière régulière et dans les meilleures conditions. En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur l'approvisionnement du marché national en gaz butane, présentée par le groupe Authenticité et Modernité, Benali a indiqué que le marché national est approvisionné de façon régulière et dans les meilleures conditions, grâce à 16 sociétés importatrices opérant dans les différents ports du Royaume. La ministre a ajouté que la majorité des quantités de gaz butane importées proviennent d'Europe et d'Amérique du Nord (plus de 80%), relevant que l’opération de remplissage des bonbonnes de 3 kg, 6 kg et de 12 kg s’effectue dans 130 centres, alors que la distribution est assurée par 630 distributeurs.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required