Jeudi 23 Septembre 2021

Revue de presse économique du 23 septembre 2021

Revue de presse économique du 23 septembre 2021

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de jeudi :

Le Matin :

• Covid-19 : Le Maroc recevra, dans les prochains jours, de nouveaux arrivages de vaccins. Les livraisons de vaccins anti-Covid s’enchaînent ces dernières semaines. D’après les sources du journal, le Maroc va recevoir, le samedi 25 septembre, 4 millions de doses du vaccin Sinopharm. C’est ce qu’affirme Dr Saïd Afif, membre du Comité technique et scientifique de vaccination, notant que le Royaume a également reçu, le 18 septembre, 682.110 doses du vaccin Pfizer-BioNTech. Ces nouveaux arrivages, qui s’ajoutent aux différents vaccins anti-Covid en stock, vont permettre d’accélérer le rythme de vaccination, explique l’expert. En effet, le Maroc a atteint mardi, en fin de journée, 21.421.359 vaccinés pour la première dose, ce qui représente 71% de la population cible, et 17.772.786 pour la deuxième, soit près de 60%.

• Chichaoua : Formation sur l'amélioration des compétences professionnelles en systèmes d'information. La Direction provinciale de l'Education Nationale à Chichaoua a organisé une session de formation visant à améliorer les compétences professionnelles en systèmes d'information, et à gagner le pari de la numérisation de l'école publique. Cette session, dont ont bénéficié les stagiaires de la deuxième année du cycle de formation des cadres d'administration pédagogique (promotion 2020-2022), ainsi que les nouveaux directeurs au titre de l’année scolaire en cours au niveau de la province, a jeté la lumière sur les nouvelles technologies et leurs rôles dans le développement et la mise en œuvre du traitement didactique des cours. Cette formation s'inscrit dans le cadre de la déclinaison des dispositions de la loi-cadre 51.17 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique.

L’Economiste :

• Éclairage public : une protection pour les supports made in Morocco. Une bonne nouvelle pour les deux principaux producteurs nationaux des candélabres servant à l'éclairage public. Une mesure de sauvegarde provisoire sur les importations de ces produits métallurgiques sera adoptée pour une durée de 200 jours. Un droit additionnel de 25% sera appliqué aux importateurs des candélabres, Elle fait suite à une plainte conjointe de Marcont Structures et Afric Light en avril 2021 auprès du ministère de l’Industrie contre “les importations massives” des candélabres notamment de Chine. D'après les enquêteurs, l'importation de ces supports en acier est passée de 8.285 tonnes en 2015 à 15.104 tonnes en 2020. “Une tendance haussière anormale et préoccupante. Le volume importé à fin juin 2021 serait de 6.165 tonnes”, selon l'avis ministériel.

• Secteur des taxis : le frein des agréments. Le programme de renouvellement de la flotte des taxis, doté d'un budget de 4 milliards de DH, a atteint un niveau de renouvellement de 54% à l'échelle nationale et de 85% à l'échelle de Casablanca. “Il n'a pas réussi à intégrer des voitures électriques, laissant ainsi passer l'occasion d'une vraie transition vers une mobilité durable. De surcroît, le secteur des grands et petits taxis souffre d'une fragilité structurelle et organisationnelle, aggravée par des situations de précarité de ses employés qui opèrent à la frontière de l'informel, sans couverture sociale, avec un grand risque de perte d'emploi, sans retraite”, souligne le Conseil économique, social et environnemental. Autre critique, le système actuel de gestion des agréments de taxis semble freiner son propre essor car l'octroi des agréments manque de transparence et le transfert non officiel du droit de jouissance entre personnes empêche l'identification du véritable détenteur.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Maroc-USA : Lancement d’un second cycle de formation au profit des entrepreneurs de Laâyoune. Après le succès du premier cycle de formation enregistré lors des précédents mois, un second cycle sera lancé le mois d’octobre prochain au profit des jeunes entrepreneurs de Laâyoune à l’initiative du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique dans le cadre du projet «Promouvoir les opportunités économiques à Laâyoune», à travers l’Initiative de partenariat des États-Unis au Moyen-Orient (MEPI). Objet de partenariat entre le Centre régional d’investissement de Laâyoune Sakia El-Hamra et le bureau d’études et de Conseil international JE Austin Associates (basé à Washington avec un bureau régional à Rabat), ce second cycle de formation aura pour principal objectif de renforcer les capacités des entrepreneurs et leur permettre d’accroître le rendement de l’entreprise et gagner en compétitivité.

• Bientôt une plate-forme de tests des langues et de remédiation linguistique. Les chercheurs d’emploi et les porteurs de projets, inscrits à l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), seront bientôt soumis à des évaluations de langues étrangères et des remédiations linguistiques. En tout cas, c’est ce qu’indique un appel à manifestation qui vient d’être lancé par l’Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger (APEFE), dans le cadre de son programme Appui aux jeunes initiatives (AJI). L’objectif étant la mise en place d’une plateforme de tests des langues et de remédiation linguistique pour l’Anapec. Selon le document de l’APEFE, ce projet va permettre aux différents chercheurs d’emploi inscrits à l’Anapec (dont le nombre est estimé à 200.000 utilisateurs potentiels par an), de passer des tests en ligne pour évaluer leurs niveaux de maîtrise de langues étrangères.

Maroc Le Jour :

• Une troisième dose du vaccin-anti Covid est importante surtout pour les individus exposés. Une troisième dose du vaccin-anti Covid-19 est importante surtout pour les individus exposés et les personnes en première ligne notamment le personnel de la santé, a déclaré le président de la société marocaine des sciences médicales (SMSM) et membre du Comité scientifique de la vaccination anti-Covid, Moulay Saïd Afif. La troisième dose du vaccin-anti Covid-19 est importante notamment pour le personnel de la santé, qui peut être amené à quitter le service en cas de contamination, pour au moins une dizaine de jour, a expliqué Afif dans une déclaration à la MAP, soulignant que le comité technique de vaccination qui se réunit au niveau de la direction de la population a recommandé l’administration d’une troisième dose pour les individus ayant des facteurs à risque.

• Énergie électrique: Hausse de 6,9% de la production à fin juillet. La production nationale de l'énergie électrique s’est renforcée de 6,9% à fin juillet 2021, contre une baisse de 6,2% un an auparavant, dépassant légèrement son niveau d’avant la crise, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration. Cette performance est attribuable au raffermissement de la production privée (+5,9%), de celle de l’ONEE (+10%) et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 (+9,5%), explique la DEPF dans sa dernière note de conjoncture. Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle s’est accrue, en glissement annuel, de 6,1%, suite à la hausse des ventes de l’énergie de "très haute, haute et moyenne tension, hors distributeurs" (+11,9%), de celles destinées aux distributeurs (+4,6%) et de celles destinées aux ménages (+2,1%).

L’Opinion :

• Rabat : Relooking du pont Hassan II. Le fameux pont Hassan II, reliant les villes de Rabat et de Salé au-dessus de l’estuaire du Bouregreg, fera bientôt peau neuve, à en croire l'Agence pour l'aménagement de la vallée du Bouregreg (AAVB) qui vient de lancer un appel d'offres pour la réalisation des travaux de son entretien. Le coût de ces derniers nécessite une enveloppe budgétaire estimée à 13,4 millions de dirhams, a fait savoir l'AAVB, ajoutant que l'ouverture des plis est annoncée pour le 12 octobre.

• Conférence internationale sur les mathématiques et les sciences des données, du 28 au 30 octobre à l'ENSA de Khouribga. L'Ecole nationale des sciences appliquées de Khourbiga organise du 28 au 30 octobre prochain, la deuxième édition de la conférence internationale sur les mathématiques et les sciences des données (ICMDS). Après le succès de la précédente édition tenue en juin, le comité d’organisation a décidé d’organiser une deuxième édition pour promouvoir la recherche scientifique et l'innovation en réunissant des chercheurs et des praticiens de premier plan au niveau mondial, désireux de faire progresser la recherche dans les domaines des mathématiques computationnelles et appliquées et de l'apprentissage automatique.

Al Bayane :

• Le Maroc préside à Genève la 6ème réunion formelle du groupe de travail de l'accession de l'Union des Comores à l'OMC. L’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a présidé en sa qualité de président du Groupe de travail de l'accession de l'Union des Comores à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), la 6ème réunion formelle dudit Groupe. Cette réunion a été l’occasion de faire le point des négociations bilatérales entre l’Union des Comores et les Etats membres de l’OMC sur l'accès aux marchés, d’examiner le projet de rapport du Groupe de travail, ainsi que les réponses aux questions additionnelles posées par les membres et les "plans d'action pour assurer la conformité des lois nationales avec les accords de l'OMC" et enfin, voir quelles seront les étapes suivantes des travaux de ce Groupe de travail.

• Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a publié la décision ministérielle actualisée relative à l’organisation de l’année scolaire 2021-2022 pour l’enseignement préscolaire, les filières primaire, secondaire-collégiale et secondaire-qualifiante et les classes préparatoires au diplôme de technicien supérieur. La publication de cette décision organique actualisée intervient suite à la décision du ministère de reporter le démarrage effectif des cours au titre de l’année scolaire 2021-2022 au vendredi 1 octobre 2021, afin d’assurer l’accès total de l’ensemble des apprenants, tous niveaux confondus, aux séances d’étude prévues, y compris celles des activités de la vie scolaire et aux temps d’apprentissage et de formation pédagogique, dans des conditions garantissant la sécurité de la communauté scolaire et ce, conformément à des conditions et critères répondant aux mesures de prévention sanitaire décidées par les autorités locales.

Libération :

• Le Président de l'Institut péruvien de droit international et des relations internationales (IPEDIRI), Miguel Rodriguez Mackay, a estimé que le rétablissement des relations avec la rasd, constitue « un sérieux revers pour le Pérou, du point de vue du droit international ». Dans une tribune publiée par le site d'opinion « ElMontenero », sous le titre révélateur de « Maúrtua (ministre des AE) et le faux pas sur le Sahara marocain », Mackay a rappelé à l’adresse du chef de la diplomatie péruvienne que, du point de vue du droit international, « la question du Sahara ne peut être considérée comme une question de décolonisation, mais plutôt comme une affaire d’intégrité territoriale du Maroc ». Au Conseil de sécurité des Nations Unies, ajoute-t-il, cette question est considérée comme « un différend régional en attente d'une solution politique négociée » et aucune « résolution du Conseil de sécurité de l'ONU ne qualifie le Maroc de puissance occupante, en raison de sa présence au Sahara ».

• Plus de 12.000 passagers internationaux ont transité par l’aéroport de Laâyoune entre le 15 juin et le 31 août. Quelque 12.273 passagers internationaux ont transité par l’aéroport international Hassan 1er de Laâyoune durant la période allant du 15 juin au 31 août. Selon des données de l’Office national des aéroports (ONDA), l’aéroport de Laâyoune a accueilli 126 vols domestiques et internationaux durant cette même période. Ainsi, 3436 passagers ont transité par cet aéroport en juillet, via 30 vols, alors que 4910 voyageurs ont utilisé l’aéroport de Laâyoune en août à travers 52 vols. Les aéroports du Maroc ont enregistré, durant la même période, un volume de trafic commercial international de 3.560.526 passagers, accueillis à travers 31.202 vols internationaux.

Al Massae

Élection des membres de la Chambre des Conseillers: l'Intérieur fixe la date du dépôt des candidatures. Le dépôt des candidatures pour l'élection des membres de la Chambre des Conseillers prévue le 5 octobre prochain, débutera du vendredi 24 septembre pour se prolonger au lundi 27 du même mois à midi. Les candidats concernés sont les membres des conseils communaux, préfectoraux, provinciaux et régionaux, des chambres professionnelles, des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives ainsi que les représentants des salariés, précise le ministre de l'intérieur.

Le tourisme: la reprise commence. Le retrait des recettes touristiques s'est atténué à -42,8% à fin juillet 2021, après -62,7% à fin mai 2021 et -45% un an plus tôt, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Les indicateurs du secteur touristique se sont redressés durant les mois de juin et juillet, suite à la réouverture progressive des frontières nationales à partir du 15 juin et aux dispositifs particuliers mis en place dans le cadre de l'opération Marhaba, mais sans parvenir à regagner les niveaux d’avant la crise", indique la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre 2021.Les recettes touristiques se sont appréciées de 90,1% au cours des mois de juin et juillet 2021, après une baisse de 77% un an auparavant, incorporant une hausse de 15,2% durant le mois de juin et de 144,2% durant le mois de juillet 2021.

Al Yaoum Al Maghribi

La majorité gouvernementale composée du RNI, du PAM et l'Istiqlal. La majorité gouvernementale sera composée du Rassemblement National des Indépendants (RNI), du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et du parti de l'Istiqlal (PI), a annoncé mercredi le chef du gouvernement désigné, Aziz Akhannouch. Lors d'un point de presse en présence des secrétaires généraux du PAM, Abdellatif Ouahbi, et du PI, Nizar Baraka, le chef du gouvernement désigné a souligné que l'esprit d'engagement dont ont fait montre les SG des partis qui ont unanimement relevé le caractère délicat de l'étape, a permis de former la majorité gouvernementale (269 sièges) dans une courte durée, compte tenu de la conjoncture actuelle et des exigences du développement.

Une double vaccination contre la grippe et la Covid-19 ne représente aucun risque. La combinaison du vaccin contre la grippe et celui contre la covid-19 ne représente aucun risque dans le respect d’un intervalle de 3 semaines entre les deux doses, a assuré le président de la société marocaine des sciences médicales (SMSM) et membre du Comité scientifique de la vaccination anti-Covid, Moulay Saïd Afif.A l’instar de l’année précédente, les individus sujets à des pathologies chroniques notamment le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques et les personnes âgées de plus de 60 ans, devraient se protéger contre la grippe saisonnière à travers la vaccination, a-t-il expliqué.

Assahra Al Maghribia

Exercice combiné maroco-américain de gestion des catastrophes. Un exercice combiné de gestion des catastrophes "Maroc-Mantlet 2021" se déroule du 13 au 24 septembre, dans le cadre du partenariat entre les Forces Armées Royales (FAR) et les Forces Armées Américaines, précisément la Garde nationale de l'Utah. Cet exercice, qui se déroule à l’Unité de secours et de sauvetage des FAR, est conçu pour l’application des procédures communes de gestion des situations de sinistres, à travers la valorisation de la contribution, de la gestion et de l’intégration des moyens des FAR dans le cas d’une catastrophe industrielle.

Le Maroc, l'un des pays les plus attractifs des investissements en Afrique. Le Maroc est l'un des pays les plus attractifs des investissements étrangers directs dans le continent africain, révèle une nouvelle étude intitulée "Where to invest in Africa?" (où investir en Afrique). Selon cette étude, qui vient d'être publiée par la banque sud-africaine «Rand Merchant Bank» (RMB), le Maroc arrive en 2ème position des pays les plus attractifs des investissements en Afrique, derrière l’Egypte et devant l’Afrique du Sud, pays le plus industrialisé du continent. «L’économie marocaine continue de bénéficier de la stabilité politique, bien que le Royaume, à l’instar de tous les pays, a été affecté par la pandémie de la Covid-19, relève la même source, rappelant qu’un Fonds spécial de lutte contre le coronavirus a été créé en 2020.

Al Ahdath Al Maghribia

OCP: résultats positifs. Malgré le contexte exceptionnel lié à la pandémie de Coronavirus, le groupe OCP a poursuivi sa nouvelle dynamique au cours du premier semestre de l'année 2021. Cette bonne performance a été obtenue grâce à la flexibilité industrielle et l'agilité commerciale qui commencent à marquer le complexe mondial dans la production d'engrais phosphatés au cours des dernières années. Les bons résultats financiers sont également dus à la maîtrise de l'OCP du coût de production, ainsi qu'à la conjoncture favorable des marchés mondiaux au niveau des prix. Au cours des six premiers mois de l’année en cours, le groupe OCP a réalisé non seulement un chiffre d’affaires de 32,5 milliards de dirhams (contre 27,4 milliards de dirhams à fin Juin 2020) mais aussi un EBITDA de 12,5 milliards de dirhams (contre 8,5 milliards de dirhams à fin Juin 2020).

Jeunes et femmes à la tête de certains conseils élus. Les élections du 8 septembre ont enregistré une large participation des jeunes et des femmes, candidats et électeurs, une initiative qui a influé positivement sur le taux de participation qui a dépassé 50%. Cette présence remarquable a été renforcée par l'élection d'un nombre sans précédent de jeunes des deux sexes à la tête de plusieurs communes. Les élections du 8 septembre ont ainsi constitué une étape essentielle permettant de consacrer le rôle de cette catégorie dans la prise de décision locale ainsi qu’une opportunité pour insuffler un sang nouveau dans les rouages du travail communal et régional et renforcer la confiance dans la capacité des jeunes à satisfaire efficacement les aspirations des populations.

Al Alam

La majorité appelée à élaborer un programme de réforme global. Le secrétaire général du parti Istiqlal, Nizar Baraka, a déclaré que son parti accueille favorablement la participation à la nouvelle coalition gouvernementale, qui constitue aujourd'hui "l'alternative politique et démocratique élue pour mener la prochaine phase", soulignant que le parti de l'istiqlal veut un gouvernement cohérent et fort, dont la performance se caractérise par la cohésion, la coopération, l’efficacité, une vision prospective et une forte volonté de changement. Le parti de la Balance souhaite voir l'harmonie gouvernementale se refléter sur la gestion territoriale, et que le programme gouvernemental ait son impact positif dans la profondeur territoriale, de manière à répondre aux attentes de la population locale, a-t-il ajouté, notant que la coordination manifeste entre les trois partis dans les élections des organes dirigeants des régions, des provinces et des communes renforce bien cette orientation.

Innovation agricole: l'expérience marocaine mise en avant à Rome. L'expérience marocaine en matière d’innovation agricole a été mise en avant, mardi à Rome, lors de la première consultation informelle sur la stratégie de l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) relative à la science et à l’innovation. L’innovation agricole au Maroc jouit d’une attention particulière notamment de la part des pouvoirs publics, des instituts de recherches et des entités du secteur privé, a souligné la représentante permanente adjointe du Royaume du Maroc auprès des Agences des Nations Unies à Rome, Houda Ayouch, lors de la première consultation informelle sur la stratégie de la FAO relative à la science et à l’innovation. A cette occasion, elle a mis en exergue l’initiative Royale "Green Generation 2020-2030", qui vise à améliorer la qualité de la production agricole et à renforcer son adaptation aux nouvelles tendances technologiques mondiales.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Interpellation de 4 autres individus pour liens présumés avec les plans de la cellule terroriste affiliée à "Daech" et démantelée récemment à Errachidia. Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a procédé, en coordination étroite avec les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale, à l'interpellation, les 16, 20 et 22 septembre, de quatre autres individus pour leurs liens présumés avec les plans de la cellule terroriste affiliée à l'organisation "Daech", démantelée à Errachidia le 14 courant. L'interpellation de ces quatre mis en cause intervient dans le sillage des enquêtes et investigations continues au sujet de cette affaire, menées sous la supervision du parquet chargé des affaires de terrorisme en vue de l'arrestation de tous les membres s'activant dans le cadre de cette cellule terroriste, l'élucidation de ses ramifications et de ses liens sur les plans national et international, ainsi que l'identification de l'ensemble de ses projets et plans destructeurs ayant pour dessein de porter gravement atteinte à l'ordre public, indique un communiqué du BCIJ.

Le président du Haut Conseil d'État libyen salue les efforts du Maroc pour rapprocher les points de vue des protagonistes libyens. Le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled Al Mechri, a salué, mardi à Rabat, les grands efforts déployés par le Royaume du Maroc en vue de rapprocher les points de vue des protagonistes libyens ainsi que son souci de parvenir à des consensus politiques devant favoriser la solution de la crise libyenne. Le responsable libyen s'exprimait lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Le Conseil "insiste avec force" sur la tenue des élections législatives et présidentielle le 24 décembre prochain et tient à assurer tous les candidats de son attachement à la neutralité et à l'indépendance, a-t-il dit.

Bayane Al Yaoum

Le Maroc réitère son plein soutien aux efforts déployés par l'AIEA dans le développement de l’énergie et des technologies nucléaires à des fins pacifiques. L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à Vienne, Azzeddine Farhane, a réitéré, mardi, le plein soutien du Royaume aux efforts déployés par l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans le développement de l’énergie et des technologies nucléaires à des fins pacifiques, soulignant que les activités de l’AIEA répondent bien à cette vision grâce à la volonté politique des Etats Membres et l’assistance technique de l’Agence, notamment, à travers son Programme de Coopération Technique (TCP). Présentant la déclaration du Royaume à la 65ème session de la Conférence Générale de l’AIEA, Farhane a indiqué que « le Maroc œuvrera à poursuivre résolument son engagement pour soutenir le rôle central de l’AIEA dans l’assistance technique fournie aux Etats membres, ainsi que la coopération triangulaire, notant que le continent africain demeure une priorité stratégique pour le Maroc au sein de l’AIEA.

La forte participation des femmes aux élections du 8 septembre traduit leur implication dans la vie politique. La forte participation des femmes aux élections du 8 septembre traduit leur implication dans la vie politique, notamment après les amendements appliqués aux lois électorales, a indiqué Ouafa Hajji, coordinatrice du Collectif "Parité maintenant". Mme Hajji, qui était l'invitée de l'émission hebdomadaire "les Mardis du PCNS" (Policy Center for The New South), a relevé que "le pourcentage de candidatures des femmes, qui a atteint 30% lors des élections du 8 septembre, reflète la forte implication des femmes dans la vie politique", notant que cela est principalement dû à l'engagement féminin et aux encouragements dont bénéficient les femmes marocaines.

Rissalat Al Oumma

Election des membres des conseils des préfectures et des provinces: le RNI en tête avec 429 sièges. Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) est arrivé en tête avec 429 sièges lors de l'élection des membres des conseils des préfectures et des provinces qui s'est déroulée, mardi, indique un communiqué du ministre de l’Intérieur. En ce qui concerne la répartition des sièges obtenus selon l’appartenance politique des candidates et candidats vainqueurs et sur la base des résultats du scrutin, le PAM est arrivé en deuxième position avec 317 sièges, suivi du parti de l’Istiqlal (254 sièges), de l’Union Socialiste des Forces Populaires (103 sièges), du Mouvement Populaire (86 sièges), de l’Union Constitutionnelle (74 sièges) et du PPS (53 sièges).

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mardi 26 Octobre 2021

Revue de presse économique du 26 octobre 2021

Lundi 25 Octobre 2021

Revue de presse économique du 25 octobre 2021

Vendredi 22 Octobre 2021

Revue de presse économique du 22 octobre 2021

Jeudi 21 Octobre 2021

Revue de presse économique du 21 octobre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required