Jeudi 21 Octobre 2021

Revue de presse économique du 21 octobre 2021

Revue de presse économique du 21 octobre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue jeudi

Aujourd'hui Le Maroc

Le FMI s’attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc. Le Fonds monétaire international (FMI), qui projette une croissance de 5,7% au Maroc en 2021, s’attend à ce que la reprise post-Covid «se renforce» dans le Royaume à la faveur de la relance de l’exportation, des bonnes performances du secteur agricole et des résultats des politiques mises en œuvre pour lutter contre la pandémie et accélérer la vaccination. «Cette reprise va se renforcer à l’avenir parce que les chiffres montrent que la croissance de l’exportation est forte, que le secteur agricole, qui représente une activité importante au Maroc, retrouve une reprise solide cette année mais aussi que la capacité de l'économie marocaine de reprendre une activité normale se matérialise», a indiqué, mardi à Washington, le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI, Jihad Azour.

Le pass vaccinal invalide sans la 3ème dose, selon Khalid Ait Taleb. Le pass vaccinal sera obligatoire dès ce jeudi 21 octobre 2021. Il permettra à son détenteur d’accéder aux espaces fermés, aux établissements hôteliers et touristiques, aux restaurants, aux cafés, aux commerces, aux salles de sport et hammams. Les fonctionnaires, les employés et les usagers des administrations sont également tenues de fournir ce pass pour accéder aux administrations publiques, semi-publiques et privées. Il est aussi exigé pour les déplacements entre les préfectures et les provinces ainsi qu’à l’étranger. Lors de son passage au journal télévisé d’Al Aoula, mardi , le ministre de la santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a annoncé que le pass vaccinal sera considéré comme invalide si le délai d’injection de la 3e dose était dépassé.

L’Economiste

PLF 2022: Les niches fiscales résistent à la baisse. Sur les 29,5 milliards de DH de niches fiscales en 2021, l'essentiel est concentré sur la TVA, l'impôt sur les sociétés (IS) et l'impôt sur le revenu (IR). Critiquées par la Cour des comptes, pour laquelle ces dérogations doivent être appuyées par des études préalables suffisamment étayées, ces niches ont augmenté de 6% en 2021. Le rapport sur les dépenses fiscales qui accompagne le projet de loi de finances 2022 explique que cette hausse tient à l'accroissement des dépenses fiscales liées à la TVA et aux droits d'enregistrement et de timbres qui ont pris respectivement 839 millions et 814 millions de DH. La baisse tant promise tarde à se concrétiser et prendra certainement du temps surtout avec la crise et ses impacts sur plusieurs activités.

PLF 2022: 10 milliards de DH viendront de la privatisation. Le PLF pour 2022 a inscrit 5 milliards de DH au titre des produits des cessions des participations de l'Etat. Et comme la loi prévoit que la moitié des recettes de la privatisation va au budget, l'autre moitié est pour le Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Cette opération devra porter sur une enveloppe de 10 milliards de DH.

Le Matin:

Le Pass vaccinal pour un retour rapide à la vie normale (médecin). Le rôle du pass vaccinal est de permettre à l'écrasante majorité des Marocains qui sont vaccinés, de reprendre une vie presque normale, en attendant une immunité collective plus large et la fin de la pandémie de Covid19, a affirmé Dr Tayeb Hamdi, médecin chercheur en politiques et systèmes de santé. Le pass vaccinal permet également de protéger les non vaccinés eux-mêmes, leur entourage et la population générale du risque qu’ils représentent, a expliqué Dr Hamdi dans une analyse. "Une personne non vaccinée court un risque 11 fois plus élevé de décès, et 10 fois plus de forme grave de COVID19, et propage beaucoup plus le virus que si elle était vaccinée. Des études ont montré que sur 100 décès par COVID, 99,5% sont non vaccinées", a-t-il détaillé.

Sahara marocain: La CELAC soutient "fermement" une solution politique et mutuellement acceptable. La Communauté des États latino-américains et des caraïbes (CELAC) a réaffirmé, mardi à New York, son soutien “ferme” aux efforts du Secrétaire général de l'ONU visant à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain. “Nous continuerons à appuyer fermement les efforts du SG de l’ONU et de son envoyé personnel pour le Sahara afin de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable”, a souligné le Représentant du Mexique à l’ONU dans une intervention devant la 4è Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, au nom de la CELAC. La CELAC s’est dit convaincue que les efforts multilatéraux pour promouvoir des négociations “substantielles” et “plus intensifiées” entre les parties vont continuer sous l’égide du SG de l’ONU et son envoyé personnel pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura, le but étant de trouver une solution définitive à un conflit qui n’a que trop duré.

Maroc le Jour :

Tamek: les détenus de Gdim Izik poursuivis pour avoir assassiné des éléments des forces de l'ordre plutôt que pour des raisons liées à un quelconque activisme pacifique. Les personnes détenues dans le cadre des évènements de Gdim Izik ont été poursuivies pour avoir assassiné 11 éléments non armés de la protection civile et des forces auxiliaires et mutilé leurs corps plutôt que pour des raisons liées à l'activisme pacifique, a souligné le Délégué Général à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR), Mohamed Salah Tamek. Dans une lettre au Secrétaire d'Etat américain en réponse à une lettre signée par 10 sénateurs américains adressée au Département d'Etat à propos du conflit du Sahara, Tamek a relevé que les détenus de Gdim Izik ont été poursuivis non pas pour des raisons liées à l'activisme pacifique, comme le prétendent les signataires de la lettre, mais plutôt pour avoir assassiné 11 éléments non armés de la protection civile et des forces auxiliaires et mutilé leurs corps.

Dakhla: Le CNDH et le Médiateur du Royaume s'allient pour la protection des droits de l’Homme Une convention de partenariat et de coopération a été signée, lundi à Dakhla, entre le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et l’institution du Médiateur du Royaume, pour la protection et la promotion des droits de l’Homme. Signée par le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou et la présidente du CNDH Amina Bouayach, cette convention vise à renforcer l’action commune en faveur de la consolidation de la culture de droit et de l’obligation et à consolider l'éducation aux droits de l'Homme et à la citoyenneté dans la pratique des droits, à même d'asseoir les fondements de la gouvernance dans la gestion administrative.

Al Yaoum Al Maghribi

PLF-2022: 16,02 MMDH pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires. Un crédit global de près de 16,02 milliards de dirhams (MMDH) a été programmé dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF) de l'exercice 2022 pour subventionner les prix du gaz butane et produits alimentaires, soit une hausse de 28%, selon le ministère de l'Economie et des finances. "Le PLF-2022 a consacré un crédit global de près de 16,02 MMDH destiné à subventionner les prix du gaz butane et des produits alimentaires (sucre et farine de blé tendre)", indique le ministère dans un rapport sur la compensation accompagnant le PLF-2022.

L'expulsion de la pseudo "rasd" de l'UA, une question de temps. L'expulsion de la pseudo "rasd" de l'Union Africaine (UA) n'est qu'"une question de temps", a assuré la présidente du Centre international de diplomatie (CID), Karima Rhanem. De nombreux pays du continent africain sont arrivés à la conclusion que la présence du polisario au sein de l'Union africaine est "contraire à la charte de cette organisation" et que son adhésion était une "grave erreur historique à corriger", a indiqué Rhanem, qui était l'invitée, lundi, de la Radio d'information marocaine "RIM Radio".

Assahra Al Maghribia

L'ONU nomme Omar Hilale co-président du Groupe des Amis des examens nationaux volontaires pour la réalisation des ODD. Le président de l'Assemblée générale et le président du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) ont nommé l'ambassadeur Omar Hilale, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, co-président, avec l'ambassadeur des Philippines, du Groupe des amis des examens nationaux volontaires pour la mise en œuvre des objectifs du développement durable (ODD). Cette nomination consolide le rôle clé que joue le Maroc sur la scène internationale, grâce à la vision clairvoyante et l’engagement actif de SM le Roi Mohammed VI, dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

7e Forum Mondial de l’Investissement : Mohcine Jazouli met en relief les mesures prises sous l'impulsion de SM le Roi pour la relance de l’économie nationale. Le ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, a mis en relief, mardi, lors du « Sommet des Leaders Mondiaux de l’Investissement », organisé en mode virtuel depuis Genève, les mesures audacieuses et importantes prises par SM le Roi Mohammed VI en vue d’atténuer les effets de la pandémie de Covid19 et de relancer l’économie nationale à travers l’investissement durable. Dans une déclaration faite en visio-conférence à l'occasion de ce Sommet initié dans le cadre du 7e Forum Mondial de l’Investissement, Jazouli a indiqué, que sous l’impulsion de SM le Roi, le Maroc a repensé un nouveau modèle de développement devant garantir la centralité et l’inclusion du citoyen dans les stratégies de développement, la préservation des ressources naturelles du pays, la modernisation de l’économie nationale et la valorisation des territoires.

Al Ahdath Al Maghribia

Kénitra : Interpellation de deux individus pour trafic de comprimés psychotropes. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra ont interpellé, mardi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux individus (50 et 53 ans), dont un repris de justice et un citoyen marocain ayant la nationalité espagnole, pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de comprimés psychotropes. L'arrestation des deux prévenus a eu lieu immédiatement à leur arrivée à bord d'un véhicule léger à la gare de péage sur l'autoroute reliant Tanger et Kénitra, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que les opérations de fouille ont permis la saisie de 8.985 comprimés psychotropes de type "Rivotril", plusieurs téléphones portables et une somme d'argent de 60.000 DH, soupçonnée provenir du trafic de drogues et de psychotropes.

Sécurité et notaires : Un partenariat professionnel pour renforcer la sécurité des documents et des pièces. La Direction générale de la sûreté nationale et le Conseil national de l’Ordre des notaires du Maroc ont conclu un protocole d'accord et de partenariat professionnel pour renforcer la sécurité des documents et des pièces, permettant aux notaires marocains d'exploiter les données contenues dans la Carte nationale d'identité électronique (CNIE) dans l'établissement des contrats et toutes les transactions juridiques. Ce protocole, signé par le Directeur Général de la Sûreté Nationale et le Président du Conseil National de l'Ordre des notaires vise à lutter contre les utilisations frauduleuses des données d'identification et les tentatives de les exploiter dans le cadre de transactions illégales portant atteinte aux droits d'autrui. Les notaires marocains seront donc en mesure notamment d'utiliser les données contenues dans la CNIE pour vérifier l'identité du détenteur de cette carte, ainsi que pour relever et exploiter les données d'identification et biométriques qui se trouvent dans la puce électronique intégrée, après autorisation du propriétaire qui devra saisir le code secret de la carte.

Rissalat Al Oumma Zones de culture du cannabis: le CESE pour une stratégie intégrée de développement économique, social et environnemental. Le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) a appelé, dans son rapport annuel au titre de l'année 2020, à concevoir et mettre en œuvre une stratégie intégrée de développement économique, social et environnemental dans les zones de culture du cannabis, incluant les cultivateurs locaux et les associant aux divers usages licites de la plante et à sa transformation industrielle. Il a émis plusieurs recommandations dont l’apaisement du climat social en vue de tourner la page des poursuites judiciaires à l'encontre des cultivateurs et leurs familles, et la conception et la mise en œuvre d’un programme d'urgence de développement d'infrastructures routières et de petits ouvrages d'art dans le but de désenclaver les zones de culture du cannabis et de faciliter le développement de l'activité économique.

ONU: L'Arabie Saoudite réaffirme son soutien à la souveraineté du Maroc sur son Sahara. L’Arabie Saoudite a réitéré, mardi à New York, son soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Maroc, en mettant en avant les efforts du Royaume visant à trouver une solution politique et réaliste à la question du Sahara marocain. "L’Arabie Saoudite rejette toute atteinte aux intérêts suprêmes ou à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc frère", a souligné l’ambassadeur, Représentant permanent de l’Arabie Saoudite, Abdallah Al Mouallimi, devant la 4è Commission de l’Assemblée générale de l’ONU . Il a également indiqué que son pays salue, à nouveau, la tenue de deux tables-rondes sur le Sahara marocain avec la participation du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du "polisario".

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 29 Novembre 2021

Revue de presse économique du 29 novembre 2021

Vendredi 26 Novembre 2021

Revue de presse économique du 26 novembre 2021

Jeudi 25 Novembre 2021

Revue de presse économique du 25 novembre 2021

Mercredi 24 Novembre 2021

Revue de presse économique du 24 novembre 2021

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required