Jeudi 11 Novembre 2021

Revue de presse économique du 11 novembre 2021

Revue de presse économique du 11 novembre 2021
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue jeudi:
     


Aujourd'hui le Maroc

APM Terminals MedPort Tangier lance la 3è phase de son développement. Le deuxième terminal de transbordement établi par APM Terminals au complexe portuaire Tanger Med enchaîne et déploie le projet de la phase 3 de son plan de développement, visant une longueur de quai et une capacité additionnelle similaire à celles de la phase 2. Ainsi, au bout de ce programme d’expansion, la longueur du quai d’APM Terminals MedPort Tangier passera de quelque 1.200 à 2.000 mètres, tandis que sa capacité annuelle gagnera 2 millions d’EVP pour en totaliser 5 millions. "Ces réalisations nécessiteront un investissement de plus de 400 millions USD et induiront des centaines d’emplois directs et indirects, marquant une étape majeure d" partenariat de long terme liant le Royaume du Maroc au Groupe Maersk", précise un communiqué d’APM Terminals Med- Port Tangier.

Indice de performance climatique 2022 : Le Maroc toujours dans le top 10 mondial. Selon le nouveau rapport publié par les ONG Germanwatch, The New Climate Institute et The Climate Action Network en marge de la COP26 tenue à Glasgow, le Maroc fait partie des pays leaders en matière de lutte contre le réchauffement climatique en figurant dans le top 10. Sur les 68 pays étudiés, le Maroc occupe la 8ème place dans le classement avec un score de 71,64 derrière le Danemark (4è), la Suède (5è), la Norvège (6è) et le Royaume-Uni (7è). Le Maroc a perdu une place dans le classement mondial en comparaison avec l’année précédente. Le Maroc devance de nombreux pays tels que l’Allemagne, la Finlande, la Suisse, la France, le Portugal, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Chine ou encore le Japon.

L’Économiste

Industrie automobile : L’impact de la pénurie des puces électroniques. Le phénomène touche quasiment l'ensemble des groupes automobiles. La pénurie des pièces électroniques, des puces et des semi-conducteurs perturbe les chaînes de montage de l'ensemble des sites des constructeurs. De l'avis d'experts, les perturbations devraient se prolonger encore jusqu' en 2022. Aujourd'hui, tous les groupes sont fortement impactés. Les estimations parlent d'un manque de 500.000 véhicules par chaque producteur généraliste. Au Maroc, l'impact sur le groupe Renault est estimé entre 50.000 et 70.000 voitures Dacia sur les deux sites de production (Renault Tanger et Somaca à Casablanca).

Les sociétés cotées effacent la crise de leurs comptes. L’économie aura mis une année pour retrouver son niveau d'activité pré-Covid, plus tôt qu'anticipé. Les sociétés cotées sont les premières à profiter de ce rebond robuste. CFG Bank relève ses prévisions de bénéfices à 28,8 milliards de DH, soit une hausse de 30% par rapport à 2020. En revanche, les profits s'afficheraient en léger retrait par rapport à 2019 (-4,4%). Les secteurs Banques et Immobilier seront les moteurs de cette reprise, les deux contribuant pour plus de 3/4 à la hausse des bénéfices projetés en 2021.

Le Matin

Réaction mesurée chez les professionnels du tourisme, plus d'enthousiasme chez les restaurateurs et les transporteurs de voyageurs. De la déception à la satisfaction en passant par un optimisme prudent, le nouvel allègement des restrictions, entré en vigueur mercredi, suscite des réactions mitigées chez les professionnels. Alors que les opérateurs touristiques manifestent peu d’enthousiasme pour le "cadeau" du gouvernement, les professionnels du transport de voyageurs et les restaurateurs, eux, se frottent les mains dans l’espoir d’une réelle reprise de l'activité et des emplois.

Mohamed Aujjar reconduit à la tête de la mission d'établissement des faits sur la Libye. La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet a renouvelé, mercredi, la nomination de Mohamed Aujjar en tant que président de la mission indépendante d’établissement des faits sur la Libye. Cette décision intervient à la suite de l’adoption, en octobre dernier par le Conseil des droits de l’Homme, de la résolution prorogeant de neuf mois le mandat de ladite mission sur la Libye afin de lui permettre de s’acquitter de son mandat.

L’opinion

3ème dose vaccinale: annulation de la condition des six mois. Les mesures restrictives sont désormais de l'histoire ancienne. Au vu de l'embellie sanitaire, le gouvernement a mis fin au couvre-feu nocturne et aux restrictions de déplacements inter-villes, marquant ainsi le début d'un retour à la vie "normale". Une décision très attendue après la chute de la courbe épidémiologique et l'entrée en vigueur du pass vaccinal, en tant que document homologué par les autorités publiques, permettant la libre circulation dans le territoire national. En en finissant avec les restrictions, les autorités sanitaires semblent placer leurs espoirs dans l'accélération de la campagne de vaccination, quitte à autoriser l'administration des troisièmes doses avant le délai de six mois. Toutefois, au moment où des experts se déclarent pour une troisième dose précoce dans des cas exceptionnels, le Comité scientifique n'a pas encore fait de déclaration officielle sur le sujet.

Trafic de drogue: démantèlement d'un réseau à Tanger. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont démantelé mardi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la Surveillance du Territoire (DGST), un réseau criminel actif dans le trafic de drogue et de substances psychotropes. Les recherches et investigations effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis l'interpellation de huit personnes soupçonnées d'être liées à un réseau criminel impliqué dans le trafic et la commercialisation des substances psychotropes, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que les procédures de contrôle et d'inspection ont permis la saisie de 3.623 comprimés d'ecstasy et 25.800 comprimés de Rivotril.

Maroc le Jour

RAM lance une nouvelle ligne directe Casablanca-Tel Aviv. Royal Air Maroc (RAM) a annoncé mardi le lancement, à compter du 12 décembre 2021, d'une nouvelle route aérienne directe reliant Casablanca à Tel Aviv, avec trois fréquences par semaine et un vol d'une durée de moins de cinq heures et demie. "Les vols seront programmés au départ de Casablanca tous les mardis, jeudis et dimanches à 23h55 (heure du Maroc) avec une arrivée à Tel-Aviv à 06h15 (heure locale). Les vols au départ de Tel Aviv seront, quant à eux, programmés tous les lundis, mercredis et vendredis avec un décollage à 07h15 (heure locale) et une arrivée à Casablanca à 12h10 (heure du Maroc)", indique la RAM.

Le "Pass jeunes", un moyen pour rapprocher la culture de cette frange de la société. Le "Pass jeunes" constitue un nouveau moyen pour rapprocher la culture de cette importante frange de la société et lui permettre ainsi de bénéficier de multiples prestations et avantages, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid. Cette carte permettra de promouvoir l'accessibilité des jeunes aux structures muséales, suite à un partenariat conclu entre le ministère de tutelle et la Fondation Nationale des Musées du Maroc (FNM), a expliqué Bensaid en marge de l'ouverture de l'exposition "De rage et de désir, le cœur battant des Hommes" au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI).

Libération

Nasser Bourita: le discours Royal a mis en avant les contours de la doctrine diplomatique marocaine au sujet de l'intégrité territoriale du Royaume. Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation à l’occasion du 46è anniversaire de la Marche verte "a été à tous les égards un discours fondateur ayant mis en avant de manière claire les contours de la doctrine diplomatique marocaine au sujet de notre intégrité territoriale et l'a confortée par une perspective politique globale", a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Bourita, qui répondait à une question centrale au sujet des développements de la cause nationale lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, a souligné que le discours Royal a aussi constitué une feuille de route aux contours bien définis pour consacrer la marocanité du Sahara et immuniser les acquis engrangés par le Maroc dans les foras internationaux, de même qu'il représente un "indicateur amorçant une nouvelle phase de la mobilisation nationale globale derrière SM le Roi dans le cadre d'une vision à long terme, conçue par le Souverain, en vue d'aller de l'avant, avec force et fermeté, pour le règlement définitif du conflit régional artificiel autour de la marocanité du Sahara".

Adoption en commission de la première partie du PLF-2022. La commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants a adopté à la majorité la première partie du Projet de loi de finances (PLF) au titre de l’exercice 2022. Les membres de la commission ont auparavant approuvé une série d'amendements proposés par le gouvernement et les partis de la majorité et de l'opposition. Les principaux amendements retenus ont porté, entre autres, sur l'Institut de technologie hôtelière et touristique de Tanger qui sera désormais un institut spécialisé, en vertu de la décision de l'autorité gouvernementale chargée du tourisme n°98.296, et portera le nom suivant: "Institut spécialisé de technologie appliquée hôtelière et touristique de Tanger".

Al Bayane

Sahara marocain: L'Italie salue les efforts "sérieux et crédibles". L'Italie a salué mardi les efforts "sérieux et crédibles" menés par le Maroc dans le cadre des Nations Unies en vue du règlement du dossier du Sahara. L'Italie salue "les efforts sérieux et crédibles menés par le Maroc dans le cadre des Nations Unies et encourage toutes les parties à poursuivre leur engagement dans un esprit de réalisme et de compromis", souligne un communiqué conjoint rendu public à l’issue d’un entretien téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et le ministre des Affaires étrangères de la République d’Italie, Luigi Di Maio.

Tourisme: le budget d'investissement s’élève à 616 MDH en 2022. Le budget prévisionnel alloué à l'investissement pour le département du tourisme s'élève à plus de 616,66 millions de dirhams (MDH) (hors dépenses du personnel) au titre de l'année 2022, a indiqué, mardi à Rabat, la ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l'économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor. S'exprimant lors de la discussion du projet du budget du ministère devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des Représentants, dans le cadre du Projet de Loi de finances (PLF) au titre de l'exercice 2022, Ammor a fait savoir que le budget dédié au fonctionnement pour le même département se situe à 63,14 MDH.

Al Massae

Covid-19: fin de la 3ème vague. La baisse significative des cas positifs à la Covid-19 au cours des deux dernières semaines (25 octobre/8 novembre) confirme la fin de la 3ème vague de contaminations au niveau national, a assuré mardi le ministère de la Santé et de la protection sociale. La diminution des infections au nouveau coronavirus a atteint 33% durant cette période, avec 1.251 cas au cours de la semaine écoulée contre 2.145 la semaine d'avant, ce qui en fait le bilan hebdomadaire le plus bas depuis plus de 5 mois, a indiqué le chef de la division des maladies transmissibles au ministère, Abdelkrim Meziane Bellefquih, lors de la présentation du bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc.

La substitution aux importations pourrait-elle réussir au Maroc ? La pandémie de Coronavirus provoquerait une secousse et des changements majeurs dans la structure de l'économie nationale. Selon un rapport du ministère du Commerce et de l'Industrie sur ses réalisations en 2021 et le plan d'action de 2022, le Maroc envisage de remplacer plusieurs produits importés par la production intérieure. Ce plan a été lancé par l'ancien ministre du Commerce et de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, en novembre 2020. L'objectif annoncé était de remplacer certaines importations par des produits locaux de l'ordre de 34 milliards de dirhams avant fin 2021. Le ministre marocain de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, qui présentait le projet de du budget de son département au titre de 2022, a affirmé que, jusqu'au 5 novembre, 684 projets ont été adoptés pour remplacer des importations d'une valeur de 41,5 milliards de dirhams.

K / X

Al Yaoum Al Maghribi

Le gouvernement entame le chantier de relance de l'économie régionale. Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch a présidé une réunion consacrée à l’examen de l’ensemble des mesures nécessaires pour stimuler la relance économique à travers l’investissement et faciliter l’acte d’investir. La réunion a concerné ainsi la contribution des Centres Régionaux d’Investissement (CRI) à la mise en œuvre, au niveau régional, des politiques publiques en matière d’investissement et de revenir sur le travail important effectué par ces centres au cours des deux dernières années, après la profonde réforme opérée sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement.

AG de l'ONU: Hilale clôt avec succès sa présidence de la Commission du désarmement et de la sécurité internationale. L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a clôturé avec succès la partie principale des travaux de la Commission du désarmement et de la sécurité internationale (Première Commission) de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU, à l’issue de cinq semaines de délibérations tenaces mais sans blocages, pour la première fois depuis plusieurs années. Malgré des circonstances défavorables dues à la pandémie et aux mesures de restriction de sa propagation au sein de l’ONU, la Commission a pu terminer ses travaux à temps vendredi, non sans avoir tenu ses trois phases opérationnelles traditionnelles, adopté une soixantaine de projets de résolutions et entendu près de 137 délégations, dont un grand nombre a fait cette année le déplacement jusqu’à New York.

Assahra Al Maghribia

Chambre des Représentants : Deux plénières samedi pour la discussion et le vote du Projet de Loi de Finances. La Chambre des représentants tiendra samedi (15H00) deux séances plénières pour la discussion et le vote du Projet de Loi de Finances (PLF). Un communiqué de la première Chambre indique que la première plénière sera consacrée à la présentation de la réponse de la ministre de l’Économie et des Finances aux interventions des groupes et groupement parlementaires lors de la discussion du Projet de Loi de Finances 76.21 au titre de l’exercice 2022, ainsi qu’au vote de la première partie du PLF. Cette séance sera suivie d’une seconde plénière, qui sera dédiée à la discussion et au vote de la deuxième partie de ce Projet de Loi, ainsi qu’au vote du PLF dans son ensemble, précise la même source.

Le tourisme se redresse. La ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, a indiqué que le nombre de touristes qui ont visité le Maroc en 2020 n'a pas dépassé 2,8 millions, soit une baisse de moins 78,5% par rapport à 2019. Ammor, qui s'exprimait devant les députés de la commission des secteurs productifs, a expliqué que la pandémie de coronavirus a infligé au tourisme marocain de lourdes pertes l'année dernière et que ses répercussions négatives sur le secteur s'est poursuivi cette année, mais avec moins d'intensité. Elle a en revanche souligné que le secteur du tourisme a commencé à se redresser cette année, précisant que le déficit enregistré du nombre de touristes a diminué en 2020, de moins 78,5% à moins 11%.

Al Ahdath Al Maghribia

L'assurance Takaful achève les services des banques participatives. Les banques participatives au Maroc sont un levier économique important qui a constitué, depuis sa création en 2017, un plus qualitatif au niveau des services bancaires proposés. Les chiffres d’affaires des banques participatives dénotent un dynamisme important ayant marqué année après année le rythme de leurs transactions. Pour compléter les produits proposés par ces banques, et après une longue attente, un arrêté du ministre de l’Économie et des Finances vient d'être publié au Bulletin Officiel pour approuver une circulaire de l'Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale sur l’application de certaines dispositions de la loi 17.99 portant Code des Assurances, notamment en ce qui concerne l'assurance Takaful.

Lancement des applications du système "Massar" pour la gestion scolaire. Le ministère de l'Éducation Nationale, du préscolaire et des sports a appelé tous les cadres scolaires, étudiantes, étudiantes, leurs mères, pères et tuteurs à utiliser la version mobile des trois applications du système "Massar": "Massar moudaris" "Massar moutamadris" et "Massar wali". Cette procédure s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des projets stratégiques pour l’application des dispositions de la loi-cadre 51.17 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique. Ces trois applications constituent un nouvel outil simple d'utilisation qui contribuera à l'avancement du système éducatif et au renforcement des liens entre les différents acteurs du champ scolaire, ainsi qu'un espace de suivi étroit du parcours scolaire des élèves pour les parents, et un espace de travail et des services plus facile et plus fluide pour les enseignants.

Al Alam

Des efforts intensifs pour numériser les examens du permis de conduire. Le Maroc s'apprête à approuver la numérisation des épreuves pratiques pour l’obtention du permis de conduire, à compter de l'année prochaine, selon des professionnels de la Fédération nationale des propriétaires des établissements de l'enseignement de la conduite et du code de la route. L'Agence nationale de la sécurité routière entend introduire, à partir de 2022, un amendement important à l'examen de conduite, qui est la dernière étape qui sépare le candidat de l'obtention d'un permis de conduire. Il s’agit d'un programme très avancé qui sera mis en place, et qui réduirait les interventions humaines dans le processus d'évaluation des résultats du test appliqué, et augmenterait l'efficacité de ceux qui souhaitent obtenir un permis de conduire au Maroc.

Rissalat Al Oumma

Franchise: le Maroc premier en Afrique et deuxième dans le monde arabe. Malgré son recul de 12 places par rapport au classement de l'an dernier (21e au niveau mondial), le Maroc, qui s’est classé 33e au niveau mondial sur 132 pays, est premier au niveau du continent africain et deuxième dans le monde arabe dans l’Indice d'attractivité de la franchise mondiale pour l'année 2021, publié par un Centre international de franchise de "Rosenberg" relevant de l'université de New Hampshire. Le Maroc a remporté ce rang grâce à une moyenne de 449,98 points qu’il a obtenu dans cet indice mondial, qui concerne l'attractivité des pays pour attirer les entreprises, et qui a fondé son classement des pays sur la base d'un sondage d'opinion auprès de 100 dirigeants exécutifs en matière de franchise.

Al Ittihad Al Ichtiraki

ONU: La 4è Commission réitère son soutien au processus politique onusien pour le règlement du différend régional sur le Sahara marocain. La quatrième Commission de l'Assemblée générale de l'ONU a adopté mardi une résolution réaffirmant son soutien au processus politique mené sous l’égide exclusive des Nations-Unies pour le règlement du différend régional autour du Sahara marocain. La résolution appelle l’ensemble des parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général de l’ONU et son envoyé personnel pour parvenir à une solution politique à ce différend régional sur la base des résolutions adoptées par le Conseil de Sécurité depuis 2007. Elle appuie ainsi le processus politique basé sur les 18 résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007, en vue de parvenir à une solution "politique juste, durable et mutuellement acceptable" à la question du Sahara marocain. Le texte loue les efforts déployés dans ce sens et invite toutes les parties à coopérer pleinement avec le Secrétaire général, et les unes avec les autres, afin de parvenir à une "solution politique qui soit mutuellement acceptable".

Enseignement: les recettes des écoles privées au Maroc avoisinent 20 milliards de DH par an. Selon un rapport du Conseil de la concurrence, établi dans le cadre d'un avis sur l'enseignement dans le secteur privé, les écoles et instituts privés au Maroc drainent un chiffre d'affaires annuel de près de 20 milliards de dirhams. Le rapport, qui a été réalisé à la demande du Président de la Chambre des représentants, a indiqué que le marché de l'enseignement scolaire privé comprend, selon les statistiques de l’année scolaire 2019/2020, environ 6.229 établissements d'enseignement privés qui ont réalisé, selon les déclarations de représentations professionnelles, un chiffre d'affaires équivalent à 19,8 milliards de dirhams, notant que ces établissements emploient plus de 104.000 personnes.

Bayane Al Yaoum

Campagne nationale sur la promotion du petit-déjeuner chez les enfants et les adolescents. Le ministère de la Santé et de la Protection Sociale organise, du 10 novembre au 10 décembre, la campagne nationale sur la promotion du petit-déjeuner chez les enfants et les adolescents. Lancée sous le slogan "ton petit-déjeuner, la base de ta santé", cette campagne vise à sensibiliser les parents, enfants et adolescents sur l'importance du petit-déjeuner tout en mettant en lumière ses bienfaits, a souligné le ministère dans un communiqué. À cet effet, le ministère de la Santé et de la Protection sociale déploiera plusieurs actions, notamment une campagne médiatique et digitale, ainsi que des actions de sensibilisation et de proximité au niveau régional, qui impliqueront des secteurs partenaires et la société civile.

Élevage/Chaîne alimentaire: Signature à Rabat d'une convention sur la lutte contre l'antibiorésistance. Une convention de partenariat relative à la lutte contre l'antibiorésistance dans le secteur de l'élevage et dans la chaîne alimentaire a été signée mardi, lors d'une journée d'étude à Rabat, entre le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et des partenaires sectoriels. Cette convention, conclue par le ministère, l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), les associations interprofessionnelles du secteur avicole (FISA), des viandes rouges (FIVIAR), du lait (Maroc Lait) et de l'apiculture (FIMAP), les associations de l'industrie pharmaceutique vétérinaire (ANPV et AMIP-Vet), les institutions de formation et de recherche vétérinaires (IAV Hassan II) et l'Ordre national des vétérinaires (ONV), vise à officialiser le partenariat et la communication entre les parties prenantes pour la mise en œuvre du plan stratégique national de prévention et de contrôle de la résistance aux antimicrobiens relevant du secteur de l'élevage et de la chaîne alimentaire.

 

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required