Vendredi 17 Decembre 2021

Revue de presse économique du 17 décembre 2021

Revue de presse économique du 17 décembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi:
     


L'Economiste

L’ONDA prêt pour sa transformation en SA. L’Office national de développement des aéroports (ONDA) prépare sa transformation en société anonyme. Le changement est prévu dans son contrat-programme et devient incontournable avec la loi-cadre sur la réforme des entreprises et établissements publics. L'ONDA figure parmi les premiers établissements à s'atteler à ce chantier et les travaux entamés depuis plusieurs mois sont quasi bouclés. Il ne reste plus que le passage à l'acte avec le dépôt et la validation du projet de texte par le gouvernement et par la suite par le Parlement. Une fois adoptée, la transformation en SA devrait assurer un peu plus de souplesse à l'entreprise publique et lui permettre de diversifier les sources de financement et peut-être même d’ouvrir son capital au secteur privé.

L’État fait le ménage dans un grand bazar administratif. Selon le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l'administration "60 à 70% des procédures administratives ne sont pas consignées dans la réglementation. Elles sont informelles dans la mesure où elles émanent des pratiques administratives". Ces procédures n'ont aucune existence légale. "La loi sur la simplification des procédures et des formalités administratives est entrée en vigueur le 28 septembre 2020. Le gouvernement a initié un recensement exhaustif pour établir le répertoire des procédures administratives", précise Ikram Himmi, cheffe de division de la simplification des procédures et l'appui de l'éthique au ministère, ajoutant qu’une première phase de transcription et de conformité a été menée de fin septembre au 30 avril 2020. Ce premier inventaire a acté la conformité de 2.732 procédures et en a supprimé 823.

Aujourd’hui Le Maroc

Un prêt de 450 millions de dollars pour le secteur public. Le conseil d'administration de la Banque mondiale vient d’approuver un prêt de 450 millions de dollars pour soutenir les réformes clés implémentées par le Maroc en matière de gouvernance, et ce conformément à la stratégie gouvernementale visant la modernisation du secteur public. "Pour les citoyens marocains, la qualité et la transparence des services publics sont une priorité fondamentale de développement qui permettra de favoriser la confiance et d’améliorer la rapidité et la qualité des procédures administratives, comme recommandé dans le diagnostic du nouveau modèle de développement", indique Jesko Hentschel, directeur pays de la Banque mondiale pour le Maghreb. S’appuyant sur les précédents programmes de gouvernance de la Banque mondiale au Maroc, le Programme pour les résultats de la performance du secteur public (ENNAJAA) vise à améliorer la performance et la transparence des opérations gouvernementales et des prestations de services.

Les ports de Laâyoune, Safi, Nador et Mohammedia performent. A fin novembre 2021, l'activité portuaire est en léger recul de 1,8%, atteignant un volume global de 83,1 millions de tonnes (MT) contre 84,69 MT en 2020 et 80,49 MT en 2019. Trois ports ont assuré 76% du transit durant les onze premiers mois de 2021. Ce qui représente en volume 63,2 millions de tonnes. Il s’agit des ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar. Par ailleurs, le trafic par port est marqué par la performance de quatre ports, à savoir : Laayoune, Safi, Nador et Mohammedia. Côté Transit international routier (TIR), son volume se chiffre à 24.918 unités, connaissant ainsi une forte croissance de 43,6% comparativement à la même période de l’année passée.

L’Opinion

Démographie: Comment la population marocaine va-t-elle évoluer d'ici 2100? Le Maroc a enregistré entre 2005 et 2020 une croissance moyenne de 1,4% par an de sa démographie, indique une étude du groupe Crédit Agricole France sur les défis démographiques à long terme dans la région MENA. Le Royaume a vu en l'espace de 15 ans sa population passer de 30,5 à 36,9 millions de personnes et devrait atteindre 37,3 millions de personnes en 2021. Selon les projections des experts du Crédit Agricole France, le rythme de croissance du Royaume devrait connaître une légère hausse ne dépassant pas les 0,8% durant les huit prochaines décennies. De 2021 à 2050, le nombre d'habitants pourrait passer à 46,2 millions. De 2050 à la fin de ce XXlème siècle, il serait de 44,7 millions.

Crise du tourisme: La CNT plaide pour un moratoire fiscal. Face à l’apparition récente du variant Omicron, la Confédération Nationale du Tourisme a appelé à la mise en place d'un nouveau Pacte Public-Privé incluant des mesures fortes et responsables pour assurer la sauvegarde des entreprises. La CNT a proposé une série de mesures qui s'inscrivent dans la continuité du Contrat-Programme conclu en date du 03 Août 2020. Parmi les principales revendications: un moratoire fiscal au titre de 2020 et 2021, pour les taxes locales, notamment la taxe professionnelle. En plus du prolongement du dispositif de versement de l'indemnité forfaitaire par la CNSS, la Confédération revendique la révision des échéanciers pour les paiements des charges sociales reportées et dues sur 2020 et 2021.

Le Matin

Chambre des représentants: Nasser Bourita présente en commission des projets de loi portant approbation de neuf accords internationaux. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a présenté, devant la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l'étranger à la Chambre des représentants, un exposé concernant des projets de loi portant approbation de neuf accords internationaux. Il s'agit, selon le ministre, de deux accords bilatéraux avec les Républiques de Tchad et de Serbie, de cinq accords régionaux, dont trois adoptés dans le cadre africain et deux autres dans le cadre de la Ligue des États arabes et de l'Organisation de la coopération islamique, ainsi que de deux accords concernant l'action multilatérale.

Ambassadeur du Maroc au Pérou: les résultats de l’accord tripartite Maroc-États-Unis-Israël sont déjà palpables. Les résultats de l’accord tripartite, signé il y a un an entre le Maroc, les États-Unis et Israël, sont déjà palpables, a souligné l’ambassadeur du Maroc au Pérou, Amin Chaoudri. Intervenant lors d’une cérémonie à Lima pour commémorer le premier anniversaire des Accords d’Abraham, le diplomate marocain a cité notamment les accords conclus dans les divers domaines, l’ouverture et la mise en marche des représentations diplomatiques, la création d’une plateforme de dialogue et de coopération, l’établissement des canaux de communication entre les communautés d'affaires et l'ouverture de l'espace aérien entre les deux pays. "Cet accord a suscité un nouvel espoir et a ouvert la voie à une ère de paix, de stabilité, de tolérance, d'harmonie et de coexistence", a-t-il ajouté.

Libération

Le point sur l’évolution du paysage audiovisuel pendant la crise de Covid-19. La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) a publié son rapport annuel pour l'année 2020, qui revient sur les activités de cette institution de régulation et de réglementation et son suivi de l'évolution du paysage audiovisuel national pendant la crise pandémique de Covid-19. Le rapport a passé en revue la régulation du paysage audiovisuel national et des contenus audiovisuels pendant la crise pandémique de Covid 19 et la contribution aux stratégies et actions sectorielles de politique publique. Le document s'arrête également sur les activités de vulgarisation et de promotion de l'action du régulateur des médias, la coopération internationale ainsi que la gouvernance et la vie interne.

Un collectif international appelle les autorités algériennes à reconnaître la tragédie des familles marocaines expulsées d'Algérie en 1975. Le Collectif international de soutien aux familles marocaines expulsées d’Algérie (CiMEA-75) a appelé les autorités algériennes à reconnaître la tragédie des familles marocaines expulsées d’Algérie en décembre 1975. Dans un communiqué signé par son président, Mohammed Cherfaoui, le Collectif souligne que bien que 46 ans se soient écoulés, ces événements doivent être rappelés inlassablement comme un devoir de mémoire. En décembre 1975, quelque 45.000 familles marocaines ont été arbitrairement expulsées d'Algérie, alors que le monde musulman célébrait Aid El Kebir, rappelle le collectif, ajoutant que ces milliers de personnes se sont ainsi retrouvées soit chez des membres de leurs familles qui leur ont offert un abri par solidarité, soit dans des tentes montées à la hâte par les autorités marocaines.

Al Bayane

Omicron: Suspension à partir du 23 décembre du dispositif permettant aux Marocains bloqués à l'étranger de regagner le Royaume. Les autorités marocaines ont décidé de mettre fin au dispositif mis en place pour permettre aux Marocains résidant effectivement au Royaume et bloqués à l’étranger de regagner le territoire national, au bout d’une semaine, à savoir le jeudi 23 décembre 2021 en raison de la propagation fulgurante du variant Omicron, annonce le comité interministériel de suivi du Covid. "Vu la propagation fulgurante du variant Omicron au niveau planétaire et sa progression préoccupante dans le voisinage européen du Maroc, les autorités marocaines, qui ont mis en place, au profit des Marocains résidant effectivement au Royaume et bloqués à l’étranger, un dispositif pour leur permettre de regagner le territoire national, ont décidé de mettre fin à ce dispositif, au bout d’une semaine, à savoir le jeudi 23 décembre 2021", indique le comité interministériel dans un communiqué.

Ait Taleb incite les citoyens à respecter les mesures sanitaires et à se faire vacciner. Le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb a appelé les citoyens à se conformer aux mesures sanitaires et à se faire vacciner le plus rapidement possible, après le premier cas d’infection au nouveau variant du coronavirus Omicron, détecté ce mercredi à Casablanca. Dans une déclaration à la presse, Ait Taleb a expliqué que le suivi de deux clusters d'infection à Casablanca a démontré la contamination d'une jeune femme âgée de moins de 30 ans par la nouvelle souche de Covid-19 et qui n'était pas en voyage à l'étranger. Les autres membres de sa famille sont atteints du variant "Delta", a-t-il précisé, ajoutant que ce premier cas d'Omicron ne provient pas de l’étranger.

Maroc Le Jour

Maroc-Vietnam: Vers une coopération renforcée. Une déclaration d'intention dans le domaine de l'enseignement supérieur a été signée par visioconférence entre le ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'Innovation et le ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation. Signée par le ministre marocain Abdellatif Miraoui et son homologue vietnamien Nguyen Kim Son, à l'occasion de la célébration du 60ème anniversaire des relations bilatérales, cette déclaration d'intention a pour objectifs, notamment, de renforcer la coopération académique entre les deux pays et d'établir un dialogue permanent à travers l’organisation d'un Forum académique tous les 2 ans.

Benmoussa préside le CA de l’AREF Fès-Meknès. Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a présidé à Fès le Conseil d'administration de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Fès-Meknès au titre de 2021. Lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence du wali de la région de Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, et des gouverneurs des préfectures et provinces de la région, Benmoussa a souligné que cette session s'inscrit dans le cadre de la mobilisation nationale pour gérer la crise épidémique et explorer les perspectives de la reprise économique et du développement social, tout en rappelant que la pandémie a touché les divers systèmes éducatifs à travers le monde et généralisé des disparités.

Al Massae

ANAPEC: 8 conventions pour la création de 6.000 emplois et l'accompagnement de 1.200 auto-entrepreneurs. L'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) et des acteurs du secteur privé ont scellé à Casablanca, huit conventions conduisant à la création immédiate de 6.000 emplois directs et à l'accompagnement de 1.200 auto-entrepreneurs. Ces conventions ont notamment été signées avec la Fédération marocaine de l'externalisation des services (FMES) et la Fédération nationale de l'agroalimentaire (FENAGRI). Il s'agit aussi de cinq entreprises, à savoir Peugeot Citroen Automobiles Maroc (PCAM), Sumitomo Electric Group, Groupe Managem, Groupe Akwa, Ecart Services Morocco (Jumia.ma) et Lydec, outre la Fondation marocaine de l'éducation pour l'emploi (EFE-Maroc) dans l'objectif de renforcer les différentes orientations stratégiques des deux institutions, soit l'universalité de l'offre de formation et d'accompagnement aux jeunes, aux non-diplômés et aux NEET (ni à l'emploi, ni en enseignement, ni en formation), le respect de la parité des genres et le renforcement de l'inclusion territoriale.

Al Yaoum Al Maghribi

Akhannouch: Les principes du Gouvernement Ouvert trouvent au Maroc leurs pendants dans les fondements constitutionnels de son arsenal juridique. Les principes du Gouvernement Ouvert trouvent, au Maroc, leurs pendants dans les fondements constitutionnels de son arsenal juridique, a indiqué le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Le Maroc fait partie des pays qui "œuvrent pour une stratégie d'ouverture intégrée permettant la convergence entre les différentes institutions publiques: Gouvernement Ouvert, Parlement Ouvert, Justice Ouverte et Collectivités Territoriales Ouvertes", a relevé Akhannouch, qui s’exprimait par visioconférence dans le cadre du Sommet mondial du Partenariat du Gouvernement Ouvert (OGP), qui se tient dans la capitale sud-coréenne du 15 au 17 décembre. Ces principes du Gouvernement Ouvert ont été ainsi appliqués à l’un des chantiers phares de l’histoire moderne du Royaume, celui de la définition du Nouveau Modèle de développement, a souligné le Chef de gouvernement.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a été interpellé une nouvelle fois sur la dévolution par l'Algérie de ses pouvoirs dans les camps de Tindouf au profit d'un groupe séparatiste armé. ''Le seul fardeau que l'Algérie prend en charge volontairement est celui de ses dépenses insensées pour armer les séparatistes et soutenir leur activisme, ainsi que le financement des campagnes médiatiques et politiques contre le Maroc", a affirmé l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, qui présentait la déclaration du Royaume lors de la "Réunion des Hauts Responsables"-HCR. Le diplomate a souligné que "le régime algérien maintient de force les populations des camps de Tindouf, tout en instrumentalisant leur calvaire humanitaire pour servir son projet séparatiste, calculé et non avoué, mais dont la communauté internationale est parfaitement consciente".

Bayane Al Yaoum

Lancement de la campagne de sensibilisation nationale sur le recrutement éthique et équitable. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé une campagne de sensibilisation nationale sur le recrutement éthique et équitable destinée à informer les travailleurs marocains sur les risques de pratiques frauduleuses lors de recrutement vers l’étranger pouvant mener jusqu’au travail forcé. Organisée en partenariat avec le ministère de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, cette campagne vise également à sensibiliser les acteurs publics et privés impliqués dans le recrutement international sur l’importance du respect des normes internationales pour garantir la protection des travailleurs. Intervenant à cette occasion, le directeur de la coopération et du partenariat au ministère de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Karim Isbayene, a indiqué que le Maroc a développé un certain nombre de canaux et de mécanismes de gestion, qui implique tous les partenaires concernés, afin d'assurer une meilleure gestion du flux migratoire.

Rissalat Al Oumma

Génération Green et justice spatiale au menu de la première séance d'Akhannouch à la Chambre des conseillers. Après sa première séance à la Chambre des représentants, le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch entamera, mardi 4 janvier, la première séance mensuelle consacrée aux politiques publiques à la Chambre des conseillers. Selon des informations obtenues par le journal, les questions des groupes parlementaires seront axées sur la nouvelle stratégie agricole "Génération Green 2020-2030" et les enjeux du développement rural et la justice spatiale. Selon le ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, la stratégie "Génération Green" est le fruit des acquis du Plan Maroc Vert, qui a réalisé des résultats remarquables en termes de croissance et de pérennité du secteur agricole.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required