Vendredi 24 Decembre 2021

Revue de presse économique du 24 décembre 2021

Revue de presse économique du 24 décembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi 24 décembre 2021
     


L'Economiste

Ce que cache l’endettement des entreprises. Avec un encours qui frôlera la barre de 1.000 milliards de DH en 2022, la dette du Trésor suscite régulièrement le débat, notamment sur sa soutenabilité. Par contre, celle des entreprises non financières est moins exposée à la critique. C'est d'abord le problème des créanciers puis ensuite de l'économie. La dette constitue une source de vulnérabilité pour 3 entreprises sur 10, révèle une étude des chercheurs de Bank Al-Maghrib et de la Narodowy Bank Polski" Elles sont un peu plus nombreuses à être exposées au risque de liquidité (40%). Ce risque s'est accru pour de nombreuses entreprises au cours des dernières années avec l'allongement des délais de paiement. Les grandes entreprises ont subsisté une part importante de leur endettement financier par la dette commerciale auprès des TPE et PME.

Maroc-Israël: bientôt des discussions de haut niveau pour renforcer la coopération bilatérale. "L'approfondissement et le renforcement des relations bilatérales dans tous les domaines est dans l'intérêt commun du Maroc et d' Israël, mais aussi de la région dans son ensemble", a affirmé le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, précisant que les deux pays sont unis par "un lien culturel et émotionnel fort". Dans un entretien accordé au journal, Lapid a souligné que des "discussions de haut niveau" seront entamées, dans les mois à venir, axées sur le renforcement de la coopération économique et des échanges commerciaux, qui donneront un "coup de fouet" aux liens entre les deux pays, notant que les vols directs mis en place l'année dernière entre le Maroc et Israël "contribueront grandement à favoriser cette coopération et ces échanges".

Aujourd’hui Le Maroc

Fibre optique : L’ONEE met à niveau le réseau de transmission. L’Office procède actuellement à la mise à niveau de la fibre optique en mettant en place une technologie de nouvelle génération. L’appel d’offres pour la réalisation de cet objectif vient d’être lancé. Ce projet consiste à remplacer le réseau existant par un nouveau plus performant appelé MPLS-TP (profil de transport de commutation d’étiquettes multi-protocoles) de capacité de transmission de 1 et 10 G suivant la structure du réseau, de la mise en place d’un outil de gestion et de supervision centralisé en mode redondé. Cette opération va s’accompagner de la formation et l'accompagnement des équipes de l’ONEE.

Renouvellement du parc des poids lourds: 900 dossiers traités jusqu’en décembre 2021 pour une enveloppe de 140 MDH. Lors de son passage au Parlement, le ministre du Transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a signalé que le ministère s’est penché dans une première étape sur le renouvellement du parc des véhicules vétustes du transport routier en accordant des primes au profit des bénéficiaires, destinées au renouvellement ou à la casse des véhicules âgés de plus de 20 ans. Le ministère a procédé à l’élargissement de ce programme aux véhicules de plus de 15 ans et de moins de 20 ans. Pour davantage de flexibilité et d’efficacité, le programme a été confié à l’Agence nationale de sécurité routière (NARSA). A ce sujet, le ministre a indiqué que jusqu’en décembre 2021, la Narsa a traité près de 900 dossiers pour une enveloppe de 140 millions DH.

L’Opinion

Investissement: Maroc, terre de toutes les opportunités. En dépit de l'impact de la crise sanitaire sur les économies mondiales, le Maroc réussit à tirer honorablement son épingle du jeu. En témoignent les différents indices de prospérité et d'environnement d'investissement qui positionnent le Royaume parmi les pays les plus attractifs de la région et du continent de manière globale. Des avancées qui s'expliquent par les importantes réformes entreprises durant les deux décennies pour renforcer la protection des investisseurs, surtout en matière d'accessibilité aux marchés et infrastructures. A cela s'ajoute le processus de modernisation du droit des affaires, notamment à travers la création, puis le renforcement des Centres Régionaux d'Investissement (CRI), qui ont non seulement facilité les procédures pour les potentiels investisseurs, mais ont également mis à leur disposition des services de proximité digitalisés.

Mezzour: l’industrie marocaine est fortement soutenue par l’ensemble des appareils de l'Etat. Le positionnement de hub est une politique qui a été choisie par le Maroc à partir des années quatre- vingt, notamment avec la stratégie d'ouverture et les accords de libre échange qui permettent aujourd'hui aux industriels installés au Maroc de pouvoir accéder à plus d'une centaine de marchés, tout en bénéficiant de droits de douane préférentiels, a souligné le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour. Sur le plan industriel, le Maroc dispose d'un fort « sponsorship politique » de SM le Roi qui a érigé ce secteur en priorité nationale et qui suit son développement de manière très attentive, a affirmé le ministre dans une interview au journal, ajoutant, dans ce sens que, l'industrie marocaine est fortement soutenue par l'ensemble des appareils de l'Etat.

Le Matin

David Greene: "Une relation forte entre Israël et le Maroc a le potentiel de contribuer à une paix plus large au Moyen-Orient". Une cérémonie a été organisée à Rabat en commémoration du premier anniversaire de l’Accord tripartite Maroc-USA-Israël. Cet événement, organisé conjointement par l’Ambassade des Etats-Unis au Maroc et la mission diplomatique israélienne au Maroc, a mis en avant la profonde signification de l'Accord tripartite Maroc-Etats Unis-Israël, qui a ouvert la voie à une coopération fructueuse avec des perspectives prometteuses entre les trois pays depuis sa signature le 22 décembre 2020 à Rabat. Dans une allocution de circonstance, le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis au Maroc, David Greene a relevé que le renforcement des relations maroco-israéliennes, depuis la signature de l’Accord tripartite qui a acté le rétablissement des relations entre le Maroc et l’Etat d’Israël, "créera de nouvelles opportunités pour la paix et la prospérité dans la région" du Moyen-Orient.

La Marine Royale déjoue une tentative de trafic de stupéfiants à Al-Hoceima. Des Garde-côtes de la Marine Royale ont mis en échec, très tôt ce mercredi au niveau de la baie d'Al-Hoceima, une tentative de trafic de stupéfiants, apprend-on de source militaire. L'opération a permis l'arrestation de trois délinquants à bord d'un bateau de pêche et la saisie de trente-six (36) ballots de stupéfiants, soit un peu plus d'une tonne de chira, précise-t-on. La cargaison de drogue, le bateau saisi et les trafiquants interpellés ont été acheminés vers le port d'Al-Hoceima et remis à la Gendarmerie Royale pour les procédures judiciaires d'usage, selon la même source.

Libération

Habiba Kadiri: La vaccination, meilleur bouclier contre le variant Omicron. La vaccination demeure le meilleur bouclier contre le variant Omicron du coronavirus, a souligné Habiba Kadiri, médecin-chef au pôle des affaires médicales au Centre hospitalier régional Moulay Youssef de Casablanca. Dans une déclaration à la presse, suite à l’annonce, mardi, de 27 nouveaux cas du variant Omicron, Dr Kadiri a relevé qu’il n’y a aucun doute sur l’efficacité des vaccins actuels contre le variant Omicron qui présente un nombre élevé de mutations. "L'efficacité des vaccins n’est plus à démontrer", a-t-elle relevé, notant que les experts internationaux l’ont prouvé à plusieurs reprises.

Tourisme: Les recettes à 28,5 MMDH à fin octobre. La baisse des recettes touristiques a été contenue à 0,7% à fin octobre pour s'établir à 28,5 milliards de dirhams (MMDH), après -6,1% un mois plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Comparées à leur niveau d’avant la crise, ces recettes ont reculé de 57,4% ou de 38,5 MMDH, relève la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de décembre 2021. En effet, après une hausse notable de 201,7% au titre du troisième trimestre 2021 qui a coïncidé avec la réouverture des frontières nationales, les recettes touristiques ont maintenu leur évolution positive au cours du mois d’octobre 2021, enregistrant un accroissement de 58,5%, après un recul de 65,2% un an auparavant.



Al Bayane

Rabat: Des mesures anticipatives pour préserver la sécurité et l’ordre public à l’approche du nouvel an. A l’approche du nouvel an, les services de sécurité de la préfecture de Police de Rabat renforcent leurs efforts de manière anticipative en vue de préserver la sécurité et l’ordre public et protéger les personnes et les biens dans toutes les zones de la capitale. Les barrages judiciaires et administratifs, les points de contrôle existants aux entrées de la ville, les axes routiers principaux et la police de la circulation, qui sont sous la supervision des agents de la police judiciaire et de la police routière, figurent parmi les principaux instruments anticipatifs de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) à cet effet, à travers l’inspection des voitures suspectes et la vérification de l’identité des usagers de la route.

L'Ambassadeur de Chine Li Changlin: "un partenariat stratégique avec le Maroc enrichi par de nouveaux contenus". Les relations entre le Maroc et la Chine sont marquées du sceau d'un partenariat stratégique enrichi par de nouveaux contenus, a affirmé l'Ambassadeur de Chine au Maroc, Li Changlin. "La coopération sino-marocaine se porte bien. Le partenariat stratégique qui lie les deux pays a été enrichi par de nouveaux contenus", a dit Changlin dans une interview accordée à la presse. Au niveau politique, les deux Chefs d'Etat ont échangé des lettres et messages, alors que la confiance politique mutuelle s'est davantage consolidée, a ajouté l’Ambassadeur, soulignant que la coopération en matière de lutte contre la Covid-19 a été exemplaire.

Maroc Le Jour

Le gouvernement débloque 2,5 MMDH pour les arriérés de la TVA. Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a annoncé, jeudi à Rabat, l'activation de l'engagement du gouvernement visant à assainir les arriérés des crédits de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) au profit des entreprises du secteur privé. Dans une allocution à l'ouverture du Conseil, Akhannouch a précisé que dans le cadre de cet engagement gouvernemental, une enveloppe de 2,5 milliards de dirhams (MMDH) a été mobilisée pour rembourser les arriérés des crédits de la TVA, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil du gouvernement. Le chef du gouvernement a ajouté que 1,5 milliard de dirhams (MMDH) seront mobilisés la semaine prochaine et 9 MMDH avant fin d'avril 2022.

L'accord tripartite Maroc-USA-Israël, "une réussite diplomatique". L'accord signé il y a un an entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël est une "réussite diplomatique" qui amorce une nouvelle ère de paix, de stabilité, d'opportunités et de compréhension, a affirmé le Secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken. Le chef de la diplomatie américaine s’exprimait dans un message vidéo de félicitations diffusé à l’occasion du premier anniversaire de l’accord tripartite, lors d’une visioconférence qui a connu la participation du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, du ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid et du Chargé d'Affaires de l'Ambassade des États-Unis au Maroc, David Greene. Blinken a, dans ce cadre, rappelé qu’au lendemain de la signature de leur déclaration commune, le Maroc et Israël ont ouvert leurs espaces aériens, "pour la première fois depuis des décennies”, à raison de dix vols directs par semaine.

Assahra Al Maghribia

SM le Roi félicite le nouveau président du Chili. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations à M. Gabriel Boric, à l'occasion de son élection président de la République du Chili. Dans ce message, le Souverain exprime Ses chaleureuses félicitations à M. Boric et Ses vœux sincères de succès dans sa haute mission. Partant des liens d'amitié unissant le Royaume du Maroc et la république du Chili, basés sur le respect mutuel et la coopération fructueuse, SM le Roi a saisi cette occasion pour exprimer Sa détermination à œuvrer de concert avec le nouveau président chilien pour donner un nouvel élan à ces relations et en élargir les perspectives, au service des intérêts des deux peuples amis et de la consolidation de la coopération Sud-Sud.

La Brigade régionale des artificiers de Tanger entre en action. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a donné le coup d'envoi, jeudi, à l'entrée en service de la Brigade régionale des artificiers, relevant de la préfecture de police de Tanger. La création de cette Brigade s'inscrit dans le cadre de la promotion d'une dynamique visant à renforcer et à doter les nouveaux services et structures de sécurité d'unités opérationnelles spécialisées, à même de répondre aux enjeux posés par les défis sécuritaires en général, avec à leur tête les menaces liées au terrorisme et aux crimes violents en particulier.

Al Yaoum Al Maghribi

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a réitéré, jeudi, l'engagement majeur du gouvernement visant à mettre en œuvre le projet de la protection sociale dans les délais impartis, mettant en avant l'intérêt particulier accordé par SM le Roi Mohammed VI à ce projet. Dans une allocution à l'ouverture du Conseil, Akhannouch a souligné que "suite à l'extension de la couverture médicale et de la pension au profit de 3 millions de citoyennes et citoyens, après l'accélération par le gouvernement de l'adoption des décrets qui profitent à un important nombre des catégories concernées, l'exécutif poursuit, de manière assidue, l'achèvement du dispositif juridique de ce chantier national", a rapporté le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil du gouvernement.

Le Maroc et Israël appelés à continuer à construire et à renforcer leurs liens bilatéraux. Le Maroc et l'Etat d'Israël sont appelés à continuer à construire et à renforcer leurs liens bilatéraux, a affirmé le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, lors d’une visioconférence tenue à l'occasion du premier anniversaire de la Déclaration Trilatérale Conjointe signée entre le Maroc, les États-Unis et Israël. "Nous devons continuer à construire, à trouver de nouvelles initiatives et à renforcer nos liens bilatéraux", a soutenu le chef de la diplomatie israélienne, lors de cette commémoration tenue avec la participation du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'Étranger, Nasser Bourita, du Secrétaire d'État américain Antony Blinken, et du Chargé d'Affaires de l'Ambassade des États-Unis au Maroc, David Greene. "Nous célébrons une année de paix renouvelée entre de vieux amis. Les liens entre nos peuples sont profonds et les relations entre nos pays sont plus solides que jamais", a-t-il estimé, soulignant que "nous établissons aujourd’hui des relations plus étroites entre les peuples et entre les acteurs économiques dans l’optique d’une coopération stratégique plus approfondie".

Al Ittihad Al Ichtiraki

Cocaïne: Plus de 1,4 saisie en 2021. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a souligné, dans un communiqué dressant son bilan au titre de l’année 2021, que le nombre de drogues saisies a connu une hausse record de la cocaïne, après que les services de Sureté nationale eurent mis la main sur 1 tonne et 433 kg, contre 132 kg saisis lors de l'année écoulée. Concernant les autres drogues, 191 tonnes et 158 kg de chira ont été saisies, en recul de 12% en comparaison avec l'année précédente, alors que les quantités d’héroïne saisies ont atteint 3 kg, en baisse de 64%, ajoute la même source. Les opérations conjointes menées par les services de la Sûreté nationale et de la Direction générale de la surveillance du territoire se sont soldées par l'avortement du trafic et de la commercialisation de 1.437.362 comprimés psychotropes, dont 53.756 comprimés de type ecstasy, soit une évolution record de plus de 201% par rapport à 2020.

Secousses telluriques entre 3,8 et 4 degrés à Al Hoceima et dans la province de Driouch. Trois secousses telluriques de magnitudes comprises entre 3,8 et 4 degrés sur l'échelle de Richter ont été enregistrées dans la nuit du lundi au mardi, au large de la province d'Al Hoceima et dans la province de Driouch, a indiqué l'Institut national de géophysique (ING). La première secousse, d'une magnitude de 3,8 sur l'échelle de Richter, s'est produite à 01H 31min 56sec (GMT+1), a précisé le Réseau national de surveillance et d'alerte sismique, relevant de l’ING, dans un bulletin d’alerte sismique. Survenue à une profondeur de 19 km, la secousse, dont l'épicentre est situé au large de la province d'Al Hoceima, s'est produite à une latitude de 35.273°N et une longitude de 3.991°W, a précisé la même source.

Al Massae

Le ministère du Tourisme s'engage à opérationnaliser au plus vite un vaste plan de soutien aux opérateurs. La ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, s'est engagée, mercredi, à opérationnaliser au plus vite un vaste plan de soutien aux opérateurs touristiques. Lors d'une séance de travail avec le président et les représentants de la Confédération nationale du Tourisme (CNT), la ministre a rappelé l'engagement résolu de son département et de l'ensemble des composantes du Gouvernement dans la mise en œuvre des mesures les plus urgentes ainsi que des mesures plus structurantes, tels qu’un fonds sectoriel adossé au Fonds Mohammed VI.

Les activités des banques participatives en stagnation. Près de cinq ans après leur lancement, les activités des banques participatives sont en état de stagnation, a indiqué le wali de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, notant que la Banque centrale est en train d'étudier cette question avec les banques concernées pour essayer de comprendre le problème. Jouahri a d’autre part souligné que Bank Al-Maghrib est ouvert aux scénarios de concentration financière pour les banques opérant dans le secteur, à travers le fusionnement de certaines d'entre elles.

Al Alam

Depuis sa création, le BCIJ a démantelé 86 cellules terroristes. Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) a démantelé 86 cellules terroristes, dont 80 en lien avec l’organisation de Daech et 6 autres acquises à l’idéologie de la nébuleuse Al-Istihlal wal Fay'e qui, pour financer des actes terroristes, légitimise des activités illicites comme le vol et le cambriolage contre des personnes qu’elle considère comme infidèles. Le directeur du BCIJ, Cherkaoui Habboub, qui était mardi l’invité du journal du soir de la chaîne d’information en continu de la MAP (M24), a souligné que l’action du BCIJ, qui relève de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST), a également permis de traduire en justice 1.400 individus, dont 56 récidivistes dans le cadre des affaires de terrorisme, 35 mineurs et 14 femmes.

Les médecins du secteur privé menacent de faire grève. Les représentations syndicales des médecins du secteur privé et l'Association nationale des cliniques privées ont annoncé leur attachement à la nécessité de réduire le taux de cotisation mensuelle à la CNSS afin de bénéficier d'une couverture médicale à l’instar des autres catégories des Marocains. Ces médecins se sont dits déterminés à observer une grève nationale prévue le 20 janvier prochain, pour protester contre la non satisfaction de leurs revendications, notamment la réduction du taux de leurs cotisations mensuelles à la CNSS, à l'instar des architectes et des notaires, dont le taux varie entre 3 et 5%.

Al Ahdath Al Maghribia

Omicron accélère la vaccination des enfants. Face à la contamination des enfants entre 4 mois et 13 ans par le nouveau variant du coronavirus, Omicron, comme vient de l’indiquer le ministère de la Santé, le Maroc s'apprête à lancer la vaccination des 5-11 ans, à l'instar de nombreux autres pays. Le Comité scientifique et technique a déjà commencé à discuter de cette question avec des responsables du ministère de la Santé, mais la divergence d'opinions a retardé une recommandation sur le sujet. Car, certains s'opposent à cette opération, en expliquant que certains parents qui doivent accompagner leurs enfants ne sont pas vaccinés, ou n'ont pas achevé leur vaccination ou refusent même de prendre la dose de rappel.

La population des provinces du sud bénéficie pleinement des accords entre Rabat et Bruxelles. L'Union européenne (UE) a une nouvelle fois confirmé dans son rapport annuel que la population des provinces du sud du Royaume bénéficie pleinement des accords conclus entre le Maroc et l’UE. La publication de ce rapport annuel, par la Commission européenne et le Service Européen de l’Action Extérieure (SEAE), s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord sous forme d’échange de lettres, modifiant les Protocoles 1 et 4 de l’Accord d’association Maroc-UE, entré en vigueur le 19 juillet 2019, communément appelé '’Accord agricole’’. Le rapport, qui détaille les différents aspects des bénéficies qu’apporte cet accord à la population des provinces du sud du Royaume, adopte une tonalité positive, qui n’est que le reflet de la qualité et de la robustesse du Partenariat entre le Maroc et l’Union européenne, qui se singularise par son esprit de confiance et d’ouverture.

Bayane Al Yaoum

L'engagement du Royaume en faveur du développement de l’Afrique réaffirmé devant l’UA à Addis-Abeba. L’engagement du Royaume en faveur du développement de l’Afrique et de la prospérité du citoyen africain a été réitéré à Addis-Abeba, lors de la première réunion par visioconférence du Sous-Comité des Représentants Permanents de l’Union Africaine, chargé des questions économiques et des Affaires commerciales, présidée par le Maroc. La présidence marocaine de ce Sous-comité n’a pas été fortuite et intervient par conséquent sur la base de la vision du Royaume, qui favorise la voie de la solidarité, de la paix et de l’union et réaffirme l’engagement en faveur du développement du Continent et de la prospérité du citoyen africain, "tout en mettant à profit les moyens et le génie des peuples africains pour réaliser les aspirations de nos peuples", a affirmé l’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Union Africaine et de la CEA-ONU, Mohammed Arrouchi qui présidait cette session.

COVID-19: Prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier 2022. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a décidé de prolonger la durée de validité de l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national jusqu'au 31 janvier 2022, et ce dans le cadre des efforts déployés pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19. Lors d'un point de presse tenu, à l'issue des travaux du Conseil, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a indiqué que le conseil a adopté le projet de décret N°2.21.1016, présenté par le ministre de l'intérieur, Abdelouafi Laftit, portant prolongation de la période de validité de l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national pour faire face à la propagation du Covid-19.

Rissalat Al Oumma

Le Maroc apprécie les annonces positives et les positions constructives du nouveau gouvernement allemand. Le Royaume du Maroc apprécie les annonces positives et les positions constructives faites récemment par le nouveau gouvernement fédéral d'Allemagne, indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Ces annonces permettent d’envisager une relance de la coopération bilatérale et le retour à la normale du travail des représentations diplomatiques des deux pays à Rabat et à Berlin, souligne le ministère dans un communiqué. Le Royaume du Maroc espère que ces déclarations se joindront aux actes pour refléter un nouvel état d’esprit et marquer un nouveau départ de la relation sur la base de la clarté et du respect mutuel, précise le ministère.

Accord tripartite Maroc-USA-Israël, une célébration d'un passé, d’un présent et d'un avenir communs. La commémoration du premier anniversaire de l’Accord tripartite Maroc-USA-Israël n’est pas une célébration d'un simple événement diplomatique, mais celle d'un passé, d’un présent et d’un avenir communs, a affirmé, mercredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Ce premier anniversaire est un renouvellement d'une promesse à trois niveaux, à savoir celle d'un engagement authentique envers les Personnes, d’une construction concrète d'un Partenariat et d’un engagement actif pour la Paix, a souligné Bourita lors d'une visioconférence tenue à cette occasion, avec la participation du ministre des Affaires étrangères israélien, Yaïr Lapid, du Secrétaire d'État américain Antony Blinken et du Chargé d'Affaires de l'Ambassade des États-Unis au Maroc, David Greene.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required