Mercredi 17 Novembre 2021

Revue de presse économique du 17 novembre 2021

Revue de presse économique du 17 novembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mercredi 17 novembre 2021


Le Matin

La Banque mondiale envisage de maximiser ses financements au Maroc pour soutenir le nouveau modèle de développement. Pour Ferid Belhaj, président de la Banque mondiale pour la région MENA, le Maroc se distingue par sa vision claire des priorités et des réformes nécessaires pour une croissance inclusive. Ces chantiers prioritaires ont été déjà annoncés dans la vision transformatrice du nouveau modèle de développement et dans le programme du nouveau gouvernement. La Banque mondiale s'engage ainsi à renforcer sa coopération avec le Royaume afin d’accompagner la mise en œuvre de ces réformes qui devraient accélérer la croissance économique et le développement social du pays, eu égard à leur effet sur la productivité du travail et du capital humain. Les prochains financements de l’Institution soutiendront de nouveaux programmes liés, notamment, à la protection sociale, l’inclusion numérique et financière, la performance du secteur public et la gestion des zones côtières.

Ryad Mezzour : L’industrie a récupéré 100% des emplois perdus. Le Maroc rattrape à grande vitesse les retards causés par la pandémie liée au nouveau coronavirus (Covid-19). Le secteur de l’industrie, à lui seul, a récupéré 100% des postes d’emplois perdus pendant la crise sanitaire, a affirmé le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour. Intervenant dans la série télévisée américaine «This is America & the World», le ministre a passé en revue les principales caractéristiques de l’industrie marocaine et mis en évidence les composantes de l’économie nationale, ainsi que ses atouts. Mezzour, qui répondait aux questions du journaliste américain Dennis Wholey, a expliqué que l’économie nationale se base essentiellement sur la consommation et l'investissement, précisant que la première composante représente 60% du produit intérieur brut (PIB) et l’investissement détient 30% du PIB, soit l’un des taux les plus élevés dans le monde.

L’Economiste

Covid-19: l'amnistie sociale a peu accroché. L'amnistie sociale n'a pas séduit beaucoup de monde. Sur un potentiel de 95.900 entreprises, 36% y ont adhéré. Le dispositif s'adressait surtout aux affiliés CNSS impactés par la pandémie Covid-19. Celui-ci annule les majorations de retard, astreintes et frais de recouvrement au profit des affiliés qui procèdent au paiement des créances relatives à la période remontant au mois de juin 2020 et antérieure de façon intégrale ou qui optent pour des facilités de paiement dans la limite de 60 mois. Ce sont donc 34.990 affiliés CNSS qui ont eu recours à cette mesure mise en place en pleine crise sanitaire, soit en septembre 2020 pour une année. Le montant en jeu est de 5,9 milliards de DH sur une créance globale de 11,52 milliards de DH. Sur les 34.990 affiliés, 11.185 ont choisi un paiement par acompte pour une créance totale de 5,11 milliards de DH.

Tanger Med passe au 100% digital. Depuis ce 15 novembre, les formalités du passage portuaire à l'import et à l'export pour les activités conteneurs et camions TIR sont désormais entièrement dématérialisées dans le périmètre du méga port du nord du Maroc. Selon l'Autorité portuaire de Tanger Med, TMPA, les opérateurs peuvent remplir les formalités du passage portuaire en ligne, et déposer électroniquement tous les documents nécessaires auprès des services chargés de la gestion des activités import-export. Cette dématérialisation totale du passage portuaire à l'import et à l'export permet de fluidifier les opérations, de garantir un niveau de sécurité élevé des flux de marchandises, et de répondre aux attentes des clients pour le renforcement de la digitalisation, de la transparence et de la prédictibilité au service de la compétitivité logistique.

Aujourd'hui Le Maroc

DGSN : Une nouvelle école de police ouvre ses portes à Tanger. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a inauguré, lundi 15 novembre, une nouvelle école de police dans la ville du détroit. S’étendant sur une superficie globale de 6.380 m2, ce nouvel établissement constitue "le couronnement d’un processus ambitieux visant la création de pôles régionaux de formation policière et la promotion de la qualité et l’efficacité de cette formation, afin de garantir la préparation d’une nouvelle génération de policiers capables de relever les défis que pose la question de sécurité, dans leurs nouvelles dimensions", selon un communiqué de la DGSN, émis à l’issue de cette cérémonie inaugurale.

Chakib Benmoussa relance le dialogue social sectoriel. Les partenaires sociaux dans le secteur de l'éducation reprennent langue. En effet, le ministre de l'éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a reçu, mardi à Rabat, les syndicats les plus représentatifs pour des discussions sur l'élaboration “d’une feuille de route commune” sur les questions prioritaires se rapportant à la situation de l’enseignement public et aux revendications sociales. Cette première rencontre, qui intervient après une précédente prise de contact, inaugure une série de rencontres avec l’ensemble des syndicats disposant d’une représentation dans le secteur, dans le but de “parvenir à une feuille de route commune et réaliser l’objectif d’une renaissance éducative s’articulant autour de la qualité de l'enseignement et d’une gouvernance rationnelle”, a souligné Benmoussa.

L’Opinion

Ouahbi veut restreindre la détention préventive. Lundi, le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi a annoncé aux députés que le texte portant modification du code de procédure pénale est prêt et il ne reste que quelques retouches finales avant de l'envoyer au Secrétariat général du gouvernement. Après avoir retiré le texte de la réforme du Parlement, le ministère s'apprête à achever les modifications vendredi prochain. Le texte prévoit plusieurs changements importants dans la procédure pénale, jugée trop rigide et inadaptée à la réalité de la criminalité et la lutte contre la délinquance. La réforme prévoit l'introduction des peines alternatives pour limiter le recours excessif à la détention et à l'application des peines privatives de liberté.

Grand Agadir: épuration des eaux usées, une alternative contre le stress hydrique. Le recours aux eaux non conventionnelles, notamment la réutilisation des eaux usées épurées, s'avère une alternative innovante pour contribuer à la préservation de l'équilibre hydrique au niveau de cette partie du territoire national. La Régie Autonome Multi-Services d'Agadir (RAMSA) ambitionne d'atteindre un taux de valorisation des eaux usées épurées de 60% à l'horizon de 2025, a indiqué Abdelhak El Mansour, chef de service des études et programmation au sein de cet établissement. Dans ce cadre, la RAMSA a mobilisé des investissements importants pour la collecte, le transfert et le traitement des eaux usées en vue de leur réutilisation.

Libération

La relance des réformes nécessite une synergie public-privé. La relance des réformes au Maroc nécessite une synergie entre les secteurs public et privé, a affirmé, lundi à Rabat, Larabi Jaïdi, senior fellow au Policy Center for the New South (PCNS). "Un point partagé largement dans les analyses est celui du défaut de coordination des politiques publiques, ce qui fait en sorte que l'impact de l'ensemble des réformes est relativement amoindri. Ceci pose aujourd'hui de nouveau, la question de comment relancer les réformes en allant vers une approche synergie entre le public et le privé, qui sont les acteurs de la décision", a-t-il dit lors de la 1ère session du cycle de conférences "Regards croisés sur la mise en œuvre du Nouveau modèle de développement (NMD)".

Les choix budgétaires pour 2022 devront s’articuler autour des objectifs prioritaires, selon le CMC. “Les choix budgétaires pour l’année 2022 devront s’articuler autour des objectifs prioritaires de redynamisation des secteurs productifs”, selon le Centre marocain de conjoncture (CMC). Ils devront également se focaliser sur ceux “du développement des mécanismes de protection sociale, de la réforme du secteur public et du renforcement du capital humain”, estime le CMC dans sa dernière publication mensuelle, “Maroc Conjoncture” n° 339. “La réalisation de ces objectifs nécessitera la mobilisation d’importantes ressources dans le cadre de la nouvelle approche du modèle de développement», souligne-t-il.

Maroc Le Jour

Le gouvernement œuvre à accélérer la cadence pour atteindre le tournant décisif d'un enseignement de qualité. Le gouvernement œuvre à accélérer la cadence pour atteindre le tournant décisif d'un enseignement de qualité et le placer en tête des priorités, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa. En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur "les mesures prises pour la réussite de l'actuelle année scolaire", Benmoussa a souligné que son département s'emploie à concrétiser l'objectif de qualité, en axant ses interventions sur l'amélioration de deux indicateurs essentiels, à savoir, la réduction de la déperdition scolaire d'une part, et l'amélioration de la maîtrise des compétences de base et des acquis scolaires de l'autre.

Tanger: Session de formation sur les mécanismes du dialogue social et les nouveautés du PLF-2022. L'organisation non gouvernementale "Gouvernement jeunesse du Maroc" a organisé, du 12 au 14 novembre à Tanger, une session de formation au profit des jeunes chercheurs sur les mécanismes du dialogue social et les nouveautés du Projet de loi de finances (PLF) 2022. Organisée en partenariat avec l’Université Abdelmalek Essaâdi, cette session de formation s’inscrit dans le cadre du programme "Académie des jeunes ministres" de l’organisation, et est encadrée par des professeurs et universitaires spécialisés en la matière.

Al Bayane

Laâyoune: Interpellation de 136 migrants. Quelque 136 candidats à l’émigration clandestine ont été interpellés ces derniers jours dans la province de Laâyoune, lors de l’avortement de plusieurs opérations de départ aux Iles Canaries, a-t-on indiqué auprès des autorités locales. Ainsi, les autorités ont mis en échec samedi une tentative d’immigration à 28 km au large du port de Laâyoune et interpellé 52 candidats, dont 09 femmes. Deux groupes de migrants composés de 56 individus, qui s’apprêtaient à prendre le large, ont été arrêtés le lendemain à Laâyoune. Les services de sécurité ont également avorté le même jour deux tentatives d’immigration clandestine dans la commune de Foum El Oued, ayant permis l’interpellation de 28 candidats.

E-commerce alimentaire: Une tendance qui se poursuit ! L'e-commerce alimentaire connaît un essor remarquable au Maroc à la faveur des changements d'habitudes de consommation et du foisonnement des sites marchands qui ne cessent d'innover pour se démarquer de la concurrence. La crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) a en effet favorisé et accéléré le développement du e-commerce pour les achats alimentaires. Une tendance qui a donné lieu à une multiplication des sites et de plateformes dédiées, mais qui a été suivie aussi par de grandes enseignes de distribution venant tout juste de lancer leur application e-commerce. Si ce créneau est en progression remarquable, c'est grâce notamment à l'essor de l'usage numérique dans les foyers, à l'évolution des modes de vie des consommateurs à la recherche de praticité et de rapidité, mais aussi au fort essor du drive et de la livraison à domicile.

Al Yaoum Al Maghribi

Bourita s'entretient avec le Commissaire de l'UA aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité. Le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Étranger, M. Nasser Bourita, s'est entretenu, mardi à Rabat, avec le Commissaire de l'Union Africaine (UA) aux Affaires politiques, à la paix et à la sécurité, M. Bankole Adeoye. Cet entretien a porté sur la paix et la sécurité dans le Continent africain, les réformes et initiatives menées par l'UA, ainsi que sur le rôle majeur du Maroc au sein de l'Organisation panafricaine et le partage de son expérience et expertise, notamment en ce qui concerne les élections. Un accent particulier a été également mis, à cette occasion, sur le rôle important du Maroc dans la stabilité et la sécurité en Afrique, ainsi que sur l'importance de la réforme du Conseil de paix et de sécurité (CPS).

Rabat-Salé-Kénitra: 530.000 Ha consacrés à la culture des céréales. Un total de 530.000 hectares (Ha) de terres agricoles est consacré à la culture des céréales au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, apprend-on auprès de la direction régionale de l’Agriculture de Rabat-Salé-Kénitra. Selon des données de la direction régionale, cette superficie est répartie entre 380.800 Ha consacrés au blé tendre, 50.200 Ha au blé dur et 99.000 à l’orge. La région de Rabat-Salé-Kénitra dispose de potentialités agricoles énormes et recèle un potentiel riche et varié de produits agricoles, avec notamment 208.000 Ha de superficie irriguée, dont 123.200 équipés en grande irrigation, indique la direction régionale, mettant en avant les ressources hydriques importantes qui avoisinent cinq milliards m3, soit 27% de l’ensemble des eaux de surface au niveau national.

Al Ittihad Al Ichtiraki

SM le Roi, Amir Al Mouminine, commémore l'anniversaire de la disparition de Feu SM le Roi Hassan II. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L'assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a commémoré, lundi 09 Rabii II 1443 de l'Hégire, correspondant au 15 novembre 2021, au Mausolée Mohammed V à Rabat, l’anniversaire de la disparition de Feu SM le Roi Hassan II, que Dieu l'entoure de Son infinie miséricorde. A cette occasion, et dans un climat de piété et de recueillement, SM le Roi, que Dieu Le préserve, s’est recueilli sur la tombe de Son regretté père, Feu SM le Roi Hassan II, que Dieu l'accueille dans Son vaste Paradis.

Al Ahdath Al Maghribia

Protection sociale : la première étape pour le nouveau gouvernement. Près d'un mois après avoir obtenu la confiance de la Chambre des représentants, le gouvernement Akhannouch inaugure mercredi l'ouverture du dossier de la «protection sociale », qui demeure la pierre angulaire du mandat actuel du gouvernement, qui a signé le contenu de ce plan stratégique à travers 3 étapes gouvernementales et parlementaires. Le gouvernement va commencer, lors de son conseil de gouvernement hebdomadaire, à poser les premiers jalons de la mise en œuvre du plan en examinant six décrets relatifs à la protection sociale. Dans le même contexte, les premières séances parlementaires consacrées au chef de gouvernement seront consacrées à la fin de ce mois au même sujet et avec un seul point à l'ordre du jour: la Politique sociale de l'État.

Al Massae

L'augmentation des prix de certains produits de base est due au contexte international général. La hausse des prix de certains produits de base dans le Royaume est due au contexte international général, a affirmé, lundi à Rabat, la ministre de l'Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui. En réponse à une question sur les "causes de la hausse des prix" lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, Fettah Alaoui a souligné que les facteurs ayant conduit à la hausse des prix de certains produits de base dans le monde et au Maroc, qui demeurent conjoncturels, sont liés au contexte international général et à la hausse importante des prix de l'énergie, en plus des perturbations en cours dans les chaînes d'approvisionnement mondiales et les transports maritimes internationaux.

Al Alam

Crédit bancaire: Hausse de l'encours à 982,8 MMDH à fin septembre. L'encours du crédit bancaire s'est établi à 982,8 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2021, en hausse annuelle de 4%, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Dans le détail, le crédit bancaire aux agents non financiers a progressé de 4,1% à 848 MMDH, alors que celui aux agents financiers s'est accru de 3,4% à 135 MMDH, ressort-il du tableau de bord "crédits-dépôts bancaires" de BAM. L'augmentation annuelle de 4,3% des crédits aux entreprises non financières privées (408 MMDH) recouvre une hausse de 10,2% des facilités de trésorerie et des baisses de 4,8% et de 0,7% respectivement des prêts immobiliers et de ceux à l'équipement.

Bayane Al Yaoum

Un député français salue la crédibilité "incontestable" du Maroc en tant que partenaire fiable de la France et de l'Europe. Le député du Bas-Rhin et membre de la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale française, Antoine Herth, a salué, lundi, la crédibilité "incontestable" du Maroc en tant que partenaire fiable de la France et de l'Europe. Lors d’un échange avec le consul général du Royaume à Strasbourg, Driss El Kaissi, Herth a souligné que le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, "poursuit sa marche de développement et son affirmation dans la région comme un leader appelé à jouer un rôle de plus en plus important en tant que pont entre l'Afrique et l'Europe mais également dans le monde arabe notamment grâce à son rôle très important dans la question libyenne et le processus de paix au Moyen Orient avec les accords d'Abraham".

Rissalat Al Oumma

Une rencontre à Bilbao met en exergue la pertinence du plan d'autonomie pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain. Des militants sahraouis, venant de plusieurs communautés autonomes espagnoles, des politiques, des économistes et des avocats ont souligné, lundi à Bilbao, la pertinence du plan d’autonomie, présenté par le Maroc pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain. Lors d’une rencontre, initiée par le Collectif sahraoui d’Espagne, en collaboration avec le Forum économique du Pays Basque, les intervenants ont relevé que la proposition marocaine, qui jouit du soutien international, constitue une « grande opportunité » pour clore définitivement le différend créé de toutes pièces par l'Algérie autour du Sahara marocain et réaliser le progrès dans toute la région.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Lundi 17 Janvier 2022

Revue de presse économique du 17 janvier 2022

Jeudi 13 Janvier 2022

Revue de presse économique du 13 janvier 2022

Lundi 10 Janvier 2022

Revue de presse économique du 10 janvier 2022

Vendredi 07 Janvier 2022

Revue de presse économique du 7 janvier 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required