Jeudi 06 Janvier 2022

Revue de presse économique du 6 janvier 2022

Revue de presse économique du 6 janvier 2022
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue jeudi 6 janvier 2022


L'Economiste

Disparités territoriales et sociales: comment stopper l'hémorragie. Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a déclaré que le développement rural a formé la pierre angulaire du Maroc, mais en dépit des réalisations importantes, des déficits criants demeurent. Lors de son intervention dans le cadre de la séance mensuelle des questions à la Chambre des conseillers, Akhannouch a indiqué que les lacunes du développement rural nécessitent une mobilisation générale, du gouvernement et du Parlement, de la majorité comme de l'opposition et des autorités publiques comme des élus. L'objectif est clair: réduire les disparités territoriales entre le monde rural et urbain afin de stopper ce grand fossé qui continue de se creuser. Pour lui, «relever le défi du développement du monde rural est une décision irréversible, qui ne supporte pas le retard ou la procrastination sous aucun prétexte».

Investissements à l’étranger: les entreprises "autorisées" à être plus offensives. L'Office des changes a relevé le plafond des investissements à 200 millions de DH. Pour des opérations de plus grande taille, les entreprises devront solliciter une dérogation. Au premier semestre 2021, les investissements directs marocains à l'étranger ont totalisé 10,7 milliards de DH dont 9,6 milliards de DH dans les secteurs banques et industriels. Le stock des investissements directs marocains à l’étranger a atteint 65,4 milliards de DH à fin 2020. Les transactions sont concentrées dans le secteur Banques et activités financières et l'immobilier. La Côte d'Ivoire est de loin le premier pays de destination des investissements directs marocains avec un stock de 8,9 milliards de DH.

L’Opinion

Location de voitures: rien ne vas plus pour ce secteur paralysé! Plus de 7.000 personnes exerçant dans les sociétés de location de véhicules ont perdu leur emploi au Maroc, depuis le début du Covid-19. Les dernières mesures de fermeture des frontières aériennes sont venues compliquer la donne. Dans le secteur, c'est l'hécatombe et les professionnels sont désemparés et appellent à être inclus dans le contrat-programme conclu pour le secteur touristique. Contrairement à bon nombre d'entreprises qui ont bénéficié des dispositifs « Damane Relance » et « Damane Oxygène », celles opérant dans la location automobile disent ne pas être favorisées par ce système. Pour ces dernières, c'est plutôt une garantie de la Caisse Centrale de Garantie qui est sollicitée, en plus d'un rééchelonnement des crédits bancaires.

La dotation de voyage passe à 100.000 dirhams par an. La nouvelle version de l'Instruction Générale des Opérations de Change (IGOC-2022), dont les dispositions sont entrées en vigueur le 1er janvier 2022, institue une "dotation voyages Personnes physiques" d'un montant de base de 100.000 dirhams par an. Destinée au règlement des dépenses relatives aux voyages à l'étranger, cette dotation peut-être majorée de l'équivalent de 30% de l'impôt sur le revenu (IR), alors que le montant total ne doit pas dépasser 300.000 dirhams par personne et par année, indique l'Office dans un communiqué sur l'IGOC-2022.

Le Matin

Le gouvernement bahreïni ratifie un accord énergétique avec le Maroc. Le Conseil des ministres bahreïni a approuvé le mémorandum du Comité ministériel des affaires juridiques et législatives concernant un protocole d'accord de coopération dans le domaine des énergies renouvelables signé entre le gouvernement du Royaume de Bahreïn et le gouvernement du Royaume du Maroc. Le secteur des énergies renouvelables fait partie des nouveaux domaines de coopération entre le Maroc et Bahreïn. Les deux royaumes œuvrent actuellement à explorer ce secteur stratégique et à l'intégrer dans la liste des domaines de coopération prioritaires, sur la base de la stratégie ambitieuse mise en place par le Bahreïn dans ce domaine et de l'expérience pionnière que le Maroc a accumulée dans ce secteur.

Sit-in des voyagistes à Rabat: un mouvement à l’insu de la Fédération. Un vent de dissension soufflerait parmi la communauté des voyagistes. Le sit-in qui a rassemblé en début de semaine à Rabat près de 180 agences de voyages, s'est tenu sans l'aval de la Fédération nationale de la profession. Le mouvement était, en effet, porté par l'Association nationale des agences de voyages du Maroc qui a décidé de prendre les choses en main, pointant du doigt l'inertie de la Fédération, allant même jusqu'à créer son propre syndicat. Les professionnels qui ont afflué, mardi dernier, aux abords du siège du ministère du Tourisme à Rabat ont souhaité ainsi attirer l'attention de la tutelle sur la situation désastreuse que vit la profession.

Aujourd'hui le Maroc

Le Crédit Agricole du Maroc lance le programme «Istidama». Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) accorde une place centrale au développement durable. Etroitement liée au monde agricole, la banque n’a cessé de développer de nouveaux services à destination des porteurs de projets. Récemment, le CAM a mis en place un programme novateur baptisé «Istidama». Cette initiative vise à encourager les opérateurs agricoles et agro-industriels à optimiser leur mode de production et de consommation en investissant dans des solutions d'efficacité énergétique, d’énergies renouvelables et d’efficacité des ressources.

BAM: Le réseau de guichets bancaires à 6.331 au S1-2021. Le nombre de guichets bancaires au Maroc s'est établi à 6.331 à fin juin 2021, contre 6.356 à fin décembre 2020, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Ainsi, le nombre d'habitants par guichet s'est situé à 5.707 au titre des six premiers mois de 2021, contre 5.655 à fin 2020, précise la Banque centrale dans son dernier tableau de bord du système bancaire. Quant à la structure du système bancaire, BAM fait état de l'existence d'un total de 91 établissements de crédit et assimilés dont 24 banques ( 5 banques participatives et 3 fenêtres participatives), 27 sociétés de financement, 6 banques offshore, 12 associations de micro crédit et 19 établissements de paiement.

Al Bayane

Le PPS pour un rôle stratégique de l'Etat dans la relance de l’économie. Le Bureau politique du PPS, qui a tenu sa réunion hebdomadaire mardi, a souligné que la pandémie a montré les limites de la solidarité internationale, tout en saluant le succès réalisé par notre pays. Dans un communiqué rendu public à l’issue de sa réunion, le PPS a appelé à la mise en œuvre d’un plan de relance de l’économie, dans lequel l’Etat joue un rôle stratégique. Il a d’autre part réaffirmé son soutien au chantier de la généralisation de la couverture sociale. Le parti du livre a également fait part de sa satisfaction à l’égard des acquis accumulés par notre pays sur la voie du règlement définitif du conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Progression de 2,4% des prix à la consommation au T4-2021. Les prix à la consommation auraient progressé de 2,4% au quatrième trimestre 2021 (T4-2021) contre +1,4% au troisième trimestre (T3-2021) et +0,4% à la même période un an auparavant, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Cette évolution serait attribuable, d’une part, à la progression de 2,6% des prix des produits alimentaires, après +0,5% au trimestre précédent et, d’autre part, à la hausse des prix des produits non-alimentaires de +2,3%, au lieu de +1,8%, indique le HCP dans son point de conjoncture du T4-2021 et perspectives pour le T1-2022.

Maroc Le Jour

Initiative "la Ceinture et la Route": le Maroc et la Chine entament une nouvelle ère de coopération. L'initiative "la Ceinture et la Route" (BRI), porteuse d'un esprit de paix, de coopération, d'ouverture, d'inclusion, d'apprentissage et de bénéfices mutuels, permet au Maroc et à la Chine d'entamer une nouvelle ère de coopération, a affirmé, mercredi, le vice-président de la Commission nationale chinoise de la Réforme et du Développement (NDRC), Ning Jizhe. Lors de la cérémonie de signature de la Convention du Plan de la mise en œuvre conjointe de la Ceinture et de la Route entre le Maroc et la Chine organisée par visioconférence, Ning a souligné que cette initiative "donne un élan à une coopération plus profonde dans le domaine des infrastructures et au partage des bénéfices du développement", ce qui "marque une nouvelle ère dans la coopération entre la Chine et le Maroc".

Agadir-Ida Outanane: campagne au profit des personnes en situation de rue. Une campagne au profit des personnes en situation de rue et de sans abri a été lancée au niveau de la préfecture d'Agadir-Ida Outanane. Ainsi, les autorités compétentes de la préfecture, avec l’appui de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) se sont mobilisées pour la mise en œuvre de cette action solidaire et humanitaire. Cette initiative souhaite protéger les enfants, les femmes et les personnes âgées de la vague de froid et mettre en place les moyens nécessaires pour assurer l’insertion de cette catégorie dans la société.

Libération

Le Maroc, un exemple pour l’Afrique en matière d’industrialisation. Le Maroc constitue un exemple pour les autres pays africains en matière d’industrialisation et de promotion des exportations, a indiqué l’expert zambien, Edward Chisanga. "Ce dont nous avons le plus besoin, c'est de suivre la voie empruntée par les pays comme le Maroc dont les exportations mondiales de produits manufacturés s’élèvent à 72 %", a indiqué Chisanga, membre du Centre international pour le commerce et le développement durable. Il a ajouté que le Royaume, à l'instar d’autres pays notamment asiatiques comme le Bangladesh et le Vietnam, a su tirer profit des accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à la faveur de ses efforts déployés pour diversifier et industrialiser son économie.

Le paiement de la vignette désormais disponible au niveau de l'application mobile "Daribati". La Direction Générale des Impôts (DGI) a annoncé mardi que le paiement de la vignette est désormais disponible au niveau de l’application mobile "Daribati". L'application "a été enrichie par l'ajout d'une nouvelle fonctionnalité permettant le paiement et l’édition de l’attestation relative à la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV)", indique la DGI dans un communiqué. Ce service est accessible via l’espace public de l’application qui offre, en outre, un certain nombre de commodités, notamment acheter un timbre fiscal et prendre un rendez-vous en ligne, ajoute la même source.

Al Massae

Les professionnels du tourisme font appel à Akhannouch pour trouver des solutions à la crise du secteur. La Fédération nationale du transport touristique a adressé une pétition au Chef du Gouvernement, Aziz Akhannouch, lui demandant d’intervenir immédiatement pour accélérer la résolution du dossier de transport touristique, et de mettre en œuvre les pouvoirs qui lui sont conférés par la Constitution du Royaume et les lois en vigueur afin de trouver des solutions radicales à la crise. Elle l’a appelé à prendre de réelles initiatives permettant de sortir le secteur de la situation déplorable dans laquelle il se débat malgré les efforts déployés par la ministre du Tourisme pour atténuer la gravité de la crise, imputant au groupement professionnels des banques la grande part de responsabilité des problèmes auxquels sont confrontés les professionnels du secteur.

Al Yaoum Al Maghribi Le Président allemand adresse une invitation à SM le Roi pour une visite d’Etat en Allemagne. Le Président de la République Fédérale d’Allemagne, Son Excellence Monsieur Frank-Walter STEINMEIR, a adressé une invitation à SM le Roi Mohammed VI pour effectuer une "Visite d’Etat en Allemagne", afin de "sceller un nouveau partenariat entre les deux pays". Dans un message adressé au Souverain, à l’occasion du nouvel an, le Président allemand a souligné que le Maroc a entrepris sous la conduite de SM le Roi “de vastes réformes", rappelant le "soutien continu et soutenu (de l’Allemagne) au développement impressionnant du Maroc".

Assahra Al Maghribia

Hamdi: “Flurona” pas préoccupant. Un premier cas de patient infecté à la fois par le Covid-19 et par la grippe saisonnière a été recensé en Israël. Tayeb Hamdi, médecin chercheur en politiques et systèmes de santé, a fait état de fausses nouvelles circulant sur les plateformes de médias sociaux et certains médias internationaux et nationaux, qui ont créé une sorte de peur et de panique parmi les citoyens. Il a par ailleurs souligné que "Flurona" n'est pas nouveau, mais c’est pour la première fois qu’il a été découvert avec des preuves scientifiques, suite à des analyses médicales. "Flurona" n'est pas un nouveau variant du virus. Il signifie simplement qu'une personne est atteinte simultanément par la grippe et le covid-19.

Al Ahdath Al Maghribia

Transport scolaire en milieu rural: 390 000 écoliers bénéficiaires. Le ministre de l’Éducation, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa a indiqué que le nombre des bénéficiaires du transport scolaire en milieu rural s’est élevé à 390 mille écoliers, en hausse de près de 12% par rapport à l’année précédente. Le ministre a fait savoir que la flotte du transport scolaire a enregistré une augmentation sensible puisque le nombre des véhicules scolaires a atteint 6.794 unités, en hausse de 12% par rapport à l’année dernière.

Al Alam

Textile turc: Droits de douane prolongés. La Douane marocaine a annoncé la prolongation d’un an de la mesure de sauvegarde sur les importations de produits d’habillement et de textile en provenance de Turquie. Ainsi, cette mesure de sauvegarde préférentielle définitive sur les importations de textile turques a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2022, selon une note de l’Administration de la douane et des impôts indirects (ADII). Concrètement, ces mesures d’ajustements rétablissent le droit d’importation à hauteur de 90 % du taux fixé dans le cadre du droit commun, sur les produits textiles et d’habillement originaires de Turquie.

Al Ittihad Al Ichtiraki Maroc: La dette extérieure publique à 376,5 MMDH à fin septembre 2021. L'encours de la dette extérieure publique du Maroc s’est établi à 376,5 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2021, selon la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE). Cette dette est répartie sur le Trésor (201 MMDH) et les autres emprunteurs publics (175,5 MMDH), précise la DTFE dans son bulletin des statistiques de la dette extérieure publique à fin septembre 2021. Durant les neuf premiers mois de l’année 2021, les tirages sur emprunts extérieurs publics ont porté sur un volume global de 34,3 MMDH, dont 14,2 MMDH mobilisés par le Trésor (9,2 MMDH pour les appuis aux réformes, 3,8 MMDH au titre des mesures d’atténuation des impacts de la pandémie de la Covid-19 et 1,2 MMDH pour les projets du budget) et 20,1 MMDH au profit des projets des Établissements et Entreprises Publics (EEP), Collectivités Territoriales (CT) et Institutions d’Utilité Publique (IUP).

Bayane Al Yaoum

Signature de la Convention du "Plan de la mise en œuvre conjointe de la Ceinture et de la Route" entre le Maroc et la Chine. La convention relative au Plan de la mise en œuvre conjointe de la Ceinture et de la Route entre le Royaume du Maroc et la République populaire de Chine a été signée, mercredi, lors d'une cérémonie organisée par visioconférence. Elle a été signée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'Étranger, Nasser Bourita, et le vice-président de la Commission nationale chinoise de la Réforme et du Développement (NDRC), Ning Jizhe. Cette Convention vise à favoriser l'accès aux financements chinois prévus par l’initiative la Ceinture et la Route (Belt and Road Initiative –BRI) pour la réalisation de projets d’envergure au Maroc ou pour la facilitation des échanges commerciaux, l’établissement de joint-ventures dans différents domaines (parcs industriels, énergies, y compris énergies renouvelables).

Rissalat Al Oumma

Maroc: L'économie se raffermit de 4,9% au T4-2021. L'économie nationale se serait raffermie de 4,9%, en variation annuelle, au quatrième trimestre 2021, selon le HCP. Cette évolution aurait été favorisée par la hausse de 19,1% de la valeur ajoutée agricole et l'accroissement de 2,9% de celle des activités non-agricoles, explique le HCP dans son point de conjoncture du T4-2021 et perspectives pour le T1-2022. Les branches tertiaires auraient contribué pour 1,5 point à l'évolution du produit intérieur brut (PIB), portées par la bonne orientation des activités de commerce et des services publics, fait savoir la même source.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required