Vendredi 03 Septembre 2021

Revue de presse économique du 3 septembre 2021

Revue de presse économique du 3 septembre 2021

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi :

Le Matin :

• Vaccins anti-Covid : il n'y a aucun effet indésirable à long terme, assurent les experts. Alors que la campagne de vaccination contre la Covid-19 bat son plein, un certain nombre de citoyens continuent d’exprimer quelques réserves vis-à-vis de cet acte médical qui, craignent-ils, pourrait produire sur l’organisme des effets à long terme. "Et si on s’apercevait dans quelques années que ce vaccin nuit à l’organisme?" s’inquiètent-ils. En réponse, les experts assurent qu’il est scientifiquement impossible de voir surgir des complications provoquées par ces vaccins des mois après leur inoculation, et encore moins après des années. «L’écrasante majorité des effets indésirables apparaissent au plus tard 4 à 6 semaines après l’administration des vaccins», confirme Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, dans une déclaration au journal.

• Invité d'une radio américaine, Tamek met en avant l'approche du Maroc dans la lutte contre l'extrémisme. Le Délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, a mis en avant, lors de son passage sur le plateau d’une émission américaine, l'approche multidimensionnelle du Maroc en matière de prévention et de lutte contre l'extrémisme. Grâce au leadership de SM le Roi Mohammed VI, Commandeur des Croyants, le Maroc a déployé d’importants efforts sur différents fronts pour contrer la menace du terrorise et du radicalisme, a expliqué M. Tamek lors de l’émission d'actualité “Joe Pags Talk Show". La politique du Royaume en matière de gestion des affaires religieuses est fondée, a-t-il expliqué, sur le fait que SM le Roi Mohammed VI, à la fois le Chef de l'Etat et Commandeur des Croyants, veille sur la préservation des constantes religieuses et la protection de l'exercice des cultes.

L’Economiste :

• Hausse du prix du pain à base de blé dur. Les consommateurs ont constaté depuis quelque jours que le prix du pain à base de blé dur a augmenté dans les boulangeries. La fourchette des prix varie en fonction du poids de la ration de pain: 1,50 DH à 2,50 DH. En revanche, les prix du pain basique, fait avec du blé tendre, n’ont pas changé puisque l’Etat prend en charge le différentiel en cas de hausse. Lahoucine Azaz, président de la Fédération nationale de la boulangerie et de la pâtisserie du Maroc, explique cette augmentation par "la hausse du cours international de la farine de blé dur en raison de la sécheresse au Canada et de la germination du blé en Europe".

• Les actionnaires optent pour la continuité de l’activité de Rabat Parking. Une 2ème chance a été accordée à la SDL, Rabat parking, pour la continuité de son activité avec un délai de deux années pour redresser la situation financière de l’entreprise qui ne cesse de se dégrader depuis 2016. La décision a été prise par les actionnaires lors d’une réunion du conseil d’administration extraordinaire de l’entreprise tenue dernièrement. La société a atteint un déficit financier critique avec les ¾ de son capital social déjà consommés, indique Mohamed Sadiki, maire de Rabat. Devant une telle situation, les actionnaires devraient se prononcer sur l’avenir de la société avec deux solutions sur la table : la liquidation ou la continuité de l’activité de l'entreprise, ajoute-t-il.

Aujourd’hui le Maroc :

• Pour la réforme des retraites, il va falloir attendre encore plus. En tout cas, le gouvernement devait adopter une loi concernant le Régime collectif d’allocation des retraites (RCAR), mais le texte a été reporté. Alors que la réforme systémique tarde toujours, le gouvernement a préféré agir au cas par cas. Ainsi, une première réforme paramétrique a concerné dans un premier temps uniquement la Caisse marocaine de retraite(CMR). Il y a quelques semaines un projet de loi visant à harmoniser l’âge de départ à la retraite au sein de la CMR avec celui du RCAR, à savoir 63 ans, a été largement diffusé et les dispositions dévoilées à l’opinion publique. Tout comme la CMR, la réforme du RCAR devait être progressive. L’augmentation de l’âge de départ allait s’étaler en principe sur 3 ans.

• Tourisme : La SDR Aghroud Aménagement bientôt opérationnelle. Après la Société de développement touristique de la région Souss-Massa créée il y a deux ans, une nouvelle société baptisée SDR Aghroud Aménagement est dans le starting-blocks et sera dédiée à l’aménagement de la future station d’Aghroud. Le capital de la société de développement régional «Aghroud pour le développement touristique» a été fixé à 10 millions de dirhams (MDH). La convention relative à la création de cette société souligne que «celle-ci a pour mission de réaliser toutes opérations d’aménagement, d’équipement et de valorisation de la zone touristique d’Aghroud, et la réalisation de toutes opérations commerciales, financières, immobilières, d’investissement, directement ou indirectement à l’objet social de l’entreprise».

Maroc le Jour :

• Vaccination anti-covid des 12 à 17 ans : plus de 54800 élèves ciblés à Settat. La campagne de vaccination anti-covid-19 de la tranche d'âge 12-17 ans, lancée mardi dans la province de Settat, cible 54847 élèves de différents établissements scolaires. Dans un communiqué, la direction provinciale de l'éducation et de la formation de Settat indique que cette opération ciblant les écoliers de l'éducation publique et privée de la tranche d'âge 12/17 ans se déroule en parfait respect des mesures de précaution et dans un climat d'adhésion positive de l'ensemble des intervenants à cette campagne nationale.

• L'Université Ibn Zohr d'Agadir se prépare à la prochaine rentrée. Une rencontre de coordination axée sur les préparatifs de la prochaine rentrée universitaire a été organisée récemment à la Faculté de Médecine et de Pharmacie d'Agadir. Cette réunion qui a fait le point sur le bilan de la précédente année universitaire, s’est attardée sur les mesures déployées pour assurer un bon démarrage des cours à la lumière notamment des circonstances exceptionnelles dues à la pandémie du coronavirus (Covid-19), indique un communiqué de l'Université Ibn Zohr. Les participants à cette rencontre ont abordé aussi, des sujets relatifs aux méthodes d’enseignement proposées, la situation des parcours pédagogiques, la pré-inscription et l'inscription finale, ainsi que les concours d’accès à la licence professionnelle, le Master et le Bachelor, le test d’évaluation des compétences linguistiques chez l’étudiant et les compétences personnelles.

Al Bayane :

• La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19 compromet les efforts de lutte contre la pandémie. La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19, à l'instar des tests PCR et des pass vaccinaux, compromet les efforts des autorités publiques dans leur lutte contre la pandémie, a affirmé le secrétaire général de la présidence du ministère public, Hicham Bellaoui. Le responsable, qui était l'invité mercredi matin de la Radio d'information marocaine "RIM RADIO", a indiqué que ce phénomène constitue une menace pour la santé des citoyens, particulièrement durant cette période marquée par la propagation du variant Delta, soulignant la pleine implication de la présidence du ministère public dans la lutte contre ce phénomène dangereux. Le ministère public a adressé une circulaire aux procureurs généraux du Roi près les cours d'appel et aux procureurs du Roi près les tribunaux de première instances les appelant à lutter contre certains cas de falsification des documents Covid-19, a-t-il expliqué.

• MRE: Les transferts dépassent 54 MMDH à fin juillet. Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l'étranger (MRE) se sont élevés à plus de 54 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de 2021, contre 37,1 MMDH durant la même période de 2020, indique l'Office des Changes. Ces transferts ressortent ainsi en augmentation de 45,6%, précise l'Office qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs de juillet. Ces indicateurs font également état d'un repli de l'excédent de la balance des échanges de services de 18,3% à 30,13 MMDH. Cette situation fait suite à une baisse des exportations conjuguée à une hausse des importations, explique la même source.

Libération :

• Affaire de vol : enquête judiciaire à l'encontre d'un policier à Rabat. Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a ouvert, mercredi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les actes criminels attribués à un gardien de paix pour son implication présumée dans une affaire de vol. Les services de la préfecture de police de Rabat avaient reçu deux plaintes concernant l'implication présumée d'une personne en uniforme de service dans le non-paiement de biens et marchandises obtenus sans le consentement de leurs propriétaires dans deux magasins de vêtements et de produits cosmétiques, ce qui a nécessité l'ouverture d'une enquête approfondie ayant permis d'identifier le suspect et de l'interpeller, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

• Tétouan: Hausse de 1,7% de l'IPC en juillet. L'Indice des prix à la consommation (IPC) à Tétouan a enregistré, au cours du mois de juillet dernier, une hausse de 1,7%, par rapport au même mois de l'année précédente, et d'environ 0,7% en glissement mensuel. Les prix des produits alimentaires ont augmenté de 2,4% en juillet dernier, par rapport au juillet 2020, indique un communiqué de la direction régionale du Haut-commissariat au plan (HCP) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, notant que cette variation est le résultat de la hausse des prix des matières qui composent les sections "poisson et fruits de mer" (+14,5%), "les légumes" (+9,4%), "eaux minérales, boissons rafraîchissantes, jus de fruits et de légumes" (9,1%), "les huiles et graisses" (+7,9%), "tabac" (+4,5%), "les viandes" (+3,8%), et "sucre, confiture, miel, chocolat et confiserie" (+3%).

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La rupture par Alger de ses relations avec Rabat, une réaction aux succès diplomatiques du Maroc. La décision de l'Algérie de rompre ses relations avec le Maroc est une réaction directe aux succès diplomatiques engrangés par le Royaume au cours des derniers mois, a indiqué l’analyste politique Samir Bennis dans un article publié par le think tank américain "The Washington Institute". Dans cette analyse intitulée: "Relations Algérie-Maroc: Pour les Marocains, c’est du déjà-vu", M. Bennis a expliqué que "pour les Marocains, cet épisode est le dernier en date d'un long passif de la part des responsables algériens attaquant le Maroc pour détourner les critiques et attiser le nationalisme". "En tant que tels, la rupture des liens et les allégations infondées d'un +complot+ marocain pour saper l'Algérie n'ont pas été une surprise", a relevé l’expert basé à Washington.

Al Massae :

• Observation des élections 2021: 19 organisations et instances internationales accréditées. Dix-neuf organisations et instances internationales, représentées par plus de 100 observateurs, ont été accréditées à l'occasion des élections du 8 septembre, a annoncé le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Retenues après instruction de leur dossier, sur la base des conditions requises, ces organisations et instances d’Afrique, d’Europe et d’Asie exerceraient leur mission d’observation dans les circonscriptions électorales de leur choix, au niveau des douze régions du Royaume, affirme le CNDH dans un communiqué. Selon la même source, il s’agit, entre autres, de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, de l’Organisation internationale de la francophonie, de la Chambre civile russe, du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil d’Europe, de Gender Concerns International, de Nouvelles perspectives, du Conseil national de régulation de l'audiovisuel au Sénégal, du Conseil supérieur de la communication au Burkina Faso, du Centre africain pour la prévention des conflits, du Cercle Eugène Delacroix, de Dynamic Maroc et du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme.

Al Yaoum Al Maghribi :

• La Commission Nationale de contrôle de la Protection des Données à caractère Personnel (CNDP) a appelé toutes les parties à se conformer, lors de la campagne électorale, aux dispositions de la loi n° 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la suspension immédiate de tout traitement non notifié auprès de ses services. Dans un communiqué, la CNDP a rappelé les principes de la "Délibération n° 108-2015 du 14/07/2015 relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par les partis politiques, leurs unions ou leurs alliances, les organisations professionnelles et syndicales, les élus ou candidats à des fonctions électives à des fins de communication politique", qui dispose de l'obligation de notifier le traitement relatif à la communication politique auprès de ses services. Ainsi, la Commission Nationale a envoyé des courriers le 16 juillet 2020 aux partis politiques représentés au Parlement, et le 30 septembre 2020 aux syndicats les plus représentatifs, pour les inviter à des réunions qui se sont tenues au siège de la CNDP à compter du 22 juillet 2020, indique la même source.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• Les priorités de l'UC sont la santé, l'enseignement, l'emploi et la protection sociale. Le secrétaire général de l'Union constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, a souligné que la priorité du parti, lors des prochaines élections, réside dans la santé, l'enseignement, l'emploi et la protection sociale. Il a indiqué, dans un entretien à la MAP, M24 et Rim Radio, que ces chantiers impliquent des sources de financement supplémentaires pour que ces secteurs deviennent de véritables priorités. Parmi ces sources supplémentaires, il a cité le transfert de certains investissements dédiés à certaines infrastructures de ces secteurs vitaux, sans négliger les infrastructures de base, à travers le rétablissement de partenariats entre les secteurs public et privé ou le recours directement au marché financier. Dans ce contexte, Sajid a estimé que les instances politiques sont appelées à élaborer leurs programmes électoraux sur la base des principes du nouveau modèle de développement dont le débat, qui a fait l'unanimité, a connu la participation de plusieurs acteurs, instances politiques, organisations professionnelles, syndicats et société civile.

Al Alam :

• Automobile: Hausse des exportations de 38% à 46,49 MMDH à fin juillet. Les exportations du secteur automobile se sont chiffrées à 46,49 milliards de dirhams (MMDH) au titre des sept premiers mois de 2021, en augmentation de 38% par rapport à fin juillet 2020, selon l’Office des Changes. Cette évolution s’explique par la hausse des ventes du segment de la construction (+41,4%) et celles du segment du câblage (+30,7%), précise l’Office dans son bulletin sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs de juillet 2021. "Ces exportations dépassent celles réalisées durant la même période des quatre précédentes années", tient à souligner la même source.

Assahraa Al Maghribiya

• IFC s’associe à BMCE Bank International Plc UK pour soutenir le commerce en Afrique. La Société financière internationale (IFC) et BMCE Bank International Plc UK ont annoncé mercredi un partenariat visant à soutenir le commerce transfrontalier sur le continent et prévenir les pénuries de biens essentiels, notamment les céréales et les matériaux de construction. Alors que la pandémie de Covid-19 continue de perturber l’activité économique en Afrique, IFC va dans le cadre de cet accord, mettre en place un mécanisme de partage des risques avec BMCE Bank International Plc UK, une banque régionale de premier plan, pour lui permettre d’accroître les financements qu’elle fournit aux importateurs et aux exportateurs, indique un communiqué de IFC. Ce type de financement, appelé financement du commerce, constitue l’épine dorsale du système commercial international, note la Société financière internationale, précisant que le mécanisme de partage des risques couvrira 50 % des pertes de tous les prêts éligibles accordés par BMCE Bank International Plc UK, pour un portefeuille total de 150 millions de dollars US.

Bayane Al Yaoum :

• Le PPS compte pas moins de 25 femmes têtes de listes locales et régionales. Le Secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), Mohamed Nabil Benabdallah a indiqué que plus de 25 femmes candidates aux élections du 8 septembre figurent en tête des listes dans des circonscriptions locales et régionales. ''Notre parti accorde toute sa confiance aux femmes et place la parité au cœur de ses priorités. Joignant l'acte à la parole, nous avons accordé notre accréditation à pas moins de 25 femmes têtes de liste dans les circonscriptions locales et régionales, outre un grand nombre de jeunes candidats et ce, dans la perspective d'un rajeunissement du personnel politique propice à l'émergence de nouvelles élites'', a-t-il assuré. ''Nous avons aussi accrédité les candidatures de plus de 5.000 femmes dont une centaine en qualité de têtes de liste dans les circonscriptions locales'', a-t-il fait savoir.

Rissalat Al Oumma :

• Oriental : 39 centres de vaccination anti-Covid aménagés pour les élèves de 12 à 17 ans. Un total de 39 centres de vaccination contre la Covid-19 ont été aménagés par l'Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de l’Oriental, en vue de vacciner plus de 188.000 élèves âgés de 12 à 17 ans au niveau de la région. Ces centres réunissent les conditions nécessaires pour assurer le succès de cette opération, qui débute mardi 31 août, affirme un communiqué de l’AREF, précisant que l’Académie a mobilisé plus de 250 cadres éducatifs et administratifs et 104 cadres médicaux, en plus des cadres de soutien nécessaires à la supervision de cette opération. Les centres de vaccination sont répartis sur la préfecture d’Oujda-Angad (4 centres) et les provinces de Berkane (4), Nador (5), Driouch (7), Guercif (7), Taourirt (2), Jerada (4) et Figuig (6), précise la même source, ajoutant que cette opération est menée en coordination totale avec les autorités territoriales et sanitaires.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required