Vendredi 26 Novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue vendredi:


L’Economiste

Artisanat: la nouvelle stratégie en phase finale. Fatima Zahra Ammor met les dernières touches à la nouvelle stratégie de l'artisanat 2021-2030. La nouvelle ministre de tutelle veut que sa feuille de route soit globale pour toucher l'ensemble des composantes du secteur, qui vont de l'artisanat productif avec une dimension culturelle et utilitaire à celui des services. Cette stratégie répond à un principe de réalisme en adoptant une approche participative et de coopération dans l'exploitation de toutes les opportunités offertes. La méthodologie d'exécution des programmes sera progressive, avec des projets pilotes avant de passer à leur généralisation, c'est du moins ce qui ressort de la présentation du budget sectoriel, présenté par Fatima Zahra Ammor, devant la Commission des secteurs productifs de la Chambre des conseillers.

Prix des carburants: de plus en plus de hausses prévues à partir de janvier. Durant ce mois de novembre, le prix du diesel, le carburant le plus consommé, a dépassé la barre fatidique de 10 DH/l et le super sans plomb flirte avec les 12 DHl le litre sans espoir de tendance baissière. Pire encore! L'avènement de l'Euro 6 en janvier 2022 risque d'être contraignant sur le plan du prix, car c'est un carburant de meilleure qualité et moins polluant. "A partir du 1er janvier, les commandes se feront exclusivement en Euro 6. Je redoute une inflation plus importante à supporter par le citoyen et le volet social pourrait être secoué si le prix à l'international ne baisse pas", a affirmé Mostafa Labrak, consultant dans le domaine des carburants, dans un entretien accordé au journal. Les sociétés de distribution disposent d'un délai de grâce de 4 mois pour liquider leur stock.

Aujourd'hui Le Maroc

Plus de 60% des Marocains souhaitent changer de logement dans les 6 prochains mois. La reprise s’amorce lentement pour le secteur de l’immobilier. Ainsi, 63% des Marocains expriment le souhait de changer de logement au cours des six prochains mois, selon les résultats d’une étude dévoilée par Avito lors d’une conférence-débat organisée par la plateforme en partenariat avec la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), le 24 novembre 2021. Cette étude indique que les principaux critères considérés en vue d’un achat sont le prix pour 76%, le quartier pour 67%, et la finition pour 28% des répondants. Pour ce qui est des raisons d’achat les plus courantes, 39% des personnes sondées citent le manque d’espace dans leur logement actuel, 24% l’envie d’acquérir un bien immobilier.

Plus de 1.000 petits agriculteurs encadrés par Crédit Agricole du Maroc. Ils sont plus de 1.000 petits producteurs agricoles et ménages ruraux à avoir bénéficié, cette année, des opérations d'éducation financière initiées par Crédit Agricole du Maroc. Capitalisant sur le succès de son programme lancé en 2016, le Groupe bancaire a été sollicité par plusieurs institutions, organismes et ONG pour former leur population cible. En 2012, le Cercam a ainsi accompagné trois grands projets de partenariat en matière d'éducation financière de base financés respectivement par les États-Unis, le Canada et la France. Plus de 1.000 personnes ont bénéficié à ce jour de ces formations en éducation financière et ce tout le long de l’année 2021, avec un rythme accéléré sur les 4 derniers mois, suite à l’assouplissement des restrictions sanitaires», fait savoir Crédit Agricole du Maroc.

Le Matin

Nasser Bourita: la participation démocratique inclusive, un outil de lutte et de prévention contre l'extrémisme violent. La participation démocratique inclusive représente un outil de lutte et de prévention contre l'extrémisme violent, a assuré, mercredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. "La participation démocratique inclusive représente aujourd'hui non seulement un outil de promotion et de perfectionnement de la démocratie, mais également un moyen de lutte et de prévention contre l'extrémisme violent", a souligné Bourita dans une allocution à l'ouverture d’une conférence mondiale sur "la participation démocratique inclusive pour prévenir et contrer l'extrémisme violent". Mettant en avant la nécessité de fédérer les efforts en vue de renforcer la cohésion et aider les acteurs locaux à consolider leur résilience face aux conflits et aux divisions, Bourita a jugé qu'il ne suffit pas de lutter contre l'extrémisme violent mais qu’il faut aussi le prévenir.

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité organise une importante campagne médico-chirurgicale dans la province de Taounate. La Fondation Mohammed V pour la Solidarité organise, du 25 au 27 novembre, une action médicale de grande envergure qui combine les soins multidisciplinaires et des interventions chirurgicales, dans la province de Taounate. Cette action s'inscrit dans le cadre de la poursuite de la reprise par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité de son programme des campagnes médicales de proximité afin de rapprocher les soins des populations éloignées et pallier aux difficultés d'accès aux services de santé accentués par la pandémie, indique, mercredi, un communiqué de la Fondation.

L’Opinion

Vaccination en hausse et mortalité en baisse, la pandémie est-elle pour autant sous contrôle? Après des mois de lutte acharnée pour maîtriser la pandémie, le Maroc semble mieux se porter sur le plan épidémiologique. En témoigne l'amélioration incontestable des indicateurs qui sont désormais au vert. Les cas positifs sont en chute, de même que la mortalité qui a baissé à des niveaux sans précédent. Le ministère de la Santé fait état d'une « chute significative» lors des deux dernières semaines. Seuls 18 morts ont été déplorés au cours de la semaine écoulée, soit une chute de 40% par rapport à la semaine d'avant. Le recul des décès continue jusqu'à présent, 4 cas ont été consignés mercredi. Alors que l'Europe est ravagée par la cinquième vague, le Maroc maintient le contrôle de la situation, tout en limitant la létalité du Covid-19.

Tamek dévoile le plan stratégique de la DGAPR. Le Délégué Général à l'Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), Mohamed Salah Tamek, a présenté mercredi, devant les députés de la Commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme, le nouveau plan stratégique pour la période 2022-2026 dans le but de favoriser une nouvelle dynamique au sein de cette institution et atteindre de meilleurs niveaux d'efficacité. La stratégie repose sur cinq axes fondamentaux consistant à humaniser les conditions d'incarcération, à préparer les détenus à la réinsertion, à garantir la sécurité et la sûreté en prison, à développer les capacités institutionnelles de l'Administration et, enfin, à intégrer l'approche genre et la dimension d environnementale dans la gestion pénitentiaire.

Libération

Le Maroc dénonce à Genève les dérapages de la rapporteuse Mary Lawlor. L'ambassadeur du Maroc à Genève, Omar Zniber, a exprimé sa protestation et son indignation face aux dérapages de Mary Lawlor, Rapporteuse spéciale sur la situation des défenseurs et défenseuses des droits de l'Homme, "qui sans réserve aucune, a lancé des accusations gratuites et dénuées de tout fondement à propos de la déclaration faite par la Représentation Permanente du Royaume à New York, sur la duplicité et l’implication d’une séparatiste, connue pour ses jeux de rôle, de mise en scène, et de victimisation abjecte". "Cette séparatiste, instrumentalisée, au vu et au su de tous, depuis de nombreuses années par les milices du polisario et les moyens de propagande du régime algérien, a trouvé, à plusieurs reprises, dans les écrits de Madame Lawlor, un réceptacle, contraire à toutes les preuves accablantes et objectives concernant ses comportements qui n’ont rien à voir, ni de près ni de loin, avec ceux d’une prétendue défenseuse des droits de l’Homme", a écrit Zinber dans un communiqué en réaction aux propos de la rapporteuse.

Des investisseurs sud-coréens prospectent les opportunités d'affaires dans la région du Nord. Une délégation d'hommes d'affaires sud-coréens s'est rendue à Tanger, pour prospecter les opportunités d'investissement dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Le président du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro, a reçu une délégation d'investisseurs sud-coréens, composée des dirigeants de deux entreprises sud-coréennes opérant dans les industries agroalimentaire et cosmétique, et dans les secteurs du tourisme et l'hôtellerie, et des complexes sportifs et culturels, Cho Sang Wook et Kim Kyung-Soo. Selon un communiqué du Conseil régional, les deux investisseurs sud-coréens ont exprimé leur volonté d'investir dans la région, afin de contribuer à la dynamique actuelle que connait le Maroc.

Al Bayane

Entrepreunariat: la BAD veut stimuler la relance au Maroc. Le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi à Abidjan, un prêt de 120 millions d’euros en faveur du Maroc pour mettre en œuvre le Programme d’appui à l’inclusion financière, à l’entreprenariat et aux Très petites et moyennes entreprises (TPME). L’appui de la Banque aidera les entreprises en difficulté à relancer leur activité et à préserver les emplois dans le but de réussir la sortie de crise liée à la pandémie de Covid-19, explique un communiqué de la BAD.

Installation de Ghita Lahlou El Yacoubi, consule générale honoraire du Japon à Casablanca. L'Ambassade du Japon au Maroc a organisé mercredi soir la cérémonie d’installation de Ghita Lahlou El Yacoubi en tant que consule générale honoraire du Japon à Casablanca, succédant à Larbi Belarbi, qui a occupé ce poste jusqu’en mai 2021. Directrice générale de l’Ecole centrale de Casablanca, Ghita Lahlou El Yacoubi est également administratrice de sociétés de services et membre actif de la société civile. Vice-présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) depuis janvier 2020, elle est aussi membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement.

Maroc Le Jour

Covid-19: prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 décembre 202. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 31 décembre 2021, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Ainsi, le Conseil a approuvé le projet de décret n° 2.21.955 portant prorogation de la durée d'effet de l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national pour faire face à la prorogation du coronavirus (Covid-19), présenté par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d'un point de presse tenu à l'issue du Conseil de gouvernement.

Ministère de la Santé: la campagne nationale de prévention contre la grippe saisonnière lancée. Le ministère de la Santé et de la protection sociale lance la campagne nationale de prévention contre la grippe saisonnière, dans l'objectif de réduire le risque des complications graves, surtout chez les personnes vulnérables. Cette campagne placée sous slogan "face à la grippe, je me protège", se poursuivra tout au long de la saison grippale, indique le ministère dans un communiqué.n La grippe est une infection virale aiguë des voies respiratoires, survenant sous forme d’épidémies saisonnières durant l’automne et l’hiver. Il s’agit d’une maladie généralement bénigne, pouvant néanmoins entrainer de graves complications, voire le décès, chez les personnes vulnérables.

Al Massae

Les prix à la consommation en hausse. Les prix de plusieurs produits de consommation de base viennent de connaitre une augmentation significative, ce qui a suscité des interrogations à plusieurs niveaux, notamment sur les causes principales à l'origine de ce renchérissement. Ces augmentations peuvent être expliquées par la hausse des prix des matières premières au niveau international et des prix des produits importés, en plus des pressions inflationnistes qui se sont imposées comme une variable majeure dans l'équation de la reprise économique post-covid, notamment dans la zone euro et les États-Unis. A cet égard, la ministre de l'Economie et des Finances, Nadia Fattah, avait affirmé à la Chambre des représentants que le gouvernement suivait avec une grande attention l’évolution des prix, considérant que cette augmentation est temporaire et que les prix des produits subventionnés (farine, sucre, gaz butane) sont restés stables grâce à la Caisse de compensation.

Développement durable: L'AMEE s'allie au ministère de la justice. L'Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE) et le ministère de la Justice ont signé une convention de partenariat, visant l’accompagnement technique pour l’intégration des mesures d’efficacité énergétique et la réalisation des économies d’énergie au niveau des bâtiments et de la flotte mobile du ministère. Cette convention matérialise l’engagement de l’Agence pour le déploiement de solutions d’efficacité énergétique dans les établissements publics, l’administration publique devant "montrer l’exemple" et mettre en œuvre dans ses propres bâtiments et services et pour sa flotte mobile, les mesures d’efficacité énergétique, indique l’AMEE dans un communiqué.

Al Yaoum Al Maghribi

Hilale au magazine US "Newslooks": Les réformes engagées par SM le Roi ont permis des réalisations “remarquables” en matière des droits de l'Homme. L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale a souligné, dans une interview au prestigieux magazine américain “Newslooks”, que les réformes de “grande envergure” lancées par SM le Roi Mohammed VI ont permis des réalisations “remarquables” sur l’ensemble du territoire national, y compris au Sahara marocain. “Durant les deux dernières décennies, les réformes de grande envergure lancées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI ont permis des réalisations remarquables visant à promouvoir et à protéger les droits de chaque personne sur tout le territoire national sans distinction aucune”, a affirmé Hilale lors de cette interview réalisée par l’éminente journaliste américaine Rachel Alexander.

Oléiculture : Une production de 216 mille tonnes attendue à Béni Mellal-Khénifra. Une production estimée à 216 mille tonnes d'olives est attendue dans la région Béni Mellal-Khénifra au titre de l'actuelle campagne agricole, a annoncé la direction régionale de l’agriculture. Au cours de la campagne agricole 2021-2022, la production oléicole est estimée à 216.000 tonnes contre 205.000 tonnes la campagne écoulée 2020-21, soit une augmentation de l’ordre de 5 %, a souligné à la MAP, le directeur régional de l’Agriculture à Béni Mellal-Khénifra, Hssain Rahaoui. Au Maroc, la ville de Béni Mellal est de loin la plus grande base de production d’huile d’olive du Royaume. Elle est à bien des égards la plus authentique et exquise.

Assahra Al Maghribia

Le gouvernement réitère sa volonté de consolider la reprise économique. Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a affirmé que l’investissement constitue une priorité et un chantier capital, qui sera renforcé par le projet de la nouvelle Charte de l’investissement, en cours d’élaboration, soulignant le souci du gouvernement de veiller, conformément aux hautes orientations royales, à consacrer les fondements de la relance économique. Le projet de la nouvelle Charte de l'investissement, a poursuivi le chef du gouvernement, permettra d’offrir une vision claire aux investisseurs et aux entreprises, afin d’assumer pleinement le rôle qui leur échoit dans le soutien de l’économie nationale et l’accélération de l’exécution des investissements, en particulier ceux ayant un impact en termes de création d’opportunités d’emploi et de valeur ajoutée.

La réforme de l'école, un chantier qui ne peut être ajourné. Le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a expliqué que les conditions que le ministère de l'Éducation nationale a exigées pour accéder à la profession d’enseignant visent à réformer l'école publique, en agonie. S'exprimant à l’issue du conseil du gouvernement, Baitas a souligné que ces conditions font partie d’une réforme globale de l'école publique, qui inclut également les programmes, les structures, les ressources humaines, l'investissement, les transports et les cantines, entre autres. Il a estimé que l'école publique devrait choisir les meilleurs, d'autant plus que les chiffres indiquent que 30% des élèves de 15 ans ne maîtrisent ni lecture, ni écriture, ni calcul.

Al Ahdath Al Maghribia

Plus de 1.700 Marocains ont demandé le changement de leur nom de famille en 2020 et 2021. Selon un récent rapport du ministère de l'Intérieur, 1.753 demandes de changement de noms de famille ont été reçues par le Secrétariat de la haute Commission de l'état civil au cours des années 2020 et 2021. 795 demandes ont été effectuées à partir du 1er janvier 2021, ajoutées aux 958 dossiers restants de la période précédente. Selon ce rapport sur les réalisations du ministère de l'Intérieur pour l'année 2021, 958 dossiers ont été présentés à la Commission de l'état civil, lors de ses deux sessions tenues en février et juin 2021. Six décrets ont été émis et ont tous été adressés au chef de gouvernement pour validation.

Un programme de formation et de sensibilisation lancé au profit de plus de 34.000 élus des Collectivités territoriales. Le ministère de l’Intérieur a annoncé le lancement d’un programme de formation et de sensibilisation au profit de 34.500 élus des Collectivités territoriales, en coordination avec l'Association des Région du Maroc, l’Association Marocaine des Présidents des Conseils des Préfectures et Provinces et l’Association Marocaine des présidents des conseils des communes. L’objectif de ce programme de formation et de sensibilisation est le renforcement de connaissances législatives et réglementaires de ces élus et la consécration de la bonne gouvernance. A travers ce programme, 840 sessions de formation et de sensibilisation sont en cours de mise en œuvre afin de permettre aux élus des Collectivités Territoriales de mieux appréhender les exigences légales, institutionnelles et financières nécessaires à la bonne gestion des affaires des collectivités territoriales.

Bayane Al Yaoum

L'immunité collective contre l'épidémie de coronavirus atteinte dans les prisons du Royaume. Au 22 novembre, le taux de vaccination des détenus a atteint 95%, selon le délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, qui s’exprimait à la Chambre des conseillers. Tamek a affirmé que depuis fin octobre dernier, les prisons du Royaume n’ont enregistré aucune contamination, grâce au strict respect des mesures préventives et à la gestion rigoureuse des visites familiales.

Compact II de MCC: visite de terrain aux projets de la ZI à Had Soualem. Le Chargé d'Affaires à l'Ambassade des États-Unis d'Amérique au Maroc, David Greene, et le Consul Général des États-Unis d'Amérique à Casablanca, Lawrence M. Randolph, ont effectué, mercredi, une visite de terrain aux sites abritant les projets de réhabilitation et d'extension de la zone industrielle (ZI) de Had Soualem, et de développement d'une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta.Cette visite, qui s'inscrit dans le programme de coopération "Compact II", financé par le gouvernement des États-Unis, représenté par Millennium Challenge Corporation (MCC), a permis de relever les progrès notables accomplis en matière de réalisation des travaux hors-sites au titre de ces deux projets.

Al Ittihad Al Ichtiraki

La CGEM conduit une mission économique en Israël du 12 au 15 décembre prochain. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) organise une mission économique à Tel-Aviv, du 12 au 15 décembre prochain et ce, en marge de l'ouverture de la nouvelle route aérienne reliant Casablanca à Tel-Aviv. La de le gation marocaine, qui sera conduite par le président de la CGEM, Chakib Alj, est compose e de plus de 70 ope rateurs e conomiques repre sentant les diffe rents secteurs d'inte re t commun identifie s, tels que le tourisme, l'industrie, l'agriculture, la technologie et l'innovation, l'éducation, la santé, la finance et les assurances, les énergies renouvelables, la grande distribution ou encore le textile, indique un communiqué de la Confédération.

AG de l'ONU: Soutien unanime à la résolution marocaine sur la gestion intégrée des zones côtières. La Deuxième commission de l'Assemblée générale des Nations Unies, chargée des questions économiques, financières et environnementales vient d’adopter, par consensus, un projet de résolution présentée par le Maroc sur la gestion intégrée des zones côtières. Intitulée "Renforcement de la coopération pour une gestion intégrée de la zone côtière afin de réaliser le développement durable", cette résolution biannuelle, initiée et facilitée par la délégation du Maroc auprès des Nations Unies à New York, a bénéficié d’un soutien considérable de la part des pays membres et d'un appui unanime lors de son adoption, reflétant la confiance dont jouit le Royaume au sein de la communauté internationale, en tant qu’acteur agissant, constructif et reconnu dans les domaines du développement durable et de l’action environnementale, et ce conformément à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc élu à la présidence du Conseil africain de la recherche scientifique et de l’innovation de l’UA. Le Maroc a été élu, mercredi à Nairobi, à la présidence du Conseil africain de la recherche scientifique et de l'innovation (CARSI), relevant de l’Union africaine. Les participants au 4ème congrès du CARSI, tenu dans la capitale kényane du 22 au 25 novembre, ont élu à la majorité le Maroc, en la personne du Chancelier de l'Académie Hassan Il des sciences et techniques, Mostapha Bousmina, en tant que président dudit Conseil pour un mandat de trois ans. Également Président de l'Université Euromed de Fès, Bousmina a pris part au Congrès par visioconférence.

Laâyoune: Interception de 231 candidats à l'émigration clandestine en trois jours. Les autorités locales et les services de sécurité de Laâyoune ont avorté, en trois jours, plusieurs tentatives d'immigration irrégulière impliquant 231 candidats, tous originaires des pays d’Afrique subsaharienne. Deux embarcations ont été ainsi interceptées mardi au large de Laâyoune avec à bord 97 migrants, apprend-on auprès des autorités locales. La Marine royale a également intercepté un zodiac pneumatique avec à bord 61 migrants subsahariens, au nord du port de Laâyoune. Ces candidats à l’immigration illégale pour les îles Canaries ont été acheminés, sains et saufs, au port de Laâyoune, ajoute-t-on.

Al Alam

Le Maroc accueillera la prochaine conférence du Conseil international des aéroports en octobre 2022. Le Maroc a été officiellement désigné, à Cancún au Mexique, pays hôte de la prochaine conférence annuelle du Conseil international des aéroports (ACI). Ce conclave se tiendra à Marrakech du 24 au 26 octobre 2022. Lors de la cérémonie de clôture de l'Assemblée générale (WAGA) d'ACI-Monde, le directeur général de cette organisation internationale, Luis Felipe de Oliveira, a annoncé que l’Office national des aéroports (ONDA) sera l'hôte de la conférence annuelle de l'année prochaine. "Nous sommes impatients de travailler avec la région ACI-Afrique et l'ONDA lors de la 32ème Assemblée générale annuelle, la conférence et l'exposition de l'ACI Afrique/Monde", a déclaré M. Oliveira lors de cette cérémonie marquée notamment par la diffusion d’un film institutionnel sur le Maroc.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Janvier 2022

Revue de presse économique du 17 janvier 2022

Jeudi 13 Janvier 2022

Revue de presse économique du 13 janvier 2022

Lundi 10 Janvier 2022

Revue de presse économique du 10 janvier 2022

Vendredi 07 Janvier 2022

Revue de presse économique du 7 janvier 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required