Mercredi 15 Decembre 2021

Revue de presse économique du 15 décembre 2021

Revue de presse économique du 15 décembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi 15 décembre 2021
     


L'Economiste

Rebond des recettes de TVA. Première source de recettes du budget général, la TVA à l'intérieur et à l'importation est sur un taux de croissance à deux chiffres. La première renvoie à une reprise de la demande intérieure. La seconde tient surtout aux produits énergétiques dont le cours a augmenté à l'international. Mais si la TVA et l'IR s'en sortent, l'IS n'arrive pas encore à renouer avec des évolutions positives. Les recettes nettes de cet impôt, qui repasse en mode "proportionnel" dès l'année prochaine, ont reculé de 7,6% à fin novembre.

Voitures neuves: les stocks au point mort dans les concessions. La majorité des concessions et showrooms de vente de voitures neuves sont quasi vides. Les stocks ont fondu. C'est surtout le cas pour les modèles Premium et haut de gamme de l'import monté (CBU) devenus une denrée rare! Du coup, les délais de livraison se rallongent. Selon Adil Bennani, président de l'Association des importateurs de voitures neuves au Maroc (AIVAM), "la situation est insoutenable. Il y a zéro stock dans les entrepôts et les concessions. C'est une catastrophe! Pour les professionnels qui sont sur le marché depuis 35 voire 40 ans, ils n'ont jamais vécu cela". Les ruptures de stocks devront se rallonger tout au long du premier semestre 2022, a-t-il ajouté.

Aujourd’hui Le Maroc

Le programme des vols spéciaux jusqu’au 31 décembre. Les frontières aériennes et maritimes resteront fermées jusqu’au 31 décembre à 23h59. Cela dit, plusieurs vols spéciaux ont été programmés pour le retour des Marocains bloqués à l’étranger. Royal Air Maroc a annoncé sur son compte Twitter que des vols spéciaux sont prévus du 14 au 31 décembre au départ du Maroc et à destination de la Belgique, Canada, Côte d’Ivoire, Espagne, France, Gabon, Italie et Sénégal. Royal Air Maroc a annoncé mardi la programmation d’un nouveau vol spécial (soumis à autorisation spéciale) au départ de la Turquie vers le Maroc pour le 16 décembre 2021. Pour sa part, Air Arabia avait annoncé sur Twitter qu’elle prolongeait également ses vols de rapatriement depuis le Maroc jusqu’au 31 décembre 2021.

ADM recommande à ses usagers de préparer à l’avance leurs déplacements. La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) informe les usagers de l’autoroute Rabat-Fès que des travaux de grosses réparations sont en cours de réalisation sur la section courante et leur recommande de préparer à l’avance leurs déplacements et de respecter les consignes de sécurité. La circulation connaîtra ainsi des ralentissements localisés ou des basculements de la circulation vers l’autre sens de circulation sur le tronçon entre Tiflet et Sidi Allal El Bahraoui, où des travaux de renforcement de la chaussée autoroutière sont en cours dans le sens Fès vers Rabat avec basculement au point kilométrique PK23, a indiqué ADM dans un communiqué.

L’Opinion

CESE: "Au Maroc, plus de 60% de la population active exercent dans l'informel". Arme à double tranchant est l'économie informelle. Si, d'un côté, elle crée un tas d'opportunités d'emploi permettant à des millions de Marocains d'échapper au chômage et de jouir d'une vie décente, de l'autre côté, ces pratiques non réglementées aggravent la précarité sur le marché du travail, engendrent une concurrence déloyale pour les entreprises organisées et portent préjudice à l'économie nationale. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) œuvre à trouver l'équilibre entre le bâton et la carotte, et ce, en mettant en place des mécanismes efficaces et pratiques qui permettent un passage fluide de l'informel vers le formel, notamment en priorisant les mesures dédiées aux auto-entrepreneurs.

Santé publique: La couverture médicale au Maroc atteint 70%. Le taux de couverture médicale de base est passé de 16% en 2005 à 70,2% l'an dernier, soit 25,2 millions de bénéficiaires, dont 11,17 millions personnes assurées par l'AMO et 11 millions de bénéficiaires du Régime d'assistance médicale (RAMED), fait savoir l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM). La vision marocaine a pour objectif d'atteindre 100% de la population, en intégrant 11 millions d'indépendants et 11 millions de bénéficiaires actuels du RAMED qui basculeront vers l’AMO avant fin 2022. Publiées par l'Agence à l'occasion de la Journée mondiale de la couverture sanitaire universelle, ces statistiques ont mis en lumière l'évolution significative des outils d'encadrement et de maîtrise médicalisée des dépenses.

Le Matin

Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit de nouveaux ambassadeurs et leur remet leurs dahirs de nomination. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, mardi au Palais Royal de Rabat, plusieurs nouveaux ambassadeurs dans les missions diplomatiques du Royaume auxquels le Souverain a remis leurs dahirs de nomination. Les nouveaux ambassadeurs ont prêté serment devant Sa Majesté le Roi. Cette audience s’est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et du Chambellan de Sa Majesté le Roi, Sidi Mohamed El Alaoui.

Ahmed Toufiq: Plus d’un milliard de DH pour améliorer la situation financière et sociale des imams et préposés religieux. Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a affirmé que son département s’emploie à améliorer la situation des imams, prédicateurs et préposés religieux. Répondant à des questions orales à la Chambre des représentants sur la situation financière et sociale des imams, prédicateurs et préposés religieux, M. Toufiq a souligné qu’une enveloppe de 1,093 milliard de DH sera allouée à cette catégorie. Ce montant, a-t-il dit, comprend les primes et la couverture sanitaire universelle (229 millions DH), en plus de la formation qualifiante (110 millions DH).

Libération

Alger "entièrement responsable" de la création et du maintien du conflit autour du Sahara marocain. L’Algérie est "entièrement responsable" de la création et du maintien du conflit régional artificiel créé autour du Sahara marocain, écrit le journal panaméen, "La Verdad Panamá". Dans un article, la publication souligne que de nombreux experts internationaux ont insisté, le temps d’une rencontre virtuelle organisée récemment par la Coalition pour l'autonomie du Sahara (AUSACO), sur la responsabilité "entière et confirmée" de l’Algérie dans ce différend. Ils ont, par la même occasion, mis en avant la pertinence et la prééminence de la proposition marocaine d’autonomie comme "seule et unique" solution à ce conflit régional sous la souveraineté et l'intégrité territoriale du Royaume.

Le service militaire représente une expérience bénéfique dans la vie du citoyen dans la mesure où elle lui permet d'enrichir sa vie personnelle et professionnelle, a affirmé Abdessadek Benadi, secrétaire général à la Direction des affaires électorales au ministère de l’Intérieur. Ce service, dont l’opération de recensement a été lancée lundi, est d’une grande valeur qualitative puisqu’il permet aux appelés de bénéficier d’une formation professionnelle multidisciplinaire couronnée par des diplômes professionnels, à même de leur ouvrir des perspectives d’avenir prometteuses, a-t-il souligné dans un entretien à la presse. Il s’agit aussi d'une opportunité pour les jeunes concernés âgés entre 19 et 25 ans en ce sens qu'elle leur permet de connaître de près les rôles majeurs assumés par les Forces Armées Royales dans les différents domaines militaires, sanitaires et humanitaires aussi bien à l’échelle nationale que sur les plans africain et international, a poursuivi le responsable.

Al Bayane

Service militaire: Lancement de l'opération de recensement au titre de l'année 2022. L'opération de recensement du service militaire au titre de l'année 2022 a été lancée lundi, au profit des jeunes âgés entre 19 et 25 ans à la date du 16 mai 2022 et qui remplissent les conditions légales requises pour l'exercice du service. Cette opération, qui se poursuivra jusqu'au 10 février 2022, intervient conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'Etat-major Général des Forces Armées Royales (FAR), concernant l'adoption des mesures nécessaires pour l'intégration de la prochaine promotion au service militaire, et dans le cadre de la préparation de l'opération de recensement en perspective de la sélection et l'intégration de la prochaine promotion.

La FNM et la CGEM veulent renforcer leur collaboration pour contribuer à la promotion du secteur de la culture. Le Président de la Fondation Nationale des Musées (FNM), Mehdi Qotbi et le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, ont examiné, lundi à Rabat, les moyens à même de renforcer leur collaboration en vue de contribuer à la promotion du secteur des arts et de la culture. La culture est un levier majeur du développement, a indiqué Alj dans une déclaration à la chaîne M24, appelant à promouvoir son rayonnement, notamment dans la contexte de la pandémie de Covid-19 qui a eu des répercussions sur le secteur. Rappelant que la création de la FNM s'inscrit dans le cadre d'un chantier Royal structurant, Alj a souligné que la CGEM contribue activement à la promotion du secteur des arts et de la culture dans le Royaume à travers la fédération des industries culturelles et créatives.

Maroc Le Jour

Diplomatie: De nouveaux ambassadeurs présentent les copies figurées de leurs lettres de créance. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a reçu de nouveaux ambassadeurs venus lui présenter les copies figurées de leurs lettres de créance en qualité de représentants de leurs pays au Maroc. Il s'agit de Mmes Jumana Suleiman Ali Ghunaimat, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume hachémite de Jordanie, Patricia Pilar LIombart Cussac, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l’Union Européenne, et de Yasser Othman, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Arabe d’Égypte.

Présentation à Rabat du guide des détenus étrangers au Maroc. Le guide des détenus étrangers au Maroc a été présenté mardi à Rabat, à l'initiative de l’Observatoire marocain des prisons (OMP), en présence de plusieurs représentants diplomatiques de pays étrangers. Ce guide élaboré par l'OMP s’inscrit dans le cadre de sa stratégie visant à protéger les droits fondamentaux des prisonniers, tout en leur fournissant ainsi qu’à leurs familles un soutien humanitaire dans un contexte migratoire marqué par de nouvelles problématiques carcérales. Ainsi à travers ce document, l’observatoire entend contribuer à garantir le respect des droits et de la dignité des étrangers en détention dans le Royaume.

Al Massae

L'ONMT œuvre à atténuer les impacts de la fermeture des frontières. Dans le but d'atténuer les impacts de la fermeture des frontières sur le tourisme, l'Office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé, dans la continuité de sa stratégie de promotion du tourisme national, une campagne multi-support visant à inciter les Marocains à découvrir et redécouvrir les richesses de leur pays. "À la suite du succès des deux premières campagnes +Ntla9awFbladna+ qui ont fédéré les acteurs majeurs du tourisme marocains, l'ONMT poursuit son action sur le marché domestique et relance aujourd’hui cette campagne avec des nouveautés", indique un communiqué de l'Office. L'objectif de ce nouveau dispositif est de continuer d’installer la marque "Ntla9awFbladna", à travers un dispositif axé principalement sur les télévisions nationales, l’affichage urbain dans les plus grandes villes marocaines ainsi que le digital et la presse.

Al Yaoum Al Maghribi

Absence de rapports qui conduisent à des conclusions sur l’existence de violations flagrantes et systématiques des droits humains. Le Délégué interministériel aux droits de l’Homme, Ahmed Chaouki Benyoub, a fait état mardi de l’absence de rapports, publics ou privés, qui conduisent à des conclusions sur l’existence de violations flagrantes et systématiques des droits de l'Homme. Benyoub, qui a présenté un rapport sur "l'Examen spécial en matière de protection des droits de l’Homme" dans le cadre du Forum de la MAP, a indiqué que ledit document a souligné l'absence de rapports généraux ou spéciaux sur des enquêtes de terrain ou encore des commissions d'enquête au sujet de la protection des droits de l'Homme, donnant lieu à des conclusions témoignant de l'existence de violations flagrantes et systématiques des droits de l'Homme''.

Assahra Al Maghribia

L'Allemagne juge le plan d'autonomie comme "une contribution importante" de la part du Maroc pour résoudre le différend autour du Sahara. Le plan d’autonomie constitue "une contribution importante" de la part du Maroc pour résoudre le différend autour du Sahara, estime le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères lundi dans un communiqué. La même source indique que "l'Allemagne appuie les efforts déployés par l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies, Staffan de Mistura, pour parvenir à une solution politique équitable, durable et acceptable sur la base de la résolution 2602". Le gouvernement fédéral allemand met, par ailleurs, en exergue le "rôle majeur" que joue le Royaume "pour la stabilité et le développement durable dans la région. En témoigne notamment son engagement diplomatique en faveur du processus de paix libyen".

Al Ahdath Al Maghribia

Allégement du déficit budgétaire à 57,6 MMDH. La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 57,6 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2021, contre un déficit de 58,2 MMDH durant la même période un an auparavant, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ce déficit tient compte d'un solde positif de 8,5 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’État gérés de manière autonome (SEGMA), indique la TGR dans son bulletin mensuel des statistiques des finances publiques (BMSFP) du mois de novembre. Le bulletin fait également état d'une hausse des recettes ordinaires brutes de 6% à 229,3 MMDH et des dépenses ordinaires émises de 6,2%, dégageant ainsi un solde ordinaire négatif de 3,2 MMDH. La hausse des recettes s'explique par la hausse des droits de douane de 26,5%, des impôts indirects (18,2%) et des droits d'enregistrement et de timbre (21,3%), conjuguée à la diminution des impôts directs de 0,9% et des recettes non fiscales de 14,7%.

Al Alam

Le CESE et la Chambre des Conseillers consolident leur coopération. La Chambre des Conseillers et le Conseil économique, social et environnemental (CESE) ont conclu une convention pour consolider leurs liens de coopération. Paraphée par le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara, et le président du CESE, Ahmed Réda Chami, cette convention a pour objectif de renforcer le cadre de coopération entre les deux institutions constitutionnelles, notamment en matière de l'accompagnement, par le CESE, des travaux de la Chambre des Conseillers. Dans une déclaration à la presse Mayara a souligné que cette convention constitue un pas en avant et une nouvelle étape de coopération entre les deux institutions constitutionnelles, au service d'un partenariat plus efficace où convergent les actions de la Chambre des conseillers et celles du CESE.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Amina Bouayach présente à Tanger les nouvelles voies engagées par le Maroc en matière de droits de l’Homme. La présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach, a présenté à Tanger les nouvelles voies engagées par le Maroc en matière de droits de l’Homme, à la lumière des évolutions successives que connaît la société. S’exprimant lors d’une conférence organisée par la Maison de la presse de Tanger sous le thème "Les droits de l’Homme au Maroc: nouvelles voies", Bouayach a indiqué que le Maroc d’aujourd’hui n’est plus le Maroc d’hier en matière des droits de l’Homme, et ce grâce aux Hautes orientations, aux initiatives et aux sages décisions de SM le Roi Mohammed VI. Le Maroc est fortement impliqué dans la défense des droits des citoyens de toutes les catégories sociales, a-t-elle poursuivi, notant que le Royaume a œuvré à consolider la construction démocratique et institutionnelle, ce qui a permis de renforcer sa position dans le domaine des droits de l’Homme sur le plan international et d’imposer le respect de plusieurs institutions de référence en la matière.

Bayane Al Yaoum

Lutte contre la corruption: le bilan du Maroc présenté lors d’une conférence onusienne à Charm El-Cheikh. L’expérience et les efforts du Maroc en matière de lutte contre la corruption ont été mis en avant mardi à Charm El-Cheikh, en marge des travaux de la 9ème session de la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption. Intervenant, par visioconférence, lors de la deuxième journée de la Conférence de cinq jours, le président de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption (INPPLC), Mohamed Bachir Rachdi a mis en exergue l’engagement effectif du Maroc, avec force et conviction, dans la dynamique internationale de lutte contre la corruption. Cet engagement, explique-t-il, se traduit par le soutien des efforts visant la mise en œuvre et l’application des dispositions de la convention onusienne, à travers la participation active du Royaume à toutes les sessions de la Conférence, ainsi que l’organisation de la 4ème session, qui a été marquée par l’adoption de la "Déclaration de Marrakech pour la lutte contre la corruption".

Rissalat Al Oumma

Bourita: La diaspora africaine dispose d'un savoir-faire et d’une expertise fortement bénéfiques pour les économies du Continent. La diaspora africaine dispose d’un savoir-faire et d’une expertise fortement bénéfiques pour les économies du Continent, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. "Dans le contexte de la mondialisation et face à l’émergence de nouvelles opportunités qui s’offrent à l’Afrique, la diaspora africaine dispose d’un savoir-faire et d’une expertise fortement bénéfiques pour nos économies, sur lesquelles le Continent devrait capitaliser sans plus tarder", a souligné Bourita qui intervenait lors de la 3ème Réunion virtuelle du Haut Comité de l’Agenda de la "Décennie des racines africaines et de la diaspora africaine". Le ministre a aussi soutenu que la diaspora africaine, c’est également des montants de transferts de fonds qui ne cessent d'augmenter, d’année en année.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required