×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 15 avril 2021

Jeudi 15 Avril 2021 - PAR

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi :

 

Le Matin :

• L'entreprenariat féminin a été au centre d'une réunion virtuelle tenue récemment entre Camille Richardson, Sous-secrétaire adjointe au Commerce des Etats-Unis pour les Marchés Mondiaux au Moyen-Orient et en Afrique et un groupe de femmes entrepreneures et des représentantes gouvernementales marocaines et américaines. Cette réunion qui s'inscrit dans le cadre de "L'Initiative d’Autonomisation par le Commerce" a pour objectif de discuter du commerce et de l’entrepreneuriat et encourager la prospérité par un engagement commercial mutuellement avantageux, indique un communiqué du Consulat Général des Etats-Unis à Casablanca. Les panélistes ont partagé de précieuses perspectives sur l'entrepreneuriat féminin, les opportunités commerciales au Maroc et le potentiel des relations d’affaires entre les entreprises dirigées par des femmes aux Etats-Unis et au Maroc.

• Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et l'Agence de développement du digital (ADD) ont signé une convention de partenariat relative à la mise en place d'une application mobile ludique et innovante au service des jeunes marocains. Cette convention s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du chantier "Application pour les jeunes" qui figure parmi les 15 premiers chantiers de la feuille de route de l'ADD. La vocation de cette application, axée autour du sport et de la culture, et qui combine des fonctionnalités digitales à la réalité physique, sera de permettre aux différentes catégories de jeunes d'accéder aux infrastructures du ministère pour déverrouiller des séquences permettant de cumuler des points à convertir en récompenses, et de participer aux différents programmes d'animation notamment les vacances pour tous et le tourisme culturel, de sensibilisation et d'orientation.

L'Economiste :

• Personnel domestique : pas de rush sur le contrat de travail. La couverture sociale des travailleurs domestiques a du mal à prendre: à peine 3.000 personnes immatriculées à la CNSS alors que le potentiel est beaucoup plus important. Bon nombre d'employeurs sont confrontés aux réticences de leurs employés à signer le contrat de travail. Or, ce document est exigé par la loi pour l'inscription sur les registres de la Caisse. Face à cette situation, des responsables estiment que l'unique issue est une simplification des procédures.

• Tétouan: une 2ème usine pour "recycler" les femmes-mulets. Tétouan vient d'inaugurer une deuxième unité textile dédiée au recyclage. "Karama Recyclage" emploie une soixantaine de femmes, qui s'adonnaient auparavant au commerce informel via le passage de Bab Sebta. Ces anciennes femmes-mulets ont signé des contrats à durée indéterminée et profité d'un chèque d'incorporation égal à 50% de leur salaire mensuel. Le L'entreprise leur assurera la formation et prendra en charge les frais de transport. L'objectif étant d'aider cette frange de la population de cette région du Nord. L'unité est installée provisoirement dans un entrepôt de 1.500 m2 dans la zone industrielle de Tétouan.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Retraite des conseillers : tout dépendra des députés. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne? La session parlementaire ultime dans cette législature semble démarrer sur les chapeaux de roue avec la programmation d’une proposition de loi sur la liquidation du régime de retraite des conseillers parlementaires. Pourtant, ce sont les députés de la première Chambre qui vont se prononcer cette fois sur le sujet. En effet, la commission parlementaire permanente chargée des finances et du développement économique à la Chambre des représentants va examiner une proposition de loi sur la liquidation des retraites des conseillers parlementaires. Une séance qui est loin d’être une partie de plaisir. Car si les deux Chambres parlementaires ont pratiquement un mécanisme similaire concernant le fonctionnement du régime de retraite, il existe une différence de taille: le régime des députés est depuis belle lurette en déficit chronique alors que celui des conseillers est capable de fonctionner encore deux années normalement.

• Tourisme à Souss-Massa : amélioration de la restauration en ligne de mire. L’amélioration de la restauration à vocation touristique dans le secteur touristique et balnéaire d’Agadir (STB) est le nouveau chantier ouvert par la Société «Développement touristique Souss-Massa SDR». Dans le but de redynamiser ce secteur, la SDR-Tourisme Souss-Massa lance une consultation qui a pour objectif la réalisation d’une étude détaillée du secteur de la restauration touristique d’Agadir dans la perspective de proposer un plan/mécanisme d’accompagnement et de mise à niveau des restaurants à vocation touristique implantés dans le secteur touristique et balnéaire (STB) de la ville d’Agadir: zone allant de l’avenue Hassan II (des deux rives) à l’est jusqu’à la corniche à l’ouest, la Marina au nord et le quartier Founty au sud.

Maroc Le Jour :

• HCP : le moral des ménages s'améliore au T1-2021. Le moral des ménages a enregistré au premier trimestre de 2021 une amélioration par rapport au trimestre précédent et une dégradation par rapport au même trimestre de l'année passée, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). L'indice de confiance des ménages (ICM), dont les composantes portent sur la perception de l'évolution du niveau de vie, du chômage, de l'opportunité à effectuer des achats de biens durables et la situation financière des ménages, s'est ainsi établi à 68,3 points, au lieu de 61,2 points enregistrés le trimestre précédent et 75,7 points une année auparavant, précise le HCP qui vient de publier les résultats de son enquête permanente de conjoncture auprès des ménages.

• Souss-Massa: approbation d'une demande de prêt de 149,3MDH pour des projets de développement. Le Conseil de la région de Souss-Massa a approuvé, lors de sa session ordinaire du mois de mars 2021, une demande de prêt de 149,3MDH, auprès du Fonds de développement communal, destiné au financement d’un nombre de projets. Il est question de 84,3MDH pour contribuer à la construction d’un centre culturel à Hay Founty à Agadir (part supplémentaire), ainsi que 30MDH pour le financement de voies rurales (part supplémentaire). Ce projet qui sera réalisé par l’agence régionale d’exécution des projets nécessite 95MDH. Pour financer la 2è tranche des travaux de la qualification du complexe commercial "Souk El Had" d’Agadir( 20MDH), le conseil de la région a sollicité un prêt de 5MDH, alors que les autres partenaires contribueront à la hauteur de 15MDH.


L’Opinion :

• Une future zone d’accélération économique en projet. Bonne nouvelle pour les professionnels de l'industrie du cinéma, de l'audiovisuel et du « gaming ». Le ministère de la Culture souhaite établir une zone d'accélération économique destinée aux secteurs cités. Ainsi le département de la Culture vient de lancer une étude d'opportunité et de faisabilité pour la création de cette zone qui s'inscrit dans le cadre d'un partenariat public- privé. L'étude devra révéler les grandes directions de ce marché, le possible développement du secteur, ainsi que l'impact de cette plateforme en matière de création d'emplois.

• Marrakech-Safi : Le CRI focalise sur les moyens à mettre en œuvre pour la relance du secteur industriel. Les moyens de soutenir la relance du secteur industriel dans le sillage de la crise actuelle induite par la pandémie de la Covid-19 ont été au cœur d'un webinaire organisé par le Conseil Régional d’Investissement de Marrakech-Safi (CRI-MS). Tenu sous le thème "Industrie : clé de la relance post-covid", le webinaire a connu la participation d’une panoplie d’experts et d’industriels qui ont discuté des offres et opportunités industrielles au niveau de la région Marrakech Safi. "Le secteur de l’industrie est le meilleur vaccin économique pour soutenir la relance post-Covid", a souligné le Directeur Général du CRI-MS, M. Yassine Mseffer, affirmant que l’industrie est "le secteur qui fait bien plus que résister à la crise et nous avons constaté que notre tissu industriel a pu être très réactif et a proposé des produits de qualité et de substitution Made in Morocco".

Al Bayane :

• Le polisario cloué au pilori pour avoir abusé de la justice néo-zélandaise. Les séparatistes du polisario et leurs lobbyistes en Nouvelle-Zélande ont été sèchement recadrés par un arrêt de la Haute Cour d'Auckland, les accusant d’avoir abusé du système juridique du pays pour servir un agenda étranger, selon le portail d’information européen "EU Political Report". "La décision est allée encore plus loin en remettant en question les raisons de l’insistance des séparatistes à abuser du système juridique néo-zélandais pour servir un agenda étranger", écrit James Wilson, éditeur du portail basé à Bruxelles, dans un article publié mardi. L’affaire remonte au 15 mars dernier lorsque la Haute Cour de Nouvelle-Zélande a débouté le polisario et ses mentors qui cherchaient vainement à contester la légalité de l'exploitation du phosphate extrait des provinces du sud du Royaume par le New Zealand Superannuation Fund (NZSF).

• Création d'un nouveau groupe d'amitié parlementaire Portugal-Maroc. Un nouveau groupe d'amitié parlementaire Portugal-Maroc a été constitué récemment au Parlement portugais. Ce groupe, dont la liste des membres a été dévoilée par l'Assemblée nationale, est constitué essentiellement de députés des deux principaux partis politiques portugais, le Parti Socialiste et le Parti Social-Démocrate, en plus d'une représentante du CDS-PP (le Parti du Centre démocratique et social). Ce groupe, qui a déjà tenu sa première réunion, est animé de la ferme volonté de travailler pour le renforcement des relations entre le Maroc et le Portugal, de favoriser la connaissance du Royaume, notamment en matière économique, commerciale, et culturelle et d'améliorer la perception des portugais sur la problématique migratoire qui a occupé la scène médiatique en 2020.

Libération :

• Le Conseil national de l’ordre des notaires a organisé, mardi à Rabat, la cérémonie de remise des certificats de réussite aux promotions 2018 et 2019. La cérémonie, présidée par le ministre de la Justice Mohammed Ben Abdelkader, a été une occasion de célébrer les 56 lauréats des deux promotions, tout en mettant en lumière les spécificités et attributions de cette profession de grande importance. La profession de notaire revêt une importance notoire dans le domaine juridique, a souligné le ministre, mettant en avant le rôle du notaire dans la réalisation de la sécurité contractuelle, immobilière et économique au profit des citoyens. Le nombre de notaires a considérablement augmenté cette dernière décennie, passant de 935 en 2012 à 1.893 en 2020, a affirmé Ben Abdelakader.

• La charge de la subvention du gaz butane et du sucre a diminué à 2,38 milliards de dirhams (MMDH) durant les deux premiers mois de cette année, après 2,50 MMDH à fin février 2020, ressort-il du récent bulletin d'information de la Caisse de compensation. La charge de la subvention du gaz butane s'est élevée à 1,85 MMDH, en repli de 5% par rapport à fin février de l'année écoulée, précise la Caisse, ajoutant que l'évolution de la charge de compensation du sucre, aussi bien en quantités qu'en valeur, a enregistré une diminution de 3% à 527 millions de dirhams (MDH). Concernant le paiement des encours des dossiers de subvention des produits gaz butane et sucre, arrêté à fin mars 2021, il s'est établi à près de 3 MMDH, dont 2 MMDH pour le Gaz Butane et 1 MMDH pour le sucre, fait savoir la même source.

Assahra Al Maghribia : • Taoufiq: la situation des préposés religieux améliorée à la faveur des hautes instructions royales. Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq a affirmé que la situation des préposés religieux a été améliorée grâce aux hautes directives et instructions de SM le Roi Mohammed VI. Dans une intervention dans la Chambre des conseillers, Ahmed Taoufiq a souligné la haute attention de SM le Roi à l’égard des préposés religieux à travers l’augmentation de leurs rétributions de 300 DH, précisant que le budget des préposés religieux est passé à 1 milliard 430 millions de DH alors qu’il ne dépassait pas six millions de dirhams.

• Les pharmaciens s'interrogent sur le sort de vaccins antigrippaux non utilisés. De grandes quantités de vaccins contre la grippe saisonnière seraient gaspillées faute d’engouement des Marocains, selon des sources du journal. Cette situation est contraire à toutes les prévisions des associations médicales et scientifiques qui s’attendaient à une demande croissante de ce vaccin dans le contexte d’une pandémie mondiale, qui a entraîné plusieurs pays à se réserver de grandes quantités de ce sérum afin de prévenir cette infection virale. Selon ces mêmes sources, les formalités exigées pour recevoir ce vaccin, telles que la présentation d’une copie de la carte d'identité nationale et d’un certificat médical, le prix élevé de ce vaccin ainsi que la non autorisation des pharmaciens à administrer ce vaccin dans les pharmacies seraient les principales entraves à cette opération.

Al Massae

• Le président du ministère public appelle à rationaliser l'émission des avis de recherche. Le procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du ministère public, a appelé à rationaliser le recours à l'émission des avis de recherche et à les limiter aux cas nécessitant la comparution de l'individu concerné devant la Justice, notamment pour sa présumée implication dans un crime ou un délit grave avec la présence d'indices ou de preuves suffisantes. A cet effet, le président du ministère public a adressé, le 12 avril courant, aux procureurs généraux du Roi près les Cours d'appel et aux procureurs du Roi près les tribunaux de première instance une circulaire sur la gestion des avis de recherche, qui constituent l'une des procédures auxquelles recourent les parquets en cas d'impossibilité de localisation des suspects en état de fuite.

• Les professeurs agrégés s'attachent à s’inscrire au cycle du doctorat. Les professeurs agrégés, à travers le Secrétariat national des professeurs distingués, se sont dits attachés à leurs inscriptions directes au cycle du doctorat, à l’instar des promotions incluses dans le décret de 2009, appelant le ministère à ouvrir un dialogue et satisfaire leurs revendications. Dans un communiqué, le Secrétariat des professeurs agrégés a estimé que l’atmosphère scolaire est tendue à cause de l'incapacité du gouvernement à répondre aux attentes du personnel enseignant, soulignant la nécessité de lancer le plus tôt possible un dialogue sérieux afin de trouver des solutions appropriées aux problèmes posés.

Al Yaoum Al Maghribi

• Sa Majesté le Roi préside la cérémonie de lancement du projet de généralisation de la protection sociale Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé mercredi au Palais Royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale et de signature des premières conventions y afférentes. Ce chantier Royal, qui bénéficiera dans un premier temps aux agriculteurs, artisans et professionnels de l'artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU), au régime de l'auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité, devra s’étendre, dans un second temps, à d’autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de la protection sociale à tous les citoyens.

• La Fondation OCP fournit du matériel scientifique et didactique aux classes préparatoires. La Fondation OCP s’est engagée à doter les centres préparatoires aux grandes écoles publiques (CPGE) de matériels scientifiques et didactiques, à même de favoriser la progression et la réussite des 9.000 étudiants des 27 centres de ce type à travers les 12 régions du pays. Cette action vise à offrir aux étudiants et aux corps enseignants un environnement et un cadre de travail "plus stimulant et plus motivant", indique un communiqué conjoint du ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la Fondation OCP.

Al Alam

• SM le Roi donne Ses Hautes instructions pour le lancement de l'Opération de distribution alimentaire "Ramadan 1442". SM le Roi Mohammed VI a donné Ses Hautes instructions pour le lancement de la 22ème édition de l'Opération de distribution alimentaire "Ramadan 1442", qui profitera à trois millions de personnes (600.000 foyers au niveau national dont 459.504 issus des zones rurales), a annoncé mardi la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. "En application des Hautes Instructions Royales, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité s'est mobilisée pour la mise en œuvre et le lancement du soutien alimentaire en faveur des populations vulnérables et démunies", a indiqué la Fondation dans un communiqué, précisant que le coup d'envoi de la distribution de l’aide sera donné le premier jour du mois sacré. Initiée depuis 1999, cette opération solidaire de grande envergure s’est inscrite dans la continuité malgré le contexte d’urgence sanitaire, souligne le communiqué.

• La confiance des ménages s’est fortement dégradée au troisième trimestre de 2020, selon les résultats de l’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le HCP. L'indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 60,6 points, au lieu de 65,6 points enregistrés le trimestre précédent et 74,8 points une année auparavant. Les composantes de l’ICM portent sur la perception par les ménages de l’évolution du niveau de vie, du chômage, de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables et de leur situation financière. Au troisième trimestre de 2020, 55% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 25,6% un maintien au même niveau et 19,4% une amélioration

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Un panel d’experts de haut niveau, réuni mardi dans le cadre d’une conférence virtuelle organisée par le centre américain "Republic-Underground", a émis une série de recommandations sur la base de la Proclamation américaine sur le Sahara marocain et sur les perspectives de coopération entre le Maroc et les Etats-Unis. Ces experts ont estimé que l’actuelle administration américaine est appelée à soutenir les efforts du Maroc visant à résoudre le conflit du Sahara sur la base d’une solution politique fondée sur le plan d’autonomie, comme seule solution à ce différend régional. Ils ont aussi recommandé le déploiement du Consulat américain à Dakhla afin de faciliter les contacts entre les opérateurs économiques locaux et leurs homologues américains. Ils ont également recommandé d’amener l'Algérie à contribuer effectivement aux efforts des Nations-Unies visant à parvenir à une solution politique au différend régional sur le Sahara marocain et à assumer ses responsabilités en tant que véritable partie au conflit.

• Le Brésil troisième partenaire commercial du Maroc. Le Maroc, qui arrive en tête de liste des pays arabes exportant vers le Brésil, a réalisé un excédent de sa balance commerciale au cours de l'année écoulée avec le géant sud-américain, devenu son troisième partenaire commercial après la France et l'Espagne. Les exportations marocaines vers le Brésil ont atteint plus de 251,88 millions de dollars au premier trimestre 2021, soit une hausse de 23,18 % par rapport à la même période de l'année dernière, selon le ministère brésilien de l’Economie. Quant aux importations, elles se sont élevées à 141,74 millions de dollars, le Royaume dégageant un excédent de 110,13 millions de dollars avec la première économie d’Amérique latine, selon la même source.

Al Ahdath Al Maghribia

• Les clubs sportifs exemptés de l'interdiction des déplacements nocturnes. Le ministère de l'Intérieur a exhorté les autorités locales de différentes villes d’accorder aux joueurs et aux cadres des clubs pratiquant dans le championnat national de football professionnel des autorisations exceptionnelles leur permettant de se déplacer la soirée pendant toute la durée de l'interdiction de déplacements nocturnes décidée par le gouvernement durant le mois de Ramadan afin d'endiguer l'épidémie de coronavirus et ses variants. Cette démarche du ministère vient répondre à une demande de la Fédération royale marocaine du football en raison de la programmation des matchs et des entraînements le soir durant ce mois sacré.

• Les camps du Polisario, un terreau fertile à la radicalisation (média italien). Le désespoir et la répression prévalant dans les camps de Tindouf sous le contrôle des milices du Polisario en font un terreau fertile à la radicalisation, écrit le journaliste et expert italien en relations internationales, Mauro Indelicato, dans un article publié par la revue d'analyse politique Insideover. Le journaliste italien pointe l'impossibilité pour les observateurs internationaux d'entrer en contact avec la population séquestrée à Tindouf depuis plus de 40 ans, le taux de pauvreté très élevé, la privation de la liberté et des droits fondamentaux, le désespoir croissant y prévalant qui transforment ces camps en un terreau propice pour la radicalisation. La multiplication de ces groupes djihadistes qui recrutent des jeunes issus des camps de Tindouf "constitue une réelle menace, comme le confirment les rapports d'observateurs internationaux, non seulement au niveau local mais pour l'ensemble de la zone nord-africaine et sud-européenne", a souligné Indelicato.

Bayane Al yaoum

• Près de 110.000 bénéficiaires du programme d'aide directe aux veuves à fin mars 2021. Quelque 110.869 personnes ont bénéficié du programme d'aide directe aux veuves jusqu'au 26 mars 2021, a indiqué mardi la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Égalité et de la Famille, Jamila El-Moussali. Le nombre de dossiers déposés auprès des services du ministère de l'Intérieur pour bénéficier des allocations n'a pas dépassé 122.000, alors que 120.000 dossiers sont parvenus au secrétariat du comité central permanent, a précisé Mme El Moussali en réponse à une question orale du groupe justice et développement sur "la faiblesse d'information sur le programme d'aide directe aux veuves", lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers.

Rissalat Al Oumma

• Laâyoune : mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira, huit personnes interpellées (DGSN). Le Service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune a mis en échec, mardi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une tentative de trafic de 529 kilogrammes de chira, et procédé à l’interpellation de huit individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel actif dans le trafic international de drogues et de psychotropes. Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les interventions sécuritaires effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis d'appréhender, dans une première étape, sept individus, dont un Mauritanien et trois personnes issus des camps de Tindouf, avant que les perquisitions ne permettent de découvrir les cargaisons de drogue enfuies sous le sol dans une zone désertique à environ 40 kilomètres à l'est de Laâyoune.

 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX