Jeudi 04 Novembre 2021

Revue de presse économique du 4 novembre 2021

Revue de presse économique du 4 novembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue jeudi 4 novembre 2021

L'Economiste :

• Recrutement des enseignants: la régionalisation maintenue. Dans le programme gouvernemental comme dans le projet de loi de finances (PLF) pour 2022, l'Education nationale est érigée en priorité. Ainsi, le PLF a prévu 18.144 postes budgétaires pour 2022 dont seulement 344 postes pour le ministère. Mais pour renforcer les ressources humaines, le gouvernement a prévu le recrutement de 15.000 enseignants contractuels en plus de 2.000 cadres d'appui administratif, pédagogique et social au titre de l'année prochaine. Ils bénéficieront d'une formation initiale au niveau des Centres régionaux des métiers de l'éducation et de la formation (CRMEF). Ce sont les Académies régionales d'éducation et de formation (AREF) qui prendront en charge le recrutement de ce contingent. A aujourd'hui, les AREF ont mené 6 opérations de recrutement régional qui ont totalisé l’embauche de près de 102.000 enseignants durant la période entre 2017 et 2021.

• Tourisme: la tutelle tente de rassurer les professionnels. Après plusieurs SOS, coups de gueule et lettres ouvertes, la ministre du tourisme et de l'Artisanat et de l'Economie sociale et solidaire Fatim-Zahra Ammor rencontre enfin les professionnels. Une occasion pour eux de parler à coeur ouvert des problèmes du secteur et de leurs inquiétudes. Le secteur est à l'agonie depuis mars 2020, davantage depuis la suspension des vols reliant le Maroc aux trois des grands marchés émetteurs européens en plus de la Russie. Les professionnels n'ont aucune prémisse d'amélioration."Nous avons tenu bon pendant 20 mois, mais il est urgent de prendre les décisions qui s' imposent avant qu'il ne soit trop tard, afin d'éviter de porter préjudice à nos entreprises, nos collaborateurs et à notre image de marque à l'international", estiment -ils.

Aujourd’hui Le Maroc :

• HCP: 35.000 chômeurs en moins au T3-2021. Selon une note d’information du Haut-commissariat au Plan (HCP) sur la situation du marché du travail au 3ème trimestre 2021, le taux de chômage au niveau national a régressé de 0,9 point en passant de 12,7% à 11,8% au niveau national. Le nombre de chômeurs a baissé de 2% en s’établissant à 1.447.000 au 3ème trimestre 2021 contre 1.482.000 chômeurs au 3ème trimestre 2020, soit 35.000 chômeurs de moins. Cette baisse est le résultat d’une réduction de 60.000 chômeurs en milieu rural et d’une augmentation de 25.000 en milieu urbain. Entre le troisième trimestre de 2020 et la même période de 2021, l’économie nationale a créé 642.000 postes d’emploi contre une perte de 581.000 postes d’emploi une année auparavant.

• Tourisme: Chefchaouen conserve son attractivité. Réputée par ses multiples sites naturels et culturels, Chefchaouen poursuit ses exploits comme une destination de choix, dont près de 70% des visiteurs venaient en temps normal (avant la pandémie de Covid-19) de l’étranger. Ainsi, la perle bleue a réussi à se positionner parmi les 22 meilleures villes et stations touristiques pour passer les vacances en 2022. Ce nouveau sondage vient d’être réalisé par Ovation Travel Group, qui est un important groupe américain spécialisé dans les voyages à travers le monde. Il permet de jouer en faveur de l’attractivité de la ville et de gagner de nouveaux visiteurs venus des Etats-Unis et d’autres marchés considérés parmi les plus importants pour le tourisme du Maroc en général et de la perle bleue en particulier.

Le Matin :

• Lutte contre le terrorisme, le crime et le trafic de drogue... le bilan en chiffres des huit premiers mois 2021. Outre le volet budgétaire, le ministre de l’Intérieur a présenté le bilan de son département pour l’année en cours. Devant la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville de la première Chambre, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a passé en revue les réalisations des différentes entités relevant de sa tutelle au cours des 8 premiers mois de 2021. Trois cellules terroristes ont été démantelées et 15 éléments liés à «Daech» ont été arrêtés, près de 385 tonnes de chira et plus de 119 tonnes de kif saisies et pas moins de 931.481 crimes et infractions commis, dont la quasi-totalité a été résolue. Les chiffres exposés en disent long sur les efforts déployés par les différents services du ministère de l’Intérieur.

• Souriya Otmani: Le consulat général du Maroc inauguré à Toronto, "fruit" d'une coopération "exemplaire" avec le Canada. Le consulat général du Maroc à Toronto, inauguré mardi, est le "fruit" d’une coopération "exemplaire et intense" avec le Canada, a affirmé l’ambassadeur du Royaume au Canada, Souriya Otmani. "La mise en place de la représentation consulaire à Toronto est le fruit d’une coopération exemplaire et intense entre le Maroc et le Canada, dans divers domaines, en dépit du contexte de la pandémie du COVID-19", a indiqué Otmani, qui intervenait lors d'une cérémonie organisée à cette occasion. L’ambassadeur, qui présidait la cérémonie, a également souligné que l’ouverture de cette représentation consulaire s’inscrit en droite ligne des Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et conformément à la Haute sollicitude dont le Souverain entoure les Marocains résidant à l’étranger, visant à les accompagner et à renforcer leur attachement indéfectible à la mère patrie, au Trône alaouite et aux valeurs de la nation marocaine.

Maroc Le Jour:

• Rupture du GAZODUC par Alger : le Parlement européen saisit Borrell. Après les réactions, par voie de médias, de plusieurs députés européens suite à la décision unilatérale d'Alger de ne pas reconduire le contrat d’approvisionnement de l’Europe en gaz via le gazoduc Maghreb-Europe (GME), le Haut représentant de l’UE pour la politique étrangère et la sécurité Josep Borrell a été officiellement saisi sur cette question par le Parlement européen. Dans une question écrite adressée par l’eurodéputé Antonio Tajani, ancien président du Parlement européen, et l’europarlementaire Massimiliano Salini, le chef de la diplomatie européenne a été interpelé au sujet de cette décision unilatérale de l’Algérie qui met en péril les intérêts stratégiques de l’Europe. «La décision unilatérale de l'Algérie d'interrompre les relations commerciales avec Rabat soulève d'importantes questions sur la dépendance énergétique de l'Union européenne, notamment au vu de l'augmentation des prix des matières premières et, en particulier, du gaz naturel, qui a un fort impact sur les factures d'électricité et de gaz des citoyens européens», écrivent les deux eurodéputés.

• L'agriculture et les services, premiers pourvoyeurs d'emploi .Les secteurs des "services" et de "l'agriculture, forêt et pêche" demeurent les premiers pourvoyeurs d'emploi au 3ème trimestre 2021, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Parmi les 10.807.000 actifs occupés estimés au troisième trimestre de 2021, le secteur des "services" emploie 46,7%, suivi de l’"agriculture, forêt et pêche" avec 30,0%, des "BTP" avec 11,7% et de l' "industrie y compris l'artisanat" avec 11,6%, précise le HCP dans sa note d'information sur la situation du marché du travail au T3-2021. Et de noter que près de deux tiers des actifs occupés ruraux (66,4%) exercent dans le secteur de l’agriculture, forêts et pêche, et près de deux tiers des actifs occupés citadins (66,4%) travaillent dans le secteur des services.
L’opinion:

• Le calcul du solde budgétaire sous la loupe de la DEPF. Tenant compte des prévisions de la Loi des Finances 2021 et du Projet de Loi de Finances 2022, le déficit budgétaire résultant des évolutions prévisibles des recettes et des dépenses se situerait à 5,9% du PIB en 2022 après 6,2% en 2021, soit une atténuation de 0,3 point par rapport aux prévisions de la LF 2021 et de 1,7 point par rapport au solde enregistré en 2020. C'est du moins ce que prévoit la DEPF dans son Policy Brief du mois de novembre consacré à l'évaluation du solde budgétaire structurel à travers deux approches: «Méthode à deux étapes » et «Modèle VAR structurel». Partant de l'analyse des ces méthodes, ce Policy Brief avance que l'évolution du solde budgétaire du Maroc s'explique principalement par des facteurs d'ordre structurel. La composante cyclique de ce déficit demeure faible, se situant en moyenne à-0,8% du PIB au cours des dernières décennies contre un solde budgétaire structurel de près de -3% du PIB potentiel.

• Berrechid: Interpellation. Un jeune homme de 17 ans a été placé en garde à vue pour avoir abattu, mardi dans la commune de Sidi Rahhal Chatai (province de Berrechid), deux personnes et blessé deux autres avec un fusil de chasse, apprend-on auprès des autorités locales. Le prévenu, qui était dans un état anormal, se serait servi du fusil de chasse de son père et a commencé à tirer à l'aveuglette, causant la mort de deux personnes et blessant deux autres, qui ont été évacuées vers l’hôpital provincial de Nouaceur pour recevoir les soins nécessaires, précise la même même source.

Libération:

• L'accélération de la cadence de la vaccination permettra d'atteindre l'immunité collective dans quelques semaines. Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a affirmé, mardi à Rabat, que le pari consiste aujourd'hui à accélérer la cadence de la vaccination pour atteindre 80% de la population dans les semaines à venir. "Nous sommes à moins de cinq millions de vaccinés pour atteindre l'immunité collective escomptée", a indiqué le ministre, en réponse à une question à la Chambre des conseillers sur la situation épidémiologique et l'évolution de la campagne nationale de vaccination. Aït Taleb a plaidé pour davantage d’efforts en vue de renforcer la confiance des citoyens en l’efficacité et la sécurité de l’opération de vaccination en cours au Maroc, et de les amener à prendre les doses nécessaires pour se prémunir contre les risques des décès et des contaminations au virus.

• Élection pour le poste de directeur général de l’OMS: Le Maroc soutient la candidature de Tedros Adhanom Ghebreyesus . Le Maroc a apporté son soutien à la candidature du Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour un second mandat à la tête de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), tout en rendant hommage au travail accompli par cette importante agence onusienne dans le contexte difficile de la pandémie. Ce soutien a été exprimé par l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, dans une lettre adressée au Dr Tedros suite à l’annonce officielle le 29 octobre de sa candidature pour le poste de Directeur général de l’OMS. « Le Royaume du Maroc est honoré d’apporter son soutien entier à cette candidature », a souligné l’ambassadeur dans cette lettre, réitérant la ferme volonté et l’engagement du Maroc d’œuvrer inlassablement pour la consolidation des liens de coopération entre le Royaume et l’OMS et pour l’accomplissement du mandat de Tedros à la tête de cette importante organisation, notamment dans le contexte pandémique actuel.

Al Bayane:

• Chambre des conseillers: une mobilisation constante pour la défense des intérêts suprêmes du Royaume. Le bureau de la Chambre des conseillers a réitéré la mobilisation constante de la deuxième chambre pour la défense des intérêts suprêmes du Royaume dans le cadre d'une diplomatie parlementaire efficace et conforme aux Orientations royales. Dans un communiqué du bureau de la Chambre des conseillers publié à l'issue de la réunion tenue, lundi, sous la présidence de Naam Miyara, président de la Chambre, et consacrée à la délibération de l'ordre du jour pour la semaine en cours, les membres du bureau se sont arrêtés sur le contenu de la récente résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, prorogeant d'un an le mandat de la MINURSO. Ainsi, le président de la Chambre et les membres du bureau ont mis en avant l'importance de cette résolution qui vient consolider les acquis du Royaume, à leur tête la sécurisation du passage de Guerguerat et sa réouverture au trafic commercial, ainsi que la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara et l'ouverture de plusieurs représentations consulaires dans les provinces du Sud du Royaume.

• Ahmed Aboutaleb, maire de Rotterdam: Le Maroc occupe une place de choix parmi les nations. Le Maroc a pu occuper une place de choix parmi les nations en tissant des relations culturelles et humaines avec les différents peuples et civilisations, a affirmé, mardi à Dubaï, le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb. Dans une déclaration à la MAP lors de sa visite au Pavillon Maroc à l’exposition "Expo 2020 Dubaï", le maire d’origine marocaine a souligné que le Royaume jouit du respect et de la considération des nations grâce à son ouverture et son rôle dans la construction de ponts culturels et commerciaux avec différents pays. Il a, de même, noté que les liens unissant le Maroc aux pays africains démontrent l’attachement du Royaume aux valeurs de la solidarité, de la tolérance et du vivre-ensemble.

Al Yaoum Al Maghribi:

• COP26: le Maroc dispose de 50 projets d'énergies renouvelables cumulant une puissance installée de 3.950 MW . Le Maroc dispose de 50 projets d’énergies renouvelables cumulant une puissance installée de 3.950 MW déjà en service, alors que plus de 60 autres projets sont en cours de développement ou de mise en œuvre, a affirmé mardi le Chef de gouvernement Aziz Akhannouch, dans le cadre de sa participation à la COP26. Intervenant à l'occasion du sommet mondial des leaders sur l'accélération de l'innovation et du déploiement des technologies propres, Akhannouch a indiqué que le Nouveau modèle de développement auquel aspire le Maroc a fixé cinq paris d’avenir à relever dans des domaines stratégiques, et parmi eux figurent ceux de la « Recherche-innovation » et de « l’énergie ». L’engagement du Maroc dans une dynamique de transition énergétique est un choix politique volontariste porté au plus haut sommet de l’État par SM le Roi Mohammed VI, a-t-il rappelé lors de cet événement auquel se sont également succédés à la tribune, le Président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

• Le renforcement de la protection des droits et libertés, un axe majeur du ministère de la Justice au titre de l'exercice 2022. Le ministère de la justice œuvrera au renforcement de la protection par la justice des droits et libertés individuelles, en tant que condition essentielle à l'instauration d'un climat de confiance et de libération des énergies, a déclaré le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi. Le principe de renforcement de la protection des droits et libertés individuelles par la justice est lié à la révision des textes juridiques encadrant le système de ces droits, que ce soit dans le domaine civil ou pénal, ainsi qu'à l'examen de la politique pénale et à la réforme de la politique d'incrimination et de répression, a expliqué Ouahbi, qui présentait le budget sectoriel de son département au titre de l'exercice 2022 devant la Commission de justice, de législation et des droits de l'homme à la Chambre des représentants.

Assahra Al Maghribia:

• Laftit: la pandémie n'a pas empêché la mise en œuvre des grands chantiers au Maroc. Le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, qui présentait mercredi à la Chambre des représentants, les grandes lignes des réalisations du ministère au titre de l'année en cours, a déclaré que les multiples défis de 2021, dont les contraintes de la pandémie, n’ont pas empêché son département de mettre en oeuvre et de réaliser plusieurs programmes et projets structurants dans les domaines politique, économique et social. Laftit, qui exposait les grandes lignes du budget sectoriel du ministère de l'Intérieur, a expliqué que malgré les circonstances exceptionnelles résultant de la pandémie de covid-19, qui ont nécessité la mobilisation globale des autorités centrales et territoriales pour limiter la propagation et les répercussions de cette pandémie, son département a poursuivi la mise en œuvre des projets programmés, que ce soit dans un cadre sectoriel ou horizontal, tout en se se penchant sur la recherche de solutions et mécanismes innovants, efficaces et approprié à cette situation.

• Ministre britannique: le Maroc joue un rôle clé dans la promotion de la stabilité régionale. Le Maroc joue un rôle clé dans la promotion de la stabilité régionale, a souligné mardi le ministre d’État chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au bureau des Affaires Étrangères, du Commonwealth et du Développement International du Royaume-Uni, James Cleverly. "Hier, j'ai rencontré le nouveau chef de gouvernement marocain, Aziz Akhannouch lors du Sommet de la COP26", a tweeté le ministre britannique, notant que cette rencontre a été l'occasion de discuter du "rôle clé du Maroc dans la promotion de la stabilité régionale" et de la richesse des opportunités permettant d'approfondir les relations entre le Maroc et le Royaume-Uni. Dans un second tweet, il a adressé "un grand merci" à la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, pour l'engagement du gouvernement marocain à tenir l’objectif de 1,5 degré Celsius.

Al Alam:

• Lydec affecte 570 millions de DH pour la mise en œuvre de projets d'assainissement et de protection contre les inondations. Dans le cadre de sa préparation à l'hiver 2022, Lydec, qui gère notamment la distribution d’eau potable et d’électricité ainsi que la collecte des eaux usées et pluviales, a mis en œuvre un certain nombre de projets visant la résolution des problèmes qui surviennent habituellement en période de pluie, et assuré l’assainissement liquide dans les nouvelles zones urbaines, à travers la mise en œuvre de projets permettant de renforcer et restaurer les réseaux destinés à cet effet. Le volume d'investissement dans ces projets s'est élevé à 570 millions de dirhams. De même, une vingtaine d'entreprises et sous-traitants marocains, ainsi que 800 travailleurs ont été mobilisés dans ce cadre.

• MRE: Les transferts dépassent 71,8 MMDH à fin septembre. Les transferts de fonds effectués par les Marocains Résidant à l'Étranger (MRE) se sont chiffrés à 71,88 milliards de dirhams (MMDH) au cours des neuf premiers mois de cette année, contre 50,46 MMDH à fin septembre 2020, selon l'Office des Changes. Ces transferts ressortent ainsi en hausse de 42,5% ou de 21,42 MMDH, précise l'Office dans son bulletin sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de septembre. Ce bulletin fait aussi état d'un excédent de la balance des échanges de services en hausse de 4,9% pour la première fois depuis le début de la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus (46,53 MMDH).

Al Ahdath Al Maghribia:

• Sahara: Le Salvador soutient une solution politique dans le "plein" respect de l'intégrité territoriale du Maroc. Le Salvador a exprimé, à New York, son soutien aux efforts du Maroc visant à trouver une solution politique réaliste, pragmatique et durable à la question du Sahara, dans le "plein respect" de l’intégrité et de la souveraineté du Royaume. Intervenant devant les membres de la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU, le représentant du Salvador a indiqué que son pays considère l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume en 2007 comme “solution viable” au différend régional autour du Sahara marocain.

• L'Institut Pasteur du Maroc et le Centre biomédical du Rwanda désignés centres d’excellence pour la vaccination contre la Covid-19. Le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), une institution technique spécialisée de l’Union africaine (UA), a désigné l’Institut Pasteur de Casablanca et le Centre biomédical du Rwanda de Kigali pour faire partie d’un Réseau de centres d’excellence (CoE) pour la vaccination contre la Covid-19. "L’Institut Pasteur du Maroc et le Rwanda Biomedical Center ont tous deux démontré leur efficacité dans le déploiement de la vaccination Covid-19 dans leurs pays respectifs. Par exemple, le Maroc a vacciné plus de 80% de sa population cible. Le Rwanda a vacciné environ 25% de sa population éligible et vise à atteindre une couverture de 40% d’ici la fin de 2021", indique Africa CDC dans un communiqué.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

• Moussem d’Assilah: l'engagement de SM le Roi en faveur de la coopération et de la solidarité entre les pays africains mis en avant. Les participants à un colloque sous le thème "le Maghreb et le Sahel: l’inéluctable partenariat?", dans le cadre des travaux du Moussem culturel international d'Assilah, ont salué l’engagement soutenu de SM le Roi Mohammed VI en faveur du renforcement des liens de coopération et de solidarité agissante entre les pays africains. Dans le communiqué final du colloque, qui s’est déroulé du 29 au 31 octobre dans le cadre de la session d’automne du Moussem culturel international d'Assilah, organisée sous sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les participants ont exprimé leur profonde gratitude au Souverain pour Sa sollicitude à l'égard du Moussem et Son engagement soutenu en faveur du renforcement des liens de coopération et de solidarité agissante entre les pays africains, singulièrement entre ceux du Maghreb et du Sahel.

• Les tergiversations de l'Algérie au sujet du Sahara épinglées par plusieurs médias argentins. Plusieurs médias argentins, nationaux et régionaux, ont mis en doute la volonté de l’Algérie de s’inscrire dans la recherche d’une solution politique au différend autour du Sahara marocain, auquel cas le régime d’Alger « aura à affronter la communauté internationale ». Le site d’information « El Desafio » s’interrogeait à juste titre, dans un article consacré à l’adoption de la résolution 2602 sur le Sahara, si « l’Algérie, et avec elle le polisario, va-t-elle continuer dans sa politique d'escalade qui la mettra face-à-face avec la communauté internationale, notamment après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara ?» Le média argentin relève que la résolution du Conseil de sécurité insiste sur la mission principale du nouvel envoyé personnel, Staffan De Mistura, à savoir « la préparation des tables rondes où toutes les parties au conflit sont conviées sans exception: le Maroc, l'Algérie, le Polisario et la Mauritanie ».

Rissalat Al Oumma:

• Fettah Alaoui: 20 milliards de centimes pour mettre en œuvre la langue amazighe dans l'administration. La ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a déclaré que le gouvernement allouera 200 millions de dirhams, (20 milliards de centimes), au titre du projet de loi de finances 2022 en vue de mettre en œuvre le caractère officiel de la langue amazighe. Al-Alawi a déclaré, lors d'une conférence de presse, que ce montant permettra de prendre en charge les dépenses liées à l'utilisation de l'amazigh dans l'administration publique. Ces dépenses seront financées par le Fonds de modernisation de l'administration publique, qui est un compte spécial du trésor qui sera modifié par la loi de finances 2022. Le Fonds de Modernisation de l’Administration Publique a été institué par l’article 36 de la loi de finances au titre de l’année budgétaire 2005, en vue d'instaurer l’émulation entre les départements pour moderniser l’Administration et d’améliorer la qualité des prestations de service dans les Administrations Publiques, entre autres.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required