Mardi 26 Octobre 2021

Revue de presse économique du 26 octobre 2021

Revue de presse économique du 26 octobre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale ce parue mardi 26 octobre 2021

Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mardi:

Aujourd’hui le Maroc

Terrains domaniaux : Plus de 158.000 ha mobilisés pour l’investissement au 1er semestre. 158.365 hectares, hors partenariat agricole, ont été mobilisés au titre du premier semestre de l’année en faveur des secteurs d’activité. Cette superficie est dédiée à la réalisation de 219 projets d’un investissement prévisionnel de 267,63 milliards de dirhams. Ils devront ainsi générer à terme 15.629 nouveaux postes d’emploi. Ce bilan dressé par la Direction des domaines de l’État dans le cadre de la préparation du projet de loi de Finances 2022 souligne le rôle que joue le foncier privé de l’Etat dans le développement socio-économique du pays. En effet, la mobilisation de ce foncier donne une impulsion aux politiques d’investissements productifs et aux programmes majeurs de l’État comme elle contribue au développement des équipements publics et des services sociaux.

Plus de 32.000 grands taxis et 22.000 petits taxis renouvelés à fin mai 2021. Selon le rapport sur les comptes spéciaux du Trésor accompagnant le projet de loi de Finances 2022, jusqu’ à fin mai 2021, 32.350 grands taxis ont été renouvelés, soit 72% du parc. Dans ce sens, l'objectif fixé à fin 2021 est de renouveler 36.000 grands taxis (80% du parc). En 2022, 40.500 grands taxis devront être renouvelés (90% du parc). Pour ce qui est des petits taxis, à fin mai 2021, les chiffres font état de 22.000 petits taxis renouvelés (69% du parc). Pour fin 2021, l'objectif fixé est d’atteindre 25.500 petits taxis (80%) et 29.000 en 2022 (91% du parc). Deux milliards DH sont alloués au programme de subvention pour le renouvellement du parc de taxis sur trois années, à savoir 800 millions DH en 2020, 800 MDH en 2021 et 400 MDH en 2022.

L’Economiste

Pass vaccinal, ça grince toujours. Depuis l'entrée en vigueur de l'obligation du pass vaccinal, jeudi dernier, plusieurs dérapages ont été signalés. Des citoyens ont déploré « l’excès de zèle » dans l'application de cette décision, qualifiée "d’imbroglio juridique". Absence d'une base légale régissant cette obligation, impact sur le libre exercice des droits de base des citoyens, protection des données personnelles… Plusieurs griefs ont été pointés par des partis politiques, des ONG, ou encore le Conseil national des droits de l'Homme. Les détracteurs de cette décision appellent aussi à instaurer un délai raisonnable, afin de favoriser une meilleure adaptation.

Secteur EEP, une sortie de crise en ordre dispersé. Après une année atypique, les performances financières des établissements et entreprises publics offrent un tableau contrasté. L'impact de la crise ayant été varié selon les secteurs, la reprise sera aussi inégale. L'année dernière, le secteur des EEP a enregistré un résultat d'exploitation en chute de 97% à 403 millions de DH et une perte sèche de 6 milliards de DH, révèle le ministère des Finances dans le rapport sur les EEP. En même temps, la diversité des secteurs composant le portefeuille public permet de compenser partiellement les impacts négatifs. Les performances de l'OCP, TMSA ou encore I'ONEE ont joué un rôle d'amortisseur du choc lié au covid sur les résultats des EEP. Pour l’ensemble du portefeuille, les profits se redresseraient à 6,2 milliards de DH dont 6,4 milliards de DH pour les entreprises du périmètre stratégique.

Le Matin

L’Arabie saoudite réitère sa «position constante, catégorique et affichée» en faveur de la marocanité du Sahara. L'ambassadeur du Royaume d'Arabie saoudite au Maroc, Abdullah bin Saad Al Ghurairi, a réitéré, lundi à Rabat, la "position constante, catégorique et affichée" de son pays en faveur de la marocanité du Sahara et de l'intégrité territoriale du Maroc. "La sécurité et la stabilité du Royaume du Maroc font partie de la sécurité et de la stabilité du Royaume d'Arabie saoudite", a indiqué Al Ghurairi dans une déclaration à la presse à l'issue d'une rencontre avec le Président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami. A cette occasion, le diplomate a mis en avant les relations distinguées entre les deux pays frères dans tous les domaines ainsi que la coordination et la concertation continues qui caractérisent les relations bilatérales aux niveaux législatif, exécutif et judiciaire, formulant le vœu de réaliser davantage de progrès et de prospérité pour le Maroc et l'Arabie saoudite.

Le Maroc prône une politique pacifiste fondée sur le respect de la souveraineté des autres nations. Le Maroc prône une politique étrangère pacifiste, fondée sur le respect de la souveraineté des autres nations, a affirmé l'Ambassadeur du Maroc au Kenya, M. Mokhtar Ghambou, dans un entretien publié lundi au journal kényan "The Standard". Le Maroc est une nation de plus de 12 siècles dont la politique étrangère pacifiste est fondée sur le respect de la souveraineté des autres nations, l'unité et la solidarité, a relevé le diplomate, notant qu'il s’agit des mêmes valeurs pour lesquelles "nos pères fondateurs africains se sont battus". Le séparatisme est une ligne rouge pour la politique étrangère du Royaume, contrairement à l’Algérie qui continue de financer, d’armer et d’héberger les séparatistes du «polisario», a souligné Ghambou.

Maroc le Jour

Appel à inclure les valeurs spirituelles et éthiques du soufisme dans les programmes éducatifs (Rencontre). Les participants à la 16ème édition de la Rencontre Mondiale du soufisme de Madagh (province de Berkane) ont appelé à inclure les valeurs spirituelles et éthiques dont regorge le soufisme au sein des programmes d'enseignement et d’éducation, en vue d’éduquer les générations montantes à la coexistence, la tolérance et l’interaction civilisationnelle. Les intervenants en clôture de cet évènement (18-22 octobre), placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ont souligné la nécessité de donner à la dimension éthique et éducative la place qui lui revient dans l’espace sociétal et le processus de développement. Cette dimension doit être placée au cœur du modèle de développement ambitieux et pionnier, lancé sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et ce en tirant parti de la richesse du soufisme dans ce domaine et de sa contribution à l’édification de valeurs actives, ayant des effets positifs sur l’action humaine et la promotion de l’éthique dans tous les domaines, ont-ils plaidé.

Casablanca: La communauté des acheteurs tunisiens à l'honneur de l'AMCA Partners day. La communauté des acheteurs tunisiens a été à l'honneur, samedi à Casablanca, lors de l'AMCA (Association Marocaine de la Communauté Achats) Partners day, un événement qui rassemble les professionnels de la fonction achats des entreprises marocaines. Lors de cet événement, auquel ont pris part l'ambassadeur de Tunisie au Maroc, Mohamed Ben Ayed, et les membres de l'Association tunisienne de la communauté achats (ATCA), les deux associations partenaires ont présenté leurs projets et actions communes en faveur de la communauté des acheteurs des deux pays. L'AMCA Partners day a été, également, l'occasion pour un certain nombre d'entreprises marocaines de présenter le rôle et les évolutions que connaissent la fonction achats et de sceller des conventions de partenariat avec l'AMCA, aussi bien dans l'objectif de former les acheteurs que de les rassembler pour promouvoir les professionnels de la fonction.

L'Opinion

Un bon premier semestre pour les compagnies d’assurances. Les primes émises par les compagnies d'assurances et de réassurance ont atteint près de 28,2 milliards de dirhams (MMDH) au premier semestre de 2021, en hausse de 10,9%, comparativement à la même période de l'année précédente, indique l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS). Ainsi, la branche "Non vie" a progressé de 6,6%, alors que la branche "Vie" a évolué de 16,5%, selon les statistiques semestrielles publiées par l'Autorité. Dans la branche "Vie", les segments "Épargne-dirhams", "décès" et "Épargne support unités de compte" ont marqué respectivement des hausses de 14,8%, 13,2% et 44,6%.

Université dans les prisons : Lancement de la 9ème édition à Salé. La 9ème édition de l'Université dans les établissements pénitentiaires a été lancée, jeudi, dans la prison locale de Salé 2. Cette université automnale, lancée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), vise, entre autres, l’insertion socio-économique des détenus, leur participation au développement, la préservation de leur dignité et le renforcement de leur citoyenneté. La DGAPR a participé aux discussions avec la commission spéciale sur le modèle de développement au sujet du système pénitentiaire et de la réinsertion des détenus, en présentant notamment un rapport portant sur "la question pénitentiaire et la prison de demain", a relevé le délégué général à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Saleh Tamek.

Libération

Senturel Ngoma Madoungou, ancien ministre gabonais du Budget : L'UA doit incessamment expulser "le fantôme" qu'est la pseudo "rasd". L'Union africaine (UA) doit incessamment expulser "le fantôme" qu'est la pseudo "rasd", a avancé, à Kinshasa, Senturel Ngoma Madoungou, l'ancien ministre gabonais du Budget, notant que sa présence constitue un véritable frein au développement du Continent. "On ne comprend pas comment, ni pourquoi l'Union africaine garde un fantôme pendant ses réunions", s'est-il interrogé dans une déclaration à la MAP, en marge d'un séminaire organisé vendredi par le Cabinet d'affaires publiques (BM Patners), notant que "ceux qui se plaignent n'habitent même pas au Sahara marocain". Il a, en outre, salué les efforts du Maroc, qui, depuis une vingtaine d'années fait un grand effort pour accompagner avec beaucoup de volonté et dans un esprit de partage et d'altruisme les pays africains dans leur développement dans des domaines aussi diversifiés.

Des pays latino-américains saluent les efforts du Maroc pour une solution politique à la question du Sahara marocain. Plusieurs pays d'Amérique latine ont mis en avant, devant la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, les efforts déployés par le Maroc en vue de trouver une solution définitive à la question du Sahara marocain. Dans ce sens, la République dominicaine a exprimé, par la voix de sa mission permanente à l’ONU, son soutien aux efforts du Royaume en faveur d'une solution politique "crédible et acceptable" pour le Sahara. Le représentant dominicain à l’ONU a également indiqué que son pays “apprécie, à leur juste valeur”, les efforts consentis par le Secrétaire général de l’ONU visant à trouver, avec toutes les parties concernées, une solution réaliste et durable au conflit autour du Sahara marocain. De son côté, l’ambassadeur, représentant permanent du Chili, Milenko Skoknic a plaidé en faveur d’une solution qui va contribuer à renforcer la stabilité et la sécurité dans la région, “qui est actuellement confrontée à des menaces sécuritaires croissantes et qui, comme toutes les régions du monde, a également été impactée par le covid-19 dans ses différentes dimensions”.

Al Bayane

Énergies renouvelables: Nomination du Marocain Jaouad El Kharraz à la tête du Centre régional au Caire. Le Marocain Jaouad El Kharraz a été nommé directeur exécutif du Centre régional pour les Énergies renouvelables et l'Efficacité énergétique (RCREEE) au Caire. Dans un communiqué publié sur son site internet, le Centre indique que El Kharraz occupe ce nouveau poste avec une expérience de plus de 18 ans dans divers domaines de l’énergie durable, y compris les politiques énergétiques, les technologies éoliennes, l’énergie solaire et l’hydrogène vert, ainsi que la gestion et le dessalement de l’eau et de l’environnement, et le lien entre l'eau, l'énergie, l'alimentation et le climat.

Prochaine tenue à Moscou de la 8ème réunion de la Commission mixte de coopération maroco-russe. La tenue prochainement à Moscou de la 8ème réunion de la Commission mixte de coopération maroco-russe de coopération économique, scientifique et technique et d'autres échéances bilatérales importantes ont été au centre d’une rencontre, jeudi, entre le représentant spécial du président de la Fédération de Russie pour le Moyen-Orient et les pays d'Afrique et vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov et l'ambassadeur du Maroc à Moscou Lotfi Bouchaara. Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, «au cours de cet entretien, les questions d’actualité liées au développement des relations russo-marocaines traditionnellement amicales ont été examinées de manière approfondie y compris l’organisation, dans les meilleurs délais, à Moscou de la 8ème réunion de la Commission mixte intergouvernementale de coopération économique, scientifique et technique». Les deux parties ont également évoqué les préparatifs de la 6ème session ministérielle du Forum de coopération russo-arabe à Marrakech «y compris la coordination des dates mutuellement acceptables pour sa tenue d’ici la fin de cette année, en tenant compte des contraintes liées à la pandémie de la Covid-19», précise la même source.

Al Yaoum Al Maghribi :

Le gouvernement accueille avec satisfaction l'affluence vers les centres de vaccination. Le gouvernement a accueilli avec satisfaction la grande affluence vers les centres de vaccination suite à l'adoption de la nouvelle démarche préventive basée sur le pass vaccinal, assurant que la réalisation de l’immunité collective et le retour à la vie normale sont tributaires de la participation massive de tous à cet effort national. "Suite à l’opérationnalisation de la nouvelle démarche préventive basée sur l’adoption du pass vaccinal comme document essentiel de déplacement, le gouvernement salue la grande adhésion des citoyennes et citoyens ayant répondu à cet appel national, et se sont engagés massivement dans la campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus", indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement. En vue de faciliter cette opération, poursuit le communiqué, "le gouvernement informe les citoyennes et citoyens ayant reçu la première dose du vaccin contre le Covid-19 qu’ils ont la possibilité d’obtenir un pass vaccinal provisoire, afin de bénéficier de certains avantages garantis par le pass vaccinal définitif et d’améliorer l’accès à nombre de services et prestations".

Ancien Premier ministre centrafricain: le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que "superfétatoire". Il y a une méconnaissance de l'histoire des États dont certains profitent pour avancer le principe de l'intangibilité des frontières après la colonisation dans le dessein de faire du "parallélisme facile" et du "sophisme", a souligné l'ancien Premier ministre centrafricain, Martin Ziguélé, mettant en avant que "la réalité est autre: le Sahara était, reste et demeurera marocain et que le Royaume était un État souverain qui jouit de sa pleine intégrité territoriale même avant cette colonisation". "Lorsque vous avez une connaissance précise de l'histoire du Sahara marocain, vous vous rendez compte qu'il s'agit d'un conflit "inutile et superfétatoire", a indiqué Ziguélé dans une déclaration à la MAP en marge d'un séminaire organisé vendredi par le Cabinet d'affaires publiques (BM Patners), ajoutant que ce différend ne devrait pas exister et ne nous permet pas d'avancer.

Al Ahdath Al Maghribia

Mise en échec d'une tentative d’immigration clandestine par l’escalade de la clôture entre Nador et Melillia. Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Nador, en étroite coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), ont mis en échec, dimanche soir, un plan d’immigration clandestine, à travers l’escalade de la clôture en fer entre Nador et Melillia. Les recherches et investigations menées sur cette affaire ont permis l'interpellation de sept candidats à l’immigration clandestine, dont six Soudanais et un Burkinabé, immédiatement après leur arrivée à Nador, munis d’outils en fer spécialement confectionnés pour l’escalade de la clôture, indique lundi un communiqué de la DGSN. Dans le cadre de l'enquête, poursuit le communiqué, la police judiciaire de Nador a interpellé, en coordination avec son homologue d’Oujda, 24 candidats supplémentaires de différentes nationalités (Soudan, Tchad et Guinée Conakry), qui s'apprêtaient à se rendre à Nador pour prendre part à l’opération de l'escalade de la clôture frontalière en utilisant des équipements similaires.

Le HCP met en place une plateforme en ligne de collecte de données pour les enquêtes de conjoncture auprès des entreprises. Le Haut-commissariat au Plan (HCP) a annoncé la mise en place, au troisième trimestre de 2021, d'une plateforme de collecte de données statistiques à distance pour les enquêtes de conjoncture auprès des entreprises. Ce nouveau dispositif, qui s'inscrit dans le cadre du programme de transformation digitale du Haut-Commissariat, permettra un gain de temps, une interactivité continue avec les entreprises et répondra par la même occasion aux contraintes de distanciations sanitaires, indique le HCP dans un communiqué. En outre, la plateforme mise en place est dotée de mécanismes de sécurité efficaces afin de garantir la confidentialité des données recueillies, fait savoir la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le Maroc a réussi à éradiquer la polio grâce à la vaccination et au diagnostic précoce. Le Maroc a réussi à éradiquer la maladie de la polio (poliomyélite, ou paralysie spinale infantile) grâce aux vaccinations et au diagnostic précoce qu'il a adoptés depuis des décennies, ont affirmé des experts de la santé. S'exprimant en vidéoconférence lors d'un colloque organisé par l'Association nationale d’épidémiologie du terrain, en coopération avec le Réseau de la Méditerranée orientale pour la santé publique, les participants ont mis en avant la stratégie d’éradication de la poliomyélite adoptée par le Maroc, fondée principalement sur une large couverture vaccinale des enfants avant leur première année et un contrôle efficace de la poliomyélite aiguë.

Fès: Onze personnes déférées devant la justice pour trafic de drogues, violence et extorsion. La Brigade nationale de la police judiciaire a déféré dimanche devant le parquet compétent à Fès onze individus âgés entre 29 et 45 ans, en majorité aux antécédents judiciaires dans des affaires de vols et crimes à l'aide d'armes blanches, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s'activant dans le trafic de drogues, la menace, l'extorsion et l'atteinte aux biens publics et privés. Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les membres de ce réseau criminel, interpellés en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, s'adonnaient à l'extorsion des commerçants, en plus du trafic de drogue, l'occupation du domaine public et l'exploitation illégale et par la force de biens d'autrui.

Assahra Al Maghribia

Ait Taleb : le pass obligatoire, seule alternative pour éviter un re-confinement. Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé et de la Protection sociale, n’a pas mâché ses mots, soulignant que sans la poursuite de la campagne nationale de vaccination et l’adoption du pass vaccinal, il ne serait pas possible de sortir de la Covid 19. S’exprimant lors de la séance des questions à la Chambre des représentants, Ait Taleb a expliqué qu’il n'y avait pas possibilité d’éviter l’adoption du pass vaccinal obligatoire face à une éventuelle vague épidémique "plus dangereuse" que les précédentes, soulignant que cette mesure était la seule permettant d’éviter un retour au confinement.

Le Maroc a adopté une approche intégrée pour la transition vers une économie verte. Le Maroc a volontairement adopté une approche intégrée, participative et globale reflétant les enjeux et objectifs de la stratégie nationale de développement durable conformément à la volonté politique qui découle des Orientations Royales, a affirmé, lundi à Ryad, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, qui représente SM le Roi Mohammed VI au Sommet de l’Initiative verte du Moyen Orient (MGI) qui se tient dans la capitale saoudienne. Intervenant lors de ce Sommet, Akhannouch a relevé que cette stratégie vise la transition vers une économie verte en harmonie avec les efforts internationaux en la matière et conformément aux recommandations de l’Instance internationale des experts du climat et aux objectifs du développement durable.

Bayane Al Yaoum

L'usage thérapeutique et industriel du cannabis offre des opportunités importantes pour booster l'économie marocaine. L’usage thérapeutique et industriel du cannabis offre des opportunités importantes pour booster l'économie marocaine et permettra au Maroc de se hisser parmi les leaders mondiaux dans ce domaine, a souligné le président de l'Association marocaine consultative d’utilisation du cannabis (AMCUC), Redouane Rabii. "L'usage du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles contribuera certainement à booster l'économie marocaine et à renforcer l'essor des secteurs médical, industriel, cosmétique, agroalimentaire..., et permettra au Maroc de se hisser parmi les leaders mondiaux dans ce domaine", a précisé Redouane dans une interview accordée à la MAP, en marge de la 1ère Conférence internationale sur les potentialités thérapeutiques et industrielles du chanvre au Maroc, tenue du 22 au 24 octobre à Tanger.

Le CNDH lance un appel pour une adhésion "responsable" à la campagne de vaccination. Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a lancé, lundi, un appel à l'ensemble des citoyens pour "une adhésion consciencieuse et responsable" à la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19. Dans une lettre adressée au chef de gouvernement au sujet de l'instauration de l'obligation du pass vaccinal, le CNDH assure qu'il œuvrera en faveur d'un débat sur cette question et les moyens de substituer ce document par un pass sanitaire en vue de surmonter les contraintes relatives à la gestion de l'étape actuelle. La lettre a insisté sur la mise en place du pass sanitaire qui attestera de l'immunité par la présentation d'un test PCR négatif selon les dispositions en vigueur, une attestation de guérison de la Covid-19 ou une attestation délivrée par le médecin traitant justifiant l'exemption de vaccination avec la précision des causes.

Al Massae

Tanger: Signature de 4 conventions de partenariat pour renforcer la recherche scientifique sur le cannabis. Quatre conventions de partenariat ont été signées, à Tanger, entre l'Association marocaine consultative d'utilisation du cannabis (AMCUC), et trois structures de recherche nationales, en vue de renforcer et de développer la recherche scientifique sur le cannabis et ses produits dérivés. La première convention a été signée par le président de l'AMCUC, Redouane Rabii, et le président de l'Université Abdelmalek Essaâdi, Bouchta El Moumni. Les deuxième, troisième et quatrième conventions ont été signées respectivement avec le représentant de la Chambre de commerce, d'industrie et de services (CCIS) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Anouar Arbai, le directeur de l'Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques (ANPMA), Abdelkhalek Farhat, et la représentante de la Fondation Mascir (Moroccan Foundation for Advanced Science Innovation and Research), Ikram Ganet.

Élection des représentants des magistrats : les résultats définitifs dévoilés. Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a dévoilé les résultats définitifs de l'élection des représentants des magistrats au sein du conseil, au titre du mandat 2022-2026. Il s'agit, pour les magistrats des Cours d'appel, des juges Abdellah Maouni, Souad Koukass, Zoubir Boutalaa et Abdellatif Tahar, a précisé le CSPJ dans un communiqué se basant sur le procès-verbal de la commission chargée des statistiques. S'agissant des juges des juridictions de premier degré, ont été élus Abdellatif Chentouf, Younes Zouhri, Othmane Loukili, Mustapha Rizki, Amina El Malki et Nezha Moussafir. Le Conseil s'est félicité du bon déroulement de l'élection des représentants des magistrats tenu samedi "dans un climat empreint de responsabilité et de plein respect de la déontologie de la profession", soulignant que le taux de participation a atteint 93,14%.

Al Alam

PLF 2022: La relance de l'économie, la qualification du capital humain et la généralisation de la protection sociale, mesures au service des catégories vulnérables. Le projet de loi de finances pour 2022 a accordé une attention particulière aux aspects sociaux du développement durable global conformément aux objectifs de développement. Selon les orientations générales du PLF 2022, l'action gouvernementale doit s'articuler autour d'un axe majeur sur lequel reposent les axes politiques, économiques et sociaux, à savoir l’amélioration du niveau de vie des citoyens, dans le cadre de la stabilité, de la sécurité alimentaire et de la confiance dans les autorités gouvernementales et les politiques publiques.

La réussite du projet "Chantiers généraux" dépend de la complémentarité entre la démocratie représentative et participative. Le Centre marocain de volontariat et de citoyenneté a salué l’attention accordée par le gouvernement à l'éducation à la citoyenneté et au renforcement de l'identité marocaine en tant que processus horizontal qui inclut toutes les pratiques institutionnelles concernant l'éducation de la citoyenneté et du citoyen, et le développement de ses personnalités humaines dans toutes leurs dimensions affective, intellectuelle, sociale et culturelle.

Rissalat Al Oumma

Rejet de 97% des saisines devant le Conseil de la concurrence. Le Conseil de la concurrence, institution constitutionnelle et organe indépendant chargé de réguler la concurrence et d'assurer la transparence et l'équité des relations économiques, a accepté une saisine sur les 34 qui lui ont été soumises depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire en mars 2020 jusqu'en octobre 2021. La seule saisine acceptée concerne la régulation des prix des désinfectants hydroalcooliques et des masques de protection contre le coronavirus. Une étude récente de l'Institut d'études sociales et médiatiques a conclu que 97% des saisines du Conseil de la concurrence ont reçu des réponses indiquant le rejet, le manque de compétence ou le manque d'intérêt.

Protection civile: plus de 520.000 interventions en 2020. Au titre de l’année 2020, la protection civile a effectué 520.248 interventions, soit une moyenne journalière de 1425 interventions, selon des données mentionnées dans le rapport sur les comptes spéciaux du trésor accompagnant le projet de loi de finances pour 2022. Les interventions menées par les éléments de la protection civile dans la région de Casablanca-Settat ont été classées en première position avec un total de 92 317 interventions, suivies de la région de Rabat-Salé-Kénitra avec 68 794 interventions, puis Fès-Meknès (57 433), la région Marrakech-Safi (56 028), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (55 578) et enfin la région de l'Oriental avec 52 117 interventions.

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 29 Novembre 2021

Revue de presse économique du 29 novembre 2021

Vendredi 26 Novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021

Jeudi 25 Novembre 2021

Revue de presse économique du 25 novembre 2021

Mercredi 24 Novembre 2021

Revue de presse économique du 24 novembre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required