Vendredi 22 Octobre 2021

Revue de presse économique du 22 octobre 2021

Revue de presse économique du 22 octobre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue ce vendredi 22 octobre 2021

Aujourd'hui Le Maroc

L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market. L'Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a affirmé, jeudi, sa mobilisation "avec une extrême réactivité" afin de pouvoir représenter au mieux le Maroc au salon World Travel Market (WTM), prévu du 1 au 3 novembre à Londres. Trois mesures ont été activées: en premier lieu, l'ensemble des délégués ONMT implantés en Europe ont été mobilisés afin de se rendre au salon de Londres et de rencontrer les professionnels anglais afin de constituer une force commerciale, de communication et de promotion sur place. En deuxième lieu, l’Office apporte son assistance aux professionnels inscrits au salon et qui ne pourront pas faire le déplacement afin de les aider à switcher vers l’utilisation de la plateforme virtuelle mise à disposition par les organisateurs de l’événement. En troisième lieu, l’ONMT innove en lançant le recrutement en urgence d’une force de vente locale qui pourra représenter les professionnels marocains lors des rencontres prévues initialement.

Entre 2021 et 2025, plus de 55.000 fonctionnaires prendront leur retraite. Ils seront 55.663 fonctionnaires à partir à la retraite lors des cinq prochaines années, dont 11.742 en 2021, selon le dernier rapport des ressources humaines accompagnant le projet de loi de Finances 2022. C’est l’éducation nationale et l’enseignement supérieur qui concentre la plus grande partie des candidats qui auront l’âge légal de départ à la retraite durant ces cinq prochaines années (29.887 personnes), ce qui représente 11,72% des fonctionnaires de ce secteur. La deuxième place revient à la santé qui comptera 6.204 retraités entre 2021 et 2025, soit 10,49% des fonctionnaires civils de ce secteur. En 2021, le Maroc compte 570.796 fonctionnaires dont 90% sont affiliés à six secteurs clés. L’éducation nationale, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique abrite la plus grande part de fonctionnaires (44,7%), suivi de l’Intérieur (26,7%).

L’Economiste

Obligation du pass vaccinal: les restaurateurs se rebiffent. L'Association nationale des cafés et restaurants au Maroc a diffusé jeudi, date d’entrée en vigueur de l'obligation du pass vaccinal, un communiqué dans lequel elle déclare "refuser de manière absolue le pass vaccinal dans ses établissements", qualifiant cette mesure d’"anarchique et abusive". Elle a expliqué que cette mesure ne tient pas compte non plus de "la situation de crise qui sévit dans le secteur depuis le déclenchement de la pandémie". Elle a, en conséquence, appelé ses membres à ne pas exiger de leurs clients le pass vaccinal.

Suspension des vols: les professionnels du tourisme comptent leurs pertes. C’est un nouveau coup de massue pour les opérateurs touristiques qui comptent leurs pertes après la suspension des vols à destination et en provenance de l'Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Trois des plus importants marchés émetteurs pour le Maroc. Berlin, Francfort, Amsterdam, Londres... sont des lignes perdues à un moment où les touristes en provenance de ces pays veulent voyager et réserver leurs séjours au Maroc. Les professionnels de la destination touristique Marrakech comptaient 13 vols quotidiens d'une capacité de 2.500 passagers perdus au lendemain de la décision de suspension des vols. "1000 passagers annulés uniquement pour le jeudi 21 octobre", indique un professionnel. Un opérateur de Marrakech estime ses pertes pour les 10 prochaines jours à 300 nuitées/chambre.

Le Matin:

Youssef Amrani : La politique marocaine de non-prolifération repose sur des principes que le Royaume respecte avec constance. La politique marocaine de désarmement et de non-prolifération repose sur des principes et des valeurs que le Royaume respecte et promeut avec constance et continuité, a affirmé, jeudi à Johannesburg, l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani. S'exprimant au siège du Parlement Panafricain (PAP) à l’ouverture de la 5ème session de la Conférence des États parties au Traité sur une zone exempte d’armes nucléaires en Afrique (Traité de Pelindaba), Amrani, qui conduit une délégation marocaine composée également de Khammar Mrabit, directeur général de l'Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR), et Youness Sassi, diplomate à l'Ambassade du Maroc à Pretoria, a indiqué que l’engagement du Maroc en faveur du désarmement et de la non-prolifération se reflète dans son adhésion à la majorité des traités et instruments multilatéraux, notamment le Traité de non-prolifération nucléaire qui est la pierre angulaire du régime de non-prolifération.

Covid-19: Béni Mellal-Khénifra s'achemine progressivement vers l'immunité collective. La région Béni Mellal-Khénifra, à l'instar de plusieurs autres régions du Royaume, est en passe d'atteindre l'immunité collective à la faveur du grand engouement de la population pour la vaccination contre le Covid-19. La campagne de vaccination dans la région Béni Mellal-Khénifra devra atteindre ses objectifs dans les prochains jours, 95% de la population cible ayant été totalement vaccinée à ce jour, ressort-il des données de la Direction régionale de la Santé. Sur les 1.705.654 personnes âgés de 18 ans et plus concernées par la campagne de vaccination au niveau de la région Béni Mellal-Khénifra, un total de 1.612.560 personnes ont reçu jusqu'à présent les deux doses du vaccin anti Covid-19.

Maroc Le Jour :

Dubaï: des étudiantes de l'INPT s'adjugent la 2ème place de l’Arab IoT & AI Challenge. Une équipe de trois étudiantes de l'Institut national des postes et télécommunications (INPT) s'est adjugée la deuxième place de l’Arab IoT & AI Challenge lors de la Gitex Technology Week à Dubaï. Le Maroc est représenté à cette compétition par Kaoutar El Ghaich, Mayssae Chimi et Hajar Ait Iddir, qui ont présenté un projet visant la réduction du gaspillage alimentaire.

OMPIC: 90.977 certificats négatifs délivrés à fin août. L'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a délivré un total de 90.977 certificats négatifs (CN) à fin août 2021, soit une hausse de 41% par rapport à la même période de 2020. Près de 93% de ces certificats négatifs délivrés par l’OMPIC concernent des intentions de création de personnes morales avec 84.737 dénominations commerciales, précise l'Office dans un récent bulletin sur la propriété industrielle et commerciale au Maroc.

L’Opinion

Alimentation alternative: bientôt des insectes dans nos assiettes? Dans un contexte de croissance démographique qui met à mal la capacité de l'agriculture et de l'élevage de répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) appelle à prospecter les pistes de production de denrées alternatives à base d'insectes. Au Maroc, une équipe de chercheurs travaille depuis plusieurs décennies à mettre en place un modèle de production de farines à base de criquets pèlerins. Les résultats obtenus mettent en exergue les possibilités de développement d'une filière durable de production qui capitalise autant sur les atouts naturels du Royaume que sur l'expérience technique acquise et brevetée par les scientifiques marocains.

Une nouvelle réalité s’installe après la décision du gouvernement. Comme attendu le gouvernement a imposé le pass vaccinal dans les lieux publics conjointement à l’exigence de prendre la 3ème dose six mois après les deux premières. L'obligation de la dose supplémentaire a surpris beaucoup de gens qui croyaient qu’elle était réservée aux seniors et au personnel de première ligne. Normal pour les uns, brusque et contraignant pour les autres, le pass sanitaire suscite crainte et colère, d'autant plus que son application pose plusieurs problèmes techniques et sociaux. A cela s'ajoute l’éternel débat sur les libertés publiques et la conformité à la constitution.



Libération

Sahara marocain: La Côte d'Ivoire réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie. La Côte d’Ivoire a réaffirmé, mercredi à New York, son soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour trouver une solution politique, juste durable et mutuellement acceptable au conflit autour du Sahara marocain. La Côte d’Ivoire "voudrait féliciter le Maroc pour son initiative de large autonomie du Sahara, présentée en 2007, et visant à parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable, basée sur le réalisme" à la question du Sahara marocain, a souligné le représentant de la Côte d’Ivoire, devant la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

Essaouira: Trois personnes, dont un policier, déférées devant le parquet pour escroquerie et faux et usage de faux. La brigade de la police judiciaire d'Essaouira a déféré mercredi devant le parquet compétent trois personnes, une femme, son frère et son mari (un brigadier de police), pour leur implication présumée dans une affaire d'escroquerie pour motif de recrutement fictif et faux et usage de faux, indique la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans un communiqué. Les services de la sûreté nationale avaient interagi sérieusement avec une information publiée sur les réseaux sociaux attribuant à la suspecte des fraudes fréquentes, pour motif de recrutement fictif dans l'un des établissements publics en contrepartie de sommes d'argent, souligne le communiqué, ajoutant que l'enquête ouverte sous la supervision du parquet a abouti à l'arrestation de la femme mise en cause, son frère et son mari policier qui travaille au commissariat de police de Rissani.

L’Opinion

Alimentation alternative: bientôt des insectes dans nos assiettes? Dans un contexte de croissance démographique qui met à mal la capacité de l'agriculture et de l'élevage de répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) appelle à prospecter les pistes de production de denrées alternatives à base d'insectes. Au Maroc, une équipe de chercheurs travaille depuis plusieurs décennies à mettre en place un modèle de production de farines à base de criquets pèlerins. Les résultats obtenus mettent en exergue les possibilités de développement d'une filière durable de production qui capitalise autant sur les atouts naturels du Royaume que sur l'expérience technique acquise et brevetée par les scientifiques marocains.

Une nouvelle réalité s’installe après la décision du gouvernement. Comme attendu le gouvernement a imposé le pass vaccinal dans les lieux publics conjointement à l’exigence de prendre la 3ème dose six mois après les deux premières. L'obligation de la dose supplémentaire a surpris beaucoup de gens qui croyaient qu’elle était réservée aux seniors et au personnel de première ligne. Normal pour les uns, brusque et contraignant pour les autres, le pass sanitaire suscite crainte et colère, d'autant plus que son application pose plusieurs problèmes techniques et sociaux. A cela s'ajoute l’éternel débat sur les libertés publiques et la conformité à la constitution.



Libération

Sahara marocain: La Côte d'Ivoire réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie. La Côte d’Ivoire a réaffirmé, mercredi à New York, son soutien à l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour trouver une solution politique, juste durable et mutuellement acceptable au conflit autour du Sahara marocain. La Côte d’Ivoire "voudrait féliciter le Maroc pour son initiative de large autonomie du Sahara, présentée en 2007, et visant à parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable, basée sur le réalisme" à la question du Sahara marocain, a souligné le représentant de la Côte d’Ivoire, devant la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

Essaouira: Trois personnes, dont un policier, déférées devant le parquet pour escroquerie et faux et usage de faux. La brigade de la police judiciaire d'Essaouira a déféré mercredi devant le parquet compétent trois personnes, une femme, son frère et son mari (un brigadier de police), pour leur implication présumée dans une affaire d'escroquerie pour motif de recrutement fictif et faux et usage de faux, indique la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans un communiqué. Les services de la sûreté nationale avaient interagi sérieusement avec une information publiée sur les réseaux sociaux attribuant à la suspecte des fraudes fréquentes, pour motif de recrutement fictif dans l'un des établissements publics en contrepartie de sommes d'argent, souligne le communiqué, ajoutant que l'enquête ouverte sous la supervision du parquet a abouti à l'arrestation de la femme mise en cause, son frère et son mari policier qui travaille au commissariat de police de Rissani.

Al Bayane :

Sahara marocain : La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique. La République Dominicaine a réaffirmé, lundi, son appui aux efforts du Maroc dans la recherche d’une solution politique à la question du Sahara marocain. "La République Dominicaine a réaffirmé son respect à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et sa souveraineté nationale et appuie les efforts du Maroc dans la recherche d’une solution politique visant à mettre fin à ce différend régional", indique une déclaration commune rendue publique à l’issue d’une réunion bilatérale par visioconférence entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et le ministre des Relations extérieures de la République Dominicaine, Roberto Alvarez. Il ressort de la déclaration commune que la République Dominicaine considère que l’Initiative d’Autonomie, présentée par le Royaume du Maroc en 2007, constitue "la solution réaliste, crédible et sérieuse pour parvenir à un résultat négocié entre les parties".

Le 3ème festival du poème-bédouin hassani du 29 au 31 octobre à Laâyoune. Le 3ème festival du poème-bédouin hassani se tiendra du 29 au 31 octobre à Laâyoune, sous le signe : "La poésie hassani au service de l'intégrité territoriale du Royaume". L'organisation de ce festival, à l’initiative du ministère de la Culture et du conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra en commémoration du 46ème anniversaire de la Marche verte, en partenariat avec la wilaya de la région, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du volet culturel du modèle de développement de cette région. Ce festival vise à valoriser la création poétique hassani et à mettre en relief le rôle qu'elle joue au service des causes nationales, en particulier la question du Sahara marocain, en plus d'encourager les jeunes créateurs et de renforcer la communication entre les différentes générations afin qu'elles puissent contribuer à la préservation de ce patrimoine culturel précieux, selon les organisateurs.

Al Massae :

Le ministère public présente le guide de la "Kafala" des enfants abandonnés. La présidence du ministère public a présenté, lundi à Rabat, son guide relatif à la "Kafala" des enfants abandonnés, élaboré dans le cadre de la mise en œuvre de la loi dédiée (15.01) et des actions du parquet portées sur l'amélioration du système de prise en charge de ces enfants. Dans une allocution à cette occasion, le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Moulay El Hassan Daki, a souligné que ce document est le résultat d'un travail colossal visant à mettre au point un cadre de référence concernant les procédures de la Kafala et à développer une vision claire et unifiée des différents rôles du ministère public au sein de ce système. "Ce guide vise à rappeler les différentes lois et procédures liées à la protection civile et pénale de l'enfant et destinées à favoriser son intérêt supérieur" a-t-il dit, ajoutant que l'objectif est de consolider la coordination avec les différents acteurs et parties prenantes et de contribuer à une action commune, compte tenu des engagements constitutionnels du parquet en la matière.

HCP: Perception pessimiste de la capacité future des ménages à épargner. Les résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages réalisée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) au titre du troisième trimestre de 2021, révèlent que 14,8% contre 85,2% des ménages s'attendent à épargner au cours des 12 prochains mois. Le solde d'opinion relatif à cet indicateur est resté négatif, à -70,4 points au lieu de -67,2 points au trimestre précédent et -75,1 points le même trimestre de l'année passée, indique le HCP dans sa récente note d'information sur les résultats de cette enquête. Ladite note fait aussi ressortir que 87,5% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre une proportion minime des ménages (0,6%) qui ressentent leur diminution. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, à -86,9 points, après avoir été de -86,8 points le trimestre précédent et de -75,1 points une année auparavant.

Assahra Al Maghribia

Les points forts du projet de loi de finances 2022. Othman Modin, responsable du Forum de recherche au ministère de l’Économie et des Finances, et docteur en finances publiques, a déclaré au journal que le premier point est l'augmentation du volume total des investissements publics, qui est passé de 230 milliards de dirhams dans la loi de finances 2021 à 245 milliards de dirhams dans ce projet. Le deuxième point est la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices, notant que le gouvernement actuel a retiré son application aux personnes physiques pour l’appliquer seulement aux entreprises. Le 3ème point est bien la poursuite du soutien gouvernemental au gaz butane, au sucre et à la farine nationale de blé tendre, a-t-il ajouté.

Rapport : Environ 21 % seulement des fonctionnaires de l'État sont jeunes. La proportion des fonctionnaires de l'État civil âgés de plus de 50 ans est de 37,1% du nombre total de 570 769 employés en 2021, a indiqué le ministère de l'Economie et des Finances. Dans un rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances de 2022, le ministère a souligné que les fonctionnaires de l'État âgés entre 35 et 50 ans constituent 42% du nombre total de fonctionnaires, alors que les jeunes de moins de 35 ans en représentent 20,5%.

Rissalat Al Oumma

Les prix des carburants atteignent des niveaux records. Le prix du diesel a frôlé les 10 dh/l, tandis que le prix de l'essence s'est approché du plafond de 12 DH. Ces hausses successives vont entraîner à coup sûr d’autres hausses de nombreux produits de base liés au transport routier. En un mois environ, les prix des carburants ont enregistré deux hausses successives: la première ayant coïncidé avec la période des élections du 08 septembre, tandis que la seconde a été enregistrée au cours des deux derniers jours.

Errachidia: Interpellation de 4 individus, saisie de 48 kg de chira. Les éléments du service régional de la police judiciaire d'Errachidia ont interpellé, jeudi matin sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), quatre individus pour leurs liens présumés avec un réseau criminel de trafic international de drogue et de psychotropes. L'interpellation des suspects, âgés entre 25 et 52 ans et dont deux aux antécédents judiciaires, a été menée en coordination avec les éléments de la Gendarmerie royale au niveau de la commune rurale de "Kadoussa" à environ 40 km de la ville d'Errachidia, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que les prévenus ont été appréhendés en flagrant délit de possession et trafic de 37 paquets de chira, pesant une tonne et 48 kilogrammes.

Al Yaoum Al Maghribi :

Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l’Algérie et du "polisario". Dans son rapport à l’Assemblée générale de l’ONU, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres vient une nouvelle fois démasquer les violations, les mensonges et les allégations fallacieuses de l’Algérie et du "polisario" sur la question du Sahara marocain, après l’avoir fait au début du mois dans son rapport au Conseil de sécurité. Dans ce rapport, Guterres souligne que la question du Sahara marocain est examinée par l’ONU en tant que question relative à la paix et à la sécurité, donc comme différend régional sous le Chapitre VI de la Charte des Nations Unies, relatif au règlement pacifique des différends. En outre, le Secrétaire général de l’ONU confirme, encore une fois, que la solution définitive au différend régional autour du Sahara marocain ne peut être que politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis, et ce conformément aux résolutions 2440, 2468, 2494, 2548 du Conseil de sécurité. Il réaffirme, ainsi, l’enterrement définitif de tous les plans obsolètes soutenus par les seuls Algérie et “polisario”, notamment le référendum.

Impôts : Le PLF-2022 propose de réinstaurer la contribution sociale de solidarité (note de présentation). Le projet de loi de finances (PLF) de l'exercice 2022 propose de réinstaurer la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices pour une catégorie de sociétés au titre de l'année prochaine. Cette mesure vise à poursuivre et consolider les efforts de mobilisation de ressources pour renforcer la cohésion sociale durant les circonstances particulières actuelles, conformément aux Hautes Orientations Royales, aux dispositions de l'article 40 de la Constitution, aux dispositions de la loi-cadre, ainsi qu’aux recommandations du nouveau modèle de développement, indique la note de présentation du PLF-2022. Cette contribution sera appliquée aux sociétés soumises à l'impôt sur les sociétés (IS) dont le bénéfice net est égal ou supérieur à un million de dirhams (MDH), à l'exclusion des sociétés exonérées de l'IS de manière permanente, des sociétés exerçant leurs activités dans les zones d'accélération industrielle et des sociétés de services bénéficiant du régime fiscal prévu pour la place financière "Casablanca Finance City", précise la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Épreuves écrites des concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs pass vaccinaux. Les candidates et candidats admis pour passer les épreuves écrites des concours de police, prévus le 24 octobre courant, sont priés de présenter leurs pass vaccinaux dans tous les centres d'examens désignés au niveau national, a annoncé la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans un communiqué. Les personnes ne disposant pas de passeport vaccinal seront obligés, à titre exceptionnel, de présenter un certificat négatif de test PCR de dépistage du Covid-19 ne dépassant pas 72 heures, a précisé le texte. Cette procédure, qui comprendra toutes les étapes des concours (écrit, oral, sportif et médical), s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures préventives adoptées par les autorités publiques pour faire face à la pandémie de la Covid-19, ainsi que d'assurer la sécurité sanitaire pour l'ensemble des candidates et candidates et pour tous les fonctionnaires en charge de la supervision et de la surveillance des concours, conclut la même source.

Zones de culture du cannabis: le CESE pour une stratégie intégrée de développement économique, social et environnemental. Le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) a appelé, dans son rapport annuel au titre de l'année 2020, à concevoir et mettre en œuvre une stratégie intégrée de développement économique, social et environnemental dans les zones de culture du cannabis, incluant les cultivateurs locaux et les associant aux divers usages licites de la plante et à sa transformation industrielle. Cette stratégie devrait porter un modèle social vertueux, un système de production agroalimentaire optimisé, innovant et durable, un type d'économie régulée sans entraves et une insertion favorable pour le Maroc dans un marché international licite en développement permanent, indique un communiqué du CESE qui a consacré le focus de son rapport annuel 2020 à l'examen de la situation économique, sociale et environnementale dans les zones de culture du cannabis.

Al Ahdath Al Maghribia

Le 27è Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan, du 11 au 18 mars. La 27è édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT) se tiendra du 11 au 18 mars prochain, indique lundi la Fondation du Festival. La Fondation a précisé, dans un communiqué, que la tenue de cette édition intervient après le succès de la 26è édition, organisée en version virtuelle, en raison des restrictions imposées par la pandémie de la Covid-19, ajoutant "il semble que la pandémie a commencé à régresser pour laisser place aux cinéphiles et aux professionnels pour se rencontrer, discuter et profiter des moments enchanteurs et féériques proposés par le 7è art".

Vers le lancement du Forum économique maroco-saoudien au premier trimestre de 2022. Le Conseil d'affaires maroc-saoudien a annoncé que des efforts sont en cours pour lancer le Forum économique maroco-saoudien et le Salon des deux royaumes dans la ville de Djeddah (ouest de l'Arabie saoudite) au premier trimestre 2022. Ali Berman Al Yami, président de ce Conseil, a expliqué dans des déclarations à la presse que des efforts sont déployés pour préparer une liste d'entreprises des deux pays et examiner les modalités pour la tenue du forum économique. Il a ajouté qu’une équipe de travail a été formée des deux parties pour préparer et fixer la date de sa tenue, soulignant que son lancement sera, très probablement, au premier trimestre de l'année prochaine.

Al Alam :

PLF-2022: 16,02 MMDH pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires. Un crédit global de près de 16,02 milliards de dirhams (MMDH) a été programmé dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) de l'exercice 2022 pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires, soit une hausse de 28%, selon le ministère de l'Economie et des finances. "Le PLF-2022 a consacré un crédit global de près de 16,02 MMDH destiné à subventionner les prix du gaz butane et des produits alimentaires (sucre et farine de blé tendre)", indique le ministère dans un rapport sur la compensation accompagnant le PLF-2022. Par ailleurs, le ministère fait savoir que la charge globale de compensation devrait s'élever à près de 14,078 MMDH au cours des neuf premiers mois de 2021.

Industrie automobile au Maroc: recettes prévues de 22 milliards de dollars d'ici 2026. Le Maroc continue d'attirer d’importants investissements dans l'industrie automobile, consolidant ainsi sa position de premier constructeur automobile en Afrique, ayant réalisé près de 201 milliards de dirhams au cours des huit premiers mois de l'année en cours, contre 163 milliards de dirhams au cours de la même période l'année dernière. Selon plusieurs rapports, le Maroc va attirer d'autres grandes sociétés du même secteur. Dans son rapport, “Mordor Intelligence » spécialisé dans l'industrie automobile, s'attend à ce que l'industrie automobile rapporte au Maroc un montant de 22 milliards de dollars d'ici à 2026.

Bayane Al Yaoum

La confiance des ménages s'améliore au T3-2021. Le moral des ménages marocains s'est amélioré au troisième trimestre de 2021, l'indice de confiance des ménages (ICM) s'établissant à 65,5 points, au lieu de 63 points enregistrés le trimestre précédent et 60,6 points une année auparavant, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).Cet indice, calculé sur la base de sept indicateurs, quatre relatifs à la situation générale et trois à la situation propre du ménage, fait ressortir que 59,4% des familles déclarent, au T3-2021, une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 22,7% un maintien au même niveau et 17,9% une amélioration, indique le HCP qui vient de publier une note sur les résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages.

Activité monétique au Maroc: 325,9 millions d’opérations à fin septembre. Les réalisations globales de l’activité monétique au Maroc ont atteint 325,9 millions d’opérations pour un total de 275 milliards de dirhams (MMDH) au titre des neuf premiers mois de 2021, selon le Centre monétique interbancaire (CMI). Cette activité, qui comprend les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, les opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands, les opérations de paiement sur les guichets automatiques bancaires (GAB) et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires, marocaines et étrangères, au Maroc, ressort en progression de 19,1% en nombre d’opérations et de 16,7% en montant par rapport à la même période de l’année 2020, précise le CMI dans son dernier rapport.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 29 Novembre 2021

Revue de presse économique du 29 novembre 2021

Vendredi 26 Novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021

Jeudi 25 Novembre 2021

Revue de presse économique du 25 novembre 2021

Mercredi 24 Novembre 2021

Revue de presse économique du 24 novembre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required