Mardi 01 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 1er février 2022

Revue de presse économique du 1er février 2022
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mardi 1er février 2022
     


L'Economiste

Les barrages au plus bas niveau. La campagne agricole est compromise! à moins qu'un miracle ne se produise, la production céréalière risque d'être faible en 2022. A l'origine, la baisse des précipitations et son impact sur la majorité des barrages. Au 31 janvier, le taux de remplissage de l'ensemble du parc est d'à peine 33%. Soit l'un des plus bas niveaux de l'ensemble des barrages. Selon la situation quotidienne établie, hier lundi, par le ministère de l'Equipement et de l' Eau, les retenues des principaux ouvrages ont atteint 5,4 milliards de m3. Alors que la capacité réelle des barrages dépasse les 19 milliards de m3. Cette année est donc marquée par le recul de plus de 59% des ressources hydriques.

AFD: le Maroc premier partenaire dans le monde. L'Agence française de développement (AFD) vient de célébrer ses 30 ans de présence au Maroc. Une occasion de faire le point sur ce qui a été réalisé au cours de cette période, lors d'une conférence de presse donnée par son directeur Mihoub Mezouaghi, accompagné par Hélène Le Gal, ambassadrice de France à Rabat. Pour elle, le Maroc reste le premier partenaire du groupe AFD dans le monde. II s'agit d'un «partenariat dense qui ose et qui se renouvelle. L'AFD est connue pour ses financements dans les secteurs de l'eau, de l'éducation, de l' énergie, du transport, de l 'agriculture. Elle s'est également ouverte, dans une approche plus innovante å la gouvernance, aux industries culturelles».

Aujourd’hui Le Maroc

Immobilier : Près de 16 milliards de dirhams de financements participatifs à fin décembre 2021. L’engouement pour le financement participatif à l’immobilier se confirme davantage. En témoigne la progression fulgurante qu’affiche cet encours d’un mois à l’autre. Sur les 233,17 milliards de dirhams de crédits à l’habitat accordés à fin décembre 2021, 15,92 milliards ont été contractés sous forme de financement participatif à l’habitat, soit des crédits additionnels de l’ordre de 4,59 milliards de dirhams. Cette consolidation se traduit par une hausse de 41% comparé à la même période de l’année précédente. Il est à préciser que le compte de patrimoine des banques et fenêtres participatives s’est établi à fin décembre 2021 à 22,69 milliards de dirhams, en amélioration de 33,3% par rapport à la même période de l’année précédente.

Intégration de l’amazigh dans l’administration locale: Le Conseil communal d’Agadir donne l’exemple. Pour assurer le suivi et l’accompagnement de la mise en œuvre du caractère officiel de l’Amazigh, le Conseil Communal d’Agadir donne l’exemple en organisant à partir de ce mardi une session de formation sous le thème «l’Amazigh et l’administration» au profit des chefs de Services de la Commune. Cette action s’inscrit dans le cadre des efforts dudit conseil en vue d’institutionnaliser l’Amazigh en tant que langue officielle, à côté de l’Arabe. Elle vient également pour contribuer à la mise en œuvre du caractère officiel de l’Amazigh et surmonter les difficultés techniques liées à l’usage de cette langue au sein de l’administration.

L’Opinion

Collecter des données sur les TPE-PME, un enjeu de taille. Bien que les autorités de tutelle disposent de bases de données actualisées et bien renseignées sur certains types d'entreprises, la data sur les Très Petites et Moyennes Entreprises (TPME) au Maroc reste peu disponible. Tel est le constat de la dernière étude de l'Observatoire marocain de TPME (OMTPME), qui souligne que la collecte de données désagrégées permet d'acquérir une compréhension approfondie du tissu économique, offrant une vision 360 sur les TPME nationales. L'étude relève également qu'une réflexion est lancée pour trouver des solutions efficaces pour soutenir la création, la croissance ainsi que la durabilité des TPME, de manière à les aider à soutenir la création d'emplois et des richesses.

Management territorial: L’UM6P lance un nouveau master. L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) vient de lancer un nouveau master à la School of Architecture, Planningg & Design (SAP+D), intitulé « Exécutif BIM for Building Performance & Territorial Management ». Ce dernier vise à répondre au besoin croissant de professionnels qualifiés dans le domaine des pratiques innovantes pour des territoires smart, résilients et durables. Mis en place à partir de mars 2022, ce master offre une formation pluridisciplinaire s'adresse à tous les professionnels opérant sur des problématiques liées à l'architecture, le génie civil, aux territoires et à l'aménagement, en termes de stratégie ou d'exécution, et pratiquant soit dans le domaine public ou privé, indique l'Université dans un communiqué.

Le Matin

La coopération dans les domaines de l’économie et de la finance au centre d’entretiens maroco- saoudiens à Riyad. La ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fattah Alaoui, a eu un entretien, lundi à Riyad, avec le ministre saoudien des Finances, Mohammed Bin Abdullah Al-Jadaan. Au cours de cette entrevue, les deux responsables «ont discuté des moyens de renforcer la coopération dans les domaines financier et économique, et examiné plusieurs sujets d’intérêt pour les ministères des Finances des deux pays frères». Cette rencontre a eu lieu en présence de hauts fonctionnaires du ministère marocain de l’Économie et des finances et du ministère saoudien des Finances.

Le Maroc, 1er fournisseur du Brésil en engrais en décembre dernier. Le Maroc a été le premier exportateur d'engrais minéraux ou chimiques contenant des substances additionnelles vers le Brésil en décembre dernier. Les importations brésiliennes de ce produit depuis le Royaume ont atteint 75,37 millions de dollars, selon les dernières données de la Chambre arabo-brésilienne de commerce, soit 62,91% des importations brésiliennes de ce produit le mois dernier (119,8 millions de dollars). Les importations brésiliennes depuis le Royaume ont atteint 1,9 milliard de dollars en 2021, en hausse de 70,29% sur un an et de 98,29% par rapport à 2019, avait annoncé pour sa part, il y a quelques jours, le ministère brésilien de l’Économie.

Libération

Maroc: Hausse de 11,6% du trafic portuaire global en 2021. Les ports marocains ont enregistré une évolution importante du trafic portuaire global qui est passé de 172,1 millions de tonnes en 2020 à 192,1 millions de tonnes en 2021, soit une hausse de 11,6%. Selon un communiqué du ministère de l'Equipement et de l’Eau, le trafic domestique a enregistré un volume de 111,5 millions de tonnes (+1,5%) tandis que le transbordement a atteint un volume de 80,5 millions de tonnes, soit une croissance significative de 29,5% par rapport à 2020. En effet, malgré les effets de la crise sanitaire mondiale, les secteurs maritime et portuaire ont globalement montré une grande résilience vis-à-vis de la pandémie de la Covid-19, en assurant la continuité des chaines d’approvisionnement mondiales durant l’année 2021, se félicite le ministère.



Le besoin en liquidité des banques s'atténue à 70,8 MMDH en 2021. Le besoin en liquidité des banques s'est atténué en 2021 pour se situer en moyenne hebdomadaire à 70,8 milliards de dirhams (MMDH), selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). "Après un creusement depuis l'année 2017, le besoin de liquidité des banques s'est atténué au cours de l'année 2021 pour s'établir en moyenne hebdomadaire à 70,8 milliards de dirhams après 90,2 milliards en 2020. De ce fait, Bank Al-Maghrib a réduit le volume de ses injections de liquidité qui a atteint en moyenne hebdomadaire 82,9 milliards de dirhams après 96,3 milliards en 2020", fait savoir la DEPF dans sa note de conjoncture de janvier 2022. Ladite note fait aussi ressortir qu'après l'accentuation enregistrée au cours du 3è trimestre 2021, le besoin en liquidité des banques s'est atténué au 4è trimestre 2021 à 70 MMDH en moyenne hebdomadaire.

Al Bayane

Les États-Unis livrent 1.6 million de doses de vaccin Pfizer au Maroc. Les États-Unis ont livré au Maroc, samedi à Casablanca, le 2ème lot de vaccins des deux envois expédiés cette semaine, totalisant 1.6 million de doses du vaccin anti-COVID-19 Pfizer, et ce, à travers le programme COVAX, une initiative mondiale qui vise à assurer une distribution équitable des vaccins. Ce don s'ajoute à la récente livraison de sept congélateurs spécialement équipés au Maroc, et qui ont augmenté la capacité du ministère de la Santé et de la protection sociale en matière de stockage des vaccins anti-COVID-19. Ces congélateurs, fournis par l'USAID en coordination avec l’UNICEF, disposent d’une capacité de stockage de plus de 2 millions de doses de vaccins – ce qui représente 45% de la capacité du Maroc en matière de stockage en chaine ultra-froid.

Le Maroc sera dans 4 à 5 ans un acteur "indispensable" sur l'échiquier international en termes de vaccins. Dans quatre à cinq ans, le Maroc sera un acteur "indispensable sur l'échiquier international en termes de vaccins" grâce à la mise en place du projet de l'unité de fabrication et de mise en seringue de vaccins anti-Covid et autres vaccins au Maroc, dont la cérémonie de lancement des travaux de réalisation a été présidée, jeudi à Benslimane, par SM le Roi Mohammed VI, a affirmé l'expert international en biotechnologie industrielle, Samir Machour. Ce projet stratégique permettra au Royaume, d'ici à 2030, d'acquérir la capacité scientifique nécessaire dans le domaine de la recherche et du développement, ce qui permettra, avec l'apport de nos universités et instituts, de développer des formations pertinentes, et mettre ainsi les bases d'un éco-système de l'industrie du vaccin, a souligné Machour dans un entretien à la MAP. La mise en place de cet écosystème est l'objectif ultime auquel aspire le Maroc conformément à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, qui permettra la réalisation de la souveraineté sanitaire du Royaume, a souligné Machour.

Maroc Le Jour

AFD: Un engagement de 610 millions d'euros en 2021 au Maroc. L'activité de l'Agence française de développement (AFD) a atteint "un niveau historique" à 610 millions d'euros d'engagement en 2021, confirmant le positionnement du groupe en appui aux réformes clés du Royaume, a indiqué, lundi à Rabat, le directeur de l'AFD au Maroc, Mihoub Mezouaghi. Intervenant lors d'une rencontre avec la presse à l'occasion de la célébration des 30 ans de l'AFD au Maroc, Mezouaghi a souligné que l'année 2021 a vu l'octroi de grands projets structurants, notant dans ce sens que l'Agence soutient notamment la réforme de la protection sociale du Royaume qui réduira les inégalités dans l'accès aux soins de santé en accompagnant l’intégration de 22 millions de personnes supplémentaires dans le régime d’Assurance Maladie Obligatoire (AMO). "Elle accompagne aussi la stratégie nationale +Forêts du Maroc 2020-2030+ dont l'objectif est de préserver et renforcer les services écosystémiques de la forêt et des parcs nationaux tout en développant l'emploi local (écotourisme, agroforesterie)", a-t-il poursuivi.

La FNM lance son nouveau site web. La Fondation Nationale des Musées (FNM) a annoncé, lundi, le lancement de son nouveau site web "www.fnm.ma", qui se veut une expérience digitale innovante pour une meilleure immersion muséale du visiteur, apprend-on auprès de la Fondation. La FNM, qui poursuit son ancrage dans le digital, a créé un nouveau site web innovant et immersif, mettant en avant les dix années de travail, d'ouverture de musées et d'organisation d'expositions nationales et internationales, à travers une série de rubriques, indique-t-on de même source.

Al Massae

Le gouvernement alloue un montant de 130 MDH pour soutenir les apiculteurs. Un programme spécial a été élaboré en vue de soutenir les apiculteurs touchés par le phénomène de disparition des colonies d'abeilles, constaté récemment dans certaines régions, a annoncé le ministère de l'Agriculture, de la pêche, du développement rural et des eaux et forêts. Ainsi, le gouvernement alloue un montant de 130 millions de dirhams (MDH) pour prendre des mesures immédiates à travers notamment l'accompagnement des apiculteurs pour la reconstruction des ruches infectées par la distribution de nouvelles colonies d'abeilles et la mise en place d'une campagne nationale de traitement des ruches contre la maladie de varroase ainsi que des campagnes de sensibilisation au profit des apiculteurs, notamment en ce qui concerne les bonnes pratiques en matière d'apiculture, indique le ministère dans un communiqué. En effet, une séance de travail a été tenue, samedi en mode visioconférence, par le chef du gouvernement et le ministre de l'Agriculture, de la Pêche, du Développement Rural et des eaux et forêts, accompagné du directeur général de l'Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) et du directeur central des filières de production en vue d'examiner les causes de ce phénomène et les moyens à même d'atténuer ses effets sur le secteur apicole.

Al Yaoum Al Maghribi

L'évolution de la situation épidémiologique au centre d'une réunion du Chef de gouvernement avec les chefs des partis politiques représentés au Parlement. Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a tenu lundi, une réunion avec les chefs des partis politiques représentés au Parlement, pour discuter de la situation épidémiologique dans le Royaume, et de certains développements s'y rapportant, notamment la nécessité d'accélérer le rythme du processus de vaccination pour atteindre l'immunité collective. Lors de cette réunion à laquelle ont pris part le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, et le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, les différents chefs des formations politiques ont salué la récente décision du gouvernement de rouvrir les frontières aux vols au départ et à destination du Royaume, à compter du 7 février, suites aux recommandations de la commission scientifique et technique, en prenant compte de l'évolution de la situation épidémiologique au Maroc et dans le monde, indique un communiqué du département du Chef de gouvernement.

Assahra Al Maghribia

Covid-19: Les décisions proactives prises par le gouvernement ont permis d'éviter les rechutes. Les décisions proactives et judicieuses prises par le gouvernement, sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, ont permis au Maroc d’éviter les rechutes, a affirmé, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion avec les chefs des partis politiques représentés au Parlement, consacrée à l’examen de la situation épidémiologique dans le Royaume et des développements y afférents, notamment en ce qui concerne la nécessité d’accélérer le rythme de la campagne de vaccination en vue de parvenir à l’immunité collective, Akhannouch a souligné que le Royaume a consenti de grands efforts en vue d’immuniser le pays et de préserver la santé des citoyennes et citoyens, le dernier en date étant l'unité de fabrication et de mise en seringue de vaccins anti-Covid et autres vaccins au Maroc, dont la cérémonie de lancement des travaux de réalisation a été présidée, jeudi dernier à Benslimane, par SM le Roi Mohammed VI.

Al Ahdath Al Maghribia

Rabat: Le CESE lance la plateforme numérique participative "Ouchariko". Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a annoncé, jeudi à Rabat, le lancement de la plateforme numérique participative "Ouchariko". Cette plateforme vise à donner la parole aux citoyens pour interagir, débattre et formuler des propositions quant à des questions d'ordre développemental du Maroc. A l'occasion du lancement de "Ouchariko", Chami a souligné que cette plateforme constitue un espace de mobilisation de l'intelligence collective élargie, afin d'accompagner et de soutenir l'action publique et contribuer à la mise en place effective de la démocratie participative. Ainsi, en matière de modalité procédurale, le sujet sur lequel le CESE travaille sera abordé au niveau de la plateforme pour collecter les avis, les recommandations et les contributions des citoyen(ne)s qui seront classées par la suite pour les intégrer dans l'étude ou l'avis en cours de réalisation, a fait savoir Chami, notant que la plateforme s'inscrit dans le cadre du rôle du CESE d'éclairer les politiques publiques.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Covid 19: 159 établissements scolaires fermés durant la période du 24 au 29 janvier. Un total de 3.287 cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les établissements scolaires publics et privés dans plusieurs régions du Royaume durant la période du 24 au 29 janvier, ce qui a mené à la fermeture de 159 établissements, indique-t-on auprès du ministère de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports. Ce sont en effet 389 classes qui ont été fermées pendant cette même période, en plus de 14 établissements scolaires relevant des missions étrangères, a précisé le ministère dans son bulletin hebdomadaire consacré au suivi de la situation épidémiologique dans les écoles, publié sur sa page Facebook. La région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima arrive en tête avec un total de 795 cas de Covid-19 confirmés, suivie de Fès-Meknès avec 653 cas, alors que la région de Rabat-Salé-Kénitra compte le plus grand nombre d'établissements scolaires fermés (100).

AL Alam

Dessalement d’eau de mer: Mise en service de la station de Chtouka-Aït Baha d'un coût global de 4,4 MMDH. La station de dessalement de Chtouka-Aït Baha vient d'entrer en service avec la livraison des premiers volumes d'eau dessalée destinés à l’alimentation en eau potable du Grand Agadir, a annoncé l'Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Souss-Massa (ORMVA/SM). La mise en service de l’infrastructure d’irrigation est prévue dans les prochaines semaines, a indiqué l’ORMVA/SM, tout en félicitant l’ensemble des partenaires institutionnels et professionnels, ainsi que les autorités au niveau régional et provincial pour les louables efforts consentis et l’esprit de collaboration ayant contribué à l’aboutissement de cet ambitieux projet. D’un coût global de 4,4 Milliards de dirhams, la station de dessalement de Chtouka-Aït Baha est le fruit de la mutualisation des efforts et des moyens entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE). Ce projet de Partenariat Public-Privé, permettra la sécurisation de l’irrigation de 15.000 ha dans la plaine de Chtouka par le dessalement de l’eau de mer en substitution à l’eau souterraine et profitera à 1500 exploitations agricoles.

Bayane Al Yaoum

Le Maroc, un modèle en matière de sécurité et de stabilité et un acteur agissant en Afrique. L'ambassadeur et chef de la délégation de l'Union Européenne (UE) au Maroc, Patricia Llombart Cussac, a affirmé, à Rabat, que le Maroc est "un modèle en matière de sécurité et de stabilité" et "un acteur agissant sur le Continent africain". Lors d'une rencontre avec le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, Mme Cussac a relevé que l'UE et le Maroc sont engagés dans un partenariat stratégique multidimensionnel et partagent de grandes ambitions et défis communs tels que l'environnement, la transition énergétique, l'économie verte, la migration et autres, louant "les réformes engagées dans le Royaume sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI", indique un communiqué de la première Chambre. Cussac a souligné que le Parlement européen attache une grande importance à l'établissement de relations solides avec le Royaume, saluant le partenariat entre le Parlement marocain et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et les résultats "fructueux" du programme de coopération entre l'UE et la Chambre des représentants dans le cadre du jumelage institutionnel.

Rissalat Al Oumma

Indice Road Trip: le Maroc classé 2è dans la région MENA et 28è mondial. Selon l'indice meilleurs pays en matière de Road Trip, le Maroc a été classé en deuxième place au niveau de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), et 28e au niveau international sur 118 pays. Le rapport de l'indice, publié sur le site allemand "Holido" spécialisé dans les voyages, a été basé sur une analyse d'un ensemble de de facteurs, pris en compte par quiconque cherche à planifier un Road Trip, qui comprennent les sites du patrimoine mondial de l'UNESCO, la vie sauvage, les ressources naturelles et nombre de villes mondiales, ainsi que des facteurs logistiques, notamment la qualité des routes, les prix de l'essence... Le rapport a souligné que le Maroc regorge neuf sites du patrimoine mondial de l'UNESCO et compte 480 espèces animales différentes et une variété de paysages, en plus de longues routes.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required