×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 16 mars 2021

Jeudi 15 Avril 2021 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :

 

Le Matin :

• Le règlement de la question du Sahara au centre d’un entretien entre le vice-ministre russe des AE et l’ambassadeur du Maroc à Moscou. Le règlement de la question du Sahara marocain a été au centre d’un entretien, à Moscou, entre le vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergey Vershinin et l'ambassadeur du Maroc, Lotfi Bouchaara. Selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères, «un échange de vues approfondi a eu lieu sur des questions inscrites à l'ordre du jour du Conseil de sécurité de l'ONU, l'accent étant mis sur le règlement de la question du Sahara». Il a été souligné, indique le communiqué, qu’une solution «juste et durable n'est possible que par des moyens politiques sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité». «L'importance de la nomination dans les plus brefs délais d'un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU et des progrès dans la reprise des négociations entre les parties a été notée», ajoute la même source, relevant «le rôle stabilisateur de la Minurso au Sahara ».

• Le Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH) et le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Maroc (UNHCR) se sont engagés à renforcer le système national de protection des droits des réfugiés. A cet effet, la présidente du CNDH Amina Bouayach et le représentant de l'UNHCR François Reybet-Degat ont signé une convention cadre visant à concrétiser la volonté des deux parties à développer de nouveaux axes d’intérêt commun, a indiqué le conseil dans un communiqué. Il s'agit d'études relatives aux politiques publiques dans le domaine du droit des réfugiés, d’échange de données et de résultats de recherches et d’études, du suivi de la mise en œuvre des dispositions relatives aux droits des réfugiés et son évolution, du montage de projets de recherche, d’études et des formations ou encore d’organisation de colloques, de conférences et de séminaires.

L'Economiste :

• Formation professionnelle: Enfin la bourse! Que ce soit pour l'Enseignement supérieur ou la Formation professionnelle, chaque année, c'est le même scénario: des retards monstres de versement des bourses, difficilement supportables par les étudiants et les stagiaires. Le démarrage du versement de la 1ère et 2ème tranche de la bourse des stagiaires de l'OFPPT pour l'année 2020-2021 n'a eu lieu que mercredi 14 avril, au profit des inscrits en 1ère et 2ème année de formation. Quelque 30.813 (niveau technicien et technicien spécialisé) sont concernés. Une enveloppe de plus de 75 millions de DH est allouée à l'opération.

• Une grande partie des investissements marocains en France sont réalisés par des PME ou des startups. Parmi les projets aboutis, issus du continent africain, figure Lycom consulting. Cette startup est spécialisée dans les solutions de gestion RH. Ceci est d'autant plus important que pour favoriser le déploiement du projet, «il doit être préparé en amont avec "Business France" et les représentants des régions en France, afin d'identifier les opportunités et les atouts notamment en termes de compétences sur place, d'offre de formation...), selon Hamza Idrissi, patron de Lycom consulting.


Aujourd’hui Le Maroc :

• Le projet de la nouvelle station de dessalement de Laâyoune avancé à 80%. Les travaux de réalisation d’une nouvelle station de dessalement de Laâyoune avancent à un rythme soutenu et ont atteint aujourd’hui 80%. Le projet de la station de dessalement, dont le coût global est de 670 MDH (370 millions de dirhams pour la première tranche et 300 millions de dirhams pour la seconde), y compris prise d’eau de mer, consiste à renforcer la production d’eau dessalée par une capacité supplémentaire de 26000m3/j pour satisfaire le besoin en eau potable de Laâyoune et des centres avoisinants. L’état d’avancement de la station de dessalement a atteint 80% et sa mise en service est prévue courant deuxième semestre 2021.

• En matière d’optimisation de l’énergie, le Maroc et l’UE sont alignés. En effet, le pays a érigé l’efficacité énergétique comme priorité nationale depuis plusieurs années. Cet engagement est partagé par l’ensemble des acteurs publics et se décline à travers une stratégie claire. C’est dans cet esprit qu’a été organisé le 15 avril 2021 un webinaire sur la thématique: «Efficacité énergétique dans le logement social et les bâtiments publics : opportunités et défis». Cette rencontre intervient en préparation du Forum de haut niveau sur les investissements verts UE-Afrique. Il se tiendra le 23 avril à Lisbonne réunissant des responsables et des décideurs publics et politiques ainsi que des entrepreneurs européens et africains pour discuter des bonnes pratiques de partenariats et définir des solutions concrètes en faveur du développement durable.

Maroc Le Jour :

• Protection sociale: une véritable révolution sociale. La mise en œuvre du grand chantier de généralisation de la protection sociale, dont la cérémonie de lancement a été présidée mercredi par SM le Roi Mohammed VI, constitue une véritable révolution sociale et un facteur d'intégration et de renforcement de la cohésion sociale et de la justice sociale, a souligné le secrétaire général de l'Union marocaine du travail (UMT), Miloudi Moukharik. "Ce chantier important aura de grandes portées sociales bénéfiques à de larges franges de la population", a-t-il indiqué. L'UMT, qui salue fortement cette Initiative royale, demeure mobilisée pour la mise en œuvre et la réussite de toutes les phases de ce chantier structurant, a ajouté Moukharik.

• Agadir: soutien alimentaire à plus de 5.000 familles. Quelque 5.060 familles nécessiteuses devront bénéficier de l’opération de soutien alimentaire "Ramadan 1442" au niveau de la préfecture d’Agadir- Ida Outanane. Le coup d'envoi de cette opération a été donné, mercredi au niveau de la commune rurale Ameskroud, par le Wali de la région Souss Massa, gouverneur de la Préfecture d’Agadir-Ida Outanane; Ahmed Hajji et la délégation l’accompagnant. En application des Hautes instructions royales, la 22ème édition de l'Opération de distribution alimentaire "Ramadan 1442"a été lancée, au profit des catégories démunies, a indiqué le coordinateur régional de l'Entraide nationale à Souss-Massa, Mohamed Zahir.

L’Opinion :

• Benguérir : renforcement de l'offre de santé par l'acquisition par l'OCP d'une unité médicale mobile de gynécologie et de pédiatrie. L'offre de santé au niveau de la province de Rehamna vient d'être renforcée par l'acquisition d'une unité médicale mobile destinée à promouvoir et à améliorer la santé de la mère et de l'enfant, notamment en milieu rural au niveau de cette partie du territoire national. L'acquisition, pour près de 2 millions de dirhams, de cette unité médicale mobile se veut un appui logistique important aux caravanes médicales inscrites dans le cadre de la politique sanitaire de proximité, programmées par la province de Rehamna, en partenariat avec la délégation provinciale de la Santé et l'OCP- Site Al Gantour.

• Laâyoune : mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira, huit personnes interpellées. Le Service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune a mis en échec, mardi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une tentative de trafic de 529 kilogrammes de chira, et procédé à l’interpellation de huit individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel actif dans le trafic international de drogues et de psychotropes. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les interventions sécuritaires effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis d'appréhender, dans une première étape, sept individus, dont un Mauritanien et trois personnes issus des camps de Tindouf, avant que les perquisitions ne permettent de découvrir les cargaisons de drogue enfuies sous le sol dans une zone désertique à environ 40 km à l'est de Laâyoune.

Al Bayane :

• Des experts américains soulignent la pertinence de la Proclamation US sur le Sahara marocain. Des experts américains en droit et en relations internationales ont souligné, mercredi, la pertinence de la Proclamation US sur le Sahara marocain, en affirmant que le soutien à l'autonomie sous souveraineté marocaine a été la politique suivie de longue date par les Etats-Unis sous plusieurs administrations. Intervenant dans le cadre d’une conférence virtuelle organisée par l’Association du barreau de la ville de New York (NYCBAR) sur le sujet, Elliott Abrams, ancien haut diplomate américain et Conseiller adjoint à la Sécurité nationale de la Maison Blanche (2005-2009), a affirmé que l’actuelle administration américaine devrait maintenir et endosser la Proclamation adoptée par sa prédécesseur, étant donné que le Royaume du Maroc constitue "un fidèle allié stratégique de longue date" des Etats-Unis d’Amérique.

• Capacité à épargner: perception moins pessimiste des ménages au T1- 2021. Les ménages marocains affichent, au premier trimestre 2021, une perception moins pessimiste quant à leur capacité à épargner durant les douze mois à venir, selon le HCP. "Au premier trimestre de 2021, 19,6% contre 80,4% des ménages s'attendent à épargner au cours des 12 prochains mois", indique le HCP dans une note d'information sur les résultats de sa récente enquête de conjoncture auprès des ménages. Le solde d'opinion relatif à cet indicateur est resté négatif, à moins 60,8 points au lieu de moins 65,8 points au trimestre précédent et au même trimestre de l'année passée, précise la même source.

Libération :

• L'ouverture du Consulat général du Sénégal à Dakhla traduit la qualité des relations historiques avec le Royaume du Maroc , a affirmé Omar Mahmoud Aamar, professeur jordanien de droit international public. Relevant que le Sénégal, un pays africain influent, a toujours soutenu la première cause nationale du Royaume, Aamar a déclaré que l'ouverture de la représentation consulaire sénégalaise à Dakhla, dans le sud du Maroc, constitue un événement très important, car elle coïncide avec la célébration de l'indépendance du Sénégal, comme elle s'inscrit dans le contexte de la dynamique d'ouverture de 21 autres consulats généraux au Sahara marocain.

• Création d'un nouveau groupe d'amitié parlementaire Portugal-Maroc. Un nouveau groupe d'amitié parlementaire Portugal-Maroc a été constitué récemment au Parlement portugais. Ce groupe, dont la liste des membres a été dévoilée par l'Assemblée nationale, est constitué essentiellement de députés des deux principaux partis politiques portugais, le Parti Socialiste et le Parti Social-Démocrate, en plus d'une représentante du CDS-PP (le Parti du Centre démocratique et social). Ce groupe, qui a déjà tenu sa première réunion, est animé de la ferme volonté de travailler pour le renforcement des relations entre le Maroc et le Portugal, de favoriser la connaissance du Royaume, notamment en matière économique, commerciale, et culturelle et d'améliorer la perception des portugais sur la problématique migratoire qui a occupé la scène médiatique en 2020.

Al Ahdath Al Maghribia

• Les autorités consulaires de Séville se rendent auprès des saisonnières marocaines. Une délégation consulaire marocaine a visité une des exploitations agricoles, leader du secteur des fruits rouges dans la région de Huelva pour s'arrêter sur les conditions d’accueil et de travail des saisonnières marocaines recrutées dans le cadre du programme maroco-espagnol de migration circulaire. La délégation, comprenant notamment le consul général du Maroc à Séville Charif Cherkaoui, a rencontré des représentants des autorités locales de la province de Huelva ainsi que le représentant d'un syndicat agricole local. Au cours de cette rencontre, les différentes parties ont examiné les moyens d'entourer cette opération de toutes les conditions de succès. L’accent a été mis, du côté marocain, sur l’importance de la mise en place d’un mécanisme d’accompagnement des ouvrières marocaines, tout au long de la campagne agricole ainsi que le respect des termes des contrats de travail paraphés au Maroc.

• Le Maroc ratifie le Traité créant une zone dénucléarisée en Afrique. Le Parlement a achevé la ratification de l'adhésion du Maroc à une convention africaine créant une zone sans armes nucléaires en Afrique. En effet, la Chambre des conseillers a ainsi adopté le traité de Pelindaba, ouvert à la signature au Caire le 11 avril 1996 avec l'objectif de créer une zone exempte d'armes nucléaires en Afrique. Selon les termes du traité, les États-parties s'engagent notamment à renoncer à mettre au point, fabriquer, stocker, acquérir ou posséder des dispositifs explosifs nucléaires. La décision du Maroc de ratifier ce traité s'inscrit dans le cadre de sa volonté de s’ouvrir sur le continent africain, de renforcer sa présence dans le système de coopération africaine conjointe et de partager son expérience avec les pays africains.

Al Alam

• SM le Roi préside la cérémonie de lancement du projet de généralisation de la protection sociale. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé mercredi au Palais Royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale et de signature des premières conventions y afférentes. Ce chantier Royal, qui bénéficiera dans un premier temps aux agriculteurs, artisans et professionnels de l'artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU), au régime de l'auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité, devra s’étendre, dans un second temps, à d’autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

Al Massae

• Le Parlement ouvre le dossier des augmentations de la «contribution professionnelle". Parallèlement à la décision de la grève nationale prise par la Fédération des associations commerciales, professionnelles et de métier, pour protester contre le mode de calcul de la contribution professionnelle unique (CPU), le groupe PJD à la Chambre des Représentants a soumis une proposition de loi portant sur une révision exceptionnelle des délais de déclaration du chiffre d'affaires et de la plus-value. Cette proposition prévoit un délai exceptionnel pour cette année, en prolongeant jusqu'à fin mai la date limite de dépôt des déclarations souscrites par écrit, ou par voie électronique, avec l'avantage de ne pas payer les majorations et amendes prévues au Code général des impôts. Elle stipule qu’à titre transitoire et par dérogation aux dispositions de l'article 82 ter du Code général des impôts, les personnes assujetties à l'impôt déterminant leurs revenus professionnels selon la CPU, et qui n'étaient pas en mesure de déposer leurs déclarations annuelles dans le délai imparti, peuvent déposer exceptionnellement leurs déclarations avant le 1er juin 2021, sans payer d’amendes et de majorations.

Rissalat Al Oumma

• L'AMMC vise la notice d'information relative au programme de rachat d'actions. L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a annoncé avoir visé, mardi, une notice d'information relative au programme de rachat d'actions de la société "Itissalat Al Maghrib". Ce programme, qui commence le 17 mai prochain et s'achève le 16 novembre 2022, porte sur 1.500.000 actions comme nombre maximum à détenir, soit 0,17% du capital, fait savoir l'AMMC dans un communiqué, précisant que le prix maximum d'achat a été fixé à 195 dirhams alors que celui minimum de vente à 95 dirhams (ou leurs contre-valeurs en euro).

• Recomposition des commissions permanentes du CSPJ. Le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a procédé, conformément à son règlement intérieur, à la recomposition de ses commissions permanentes et à la mise en place de trois nouvelles commissions thématiques, et ce lors de sa réunion hebdomadaire de mardi au cours de laquelle les dossiers relatifs à la situation professionnelle de plusieurs magistrats affectés dans diverses juridictions du Royaume ont été passés en revue. Au cours de cette réunion, le Conseil a procédé à la recomposition de ses commissions permanentes, à savoir la commission "Moralisation et renforcement de l'indépendance de la justice", la commission "Élaboration des Études et Rapports" et la commission "Gestion et suivi de la carrière des magistrats", indique le CPSJ dans un communiqué.

Al Yaoum Al Maghribi

• La convention-cadre relative à la généralisation de l'Assurance maladie obligatoire (AMO) de base aux agriculteurs, signée mercredi devant SM le Roi Mohammed VI, instaure un cadre fixant les obligations des parties pour en faire bénéficier près de 1,6 million d’agriculteurs et leurs familles. En vertu de l’article 2 de la convention, l’État s’engage à mettre en place les mécanismes nécessaires pour la mise en œuvre effective de l’AMO en faveur des agriculteurs, prendre les mesures de portée législative et institutionnelle permettant la mise en œuvre de l’AMO pour les catégories professionnelles susmentionnées et développer les aspects de la gestion ainsi que ceux relatifs à la gouvernance de la CNSS en vue d’accompagner la mise en œuvre de ce chantier.

• Le rapport d'Amnesty conforte la conviction des autorités marocaines quant à sa méthode de travail. Le rapport annuel d'Amnesty International (AI) vient conforter la conviction des autorités marocaines quant à leurs reproches sur la méthode de travail de l'organisation, a indiqué la délégation interministérielle des droits de l'homme (DIDH). Dans un communiqué, la DIDH a relevé que le rapport apporte une nouvelle preuve quant au bien-fondé des reproches que les autorités marocaines avaient émis sur la méthodologie de travail d'AI en ce sens que ses rapports sur la situation des droits de l'homme au Maroc sacrifient les normes d'objectivité sur l'autel des jugements de valeur. Ces rapports reprennent des accusations et des allégations dénuées de tout fondement et de toute justification du point de vue tant des faits que des preuves, a expliqué la délégation.

Assahra Al Maghribia

• La généralisation de la protection sociale illustre les contours de la politique sociale de SM le Roi pour construire le Maroc de demain. Le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a affirmé que le chantier de la protection sociale reflète le sens humain de Sa Majesté le Roi, et illustre les contours de la politique sociale du Souverain pour construire le Maroc de demain, un Maroc où l'être humain est au centre des politiques publiques. Intervenant lors du Conseil de gouvernement, réuni jeudi par visioconférence, El Otmani est revenu sur ce "grand et heureux événement qu'a connu le Royaume, mercredi au Palais Royal de Fès, avec la signature de trois conventions devant Sa Majesté le Roi, concernant le début des ateliers de la généralisation de la protection sociale", soulignant que le Souverain a tenu à superviser personnellement le lancement de ce grand chantier, dont les Marocains sont fiers.

• Le Maroc souligne l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités des stratégies de relance post-Covid 19. Le Maroc a appelé à Vienne, à l'occasion de la 64ème session de la Commission des stupéfiants (CND), à faire preuve de mobilisation pour que le problème mondial de la drogue figure en bonne place parmi les priorités des agendas et stratégies de relance post-Covid 19, mettant l'accent sur l'impératif "d'une coopération sous-régionale, régionale et internationale efficace et efficiente" face à ce fléau. "Il est impératif de faire preuve de mobilisation pour que le problème mondial de la drogue figure en bonne place parmi les priorités des agendas et stratégies de relance post-Covid 19, étant précisé que la problématique de la drogue demeure une responsabilité partagée et doit être assumée, dans un cadre multilatéral au moyen d'une coopération sous-régionale, régionale et internationale efficace et efficiente comme le soulignent les documents politiques négociés et adoptés par consensus durant la dernière décennie", a affirmé l'ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane, qui s'exprimait lors du débat du Segment Général de la session (12-16 avril).

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Lancement de l'opération de distribution alimentaire "Ramadan 1442". SM le Roi Mohammed VI a donné Ses instructions pour le lancement de la 22ème édition de l'Opération de distribution alimentaire "Ramadan 1442", qui profitera à trois millions de personnes (600.000 foyers au niveau national dont 459.504 issus des zones rurales), a annoncé mardi la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. "En application des Hautes Instructions Royales, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité s'est mobilisée pour la mise en œuvre et le lancement du soutien alimentaire en faveur des populations vulnérables et démunies", a indiqué la Fondation dans un communiqué, précisant que le coup d'envoi de la distribution de l’aide sera donné le premier jour du mois sacré. Initiée depuis 1999, cette opération solidaire de grande envergure s’est inscrite dans la continuité malgré le contexte d’urgence sanitaire.

• Le HCP a indiqué dans une note d'information relative aux résultats de l'enquête de conjoncture auprès des ménages au titre du premier trimestre de 2021, que 64,8% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 20,9% un maintien au même niveau et 14,3% une amélioration. Selon cette note, l'indice de confiance des ménages, quant à lui, s'est établi à 68,3 points, au lieu de 61,2 points enregistrés au T4-2020 et 75,7 points une année auparavant.

Bayane Al Yaoum

• Environ 45.000 marins saisissent le ministre de l'Agriculture et de la Pêche au sujet du soutien lié au "Covid 19". Les 45.000 marins, affiliés au syndicat unifié de la pêche côtière et artisanale (relevant de l’UNTM), ont adressé une lettre au ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime pour bénéficier du soutien lié au Covid-19. Rachid Souihli, secrétaire général de ce syndicat, s’est dit étonné de voir les marins de la pêche côtière et traditionnelle privés de ce soutien, ainsi que de toute autre initiative menée dans le contexte de la crise de coronavirus, attribuant ce manque de soutien à l’absence du contrat du travail qui aurait permis à ces travailleurs de souscrire à la CNSS.

• La CNOPS supprime le certificat de non emploi au profit des conjoints des assurés. La Caisse nationale des Organismes de Prévoyance sociale (CNOPS) a décidé d’exempter à partir du 15 avril les conjoints des assurés de l’obligation de fournir un certificat de non-emploi lors de la première immatriculation ou à l’occasion des mises à jour de leurs situations administratives. Par conséquent, la CNOPS et les mutuelles n’exigeront plus cette pièce administrative, a indiqué jeudi la Caisse dans un communiqué, expliquant que les opérations de contrôle et de vérification de l’éligibilité des conjoints, ayants droits des assurés, prévues par la loi 65-00 portant Code de la Couverture Médicale de Base, s’effectueront par échanges de données avec les organismes concernés.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX