×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Revue de presse économique du 11 mars 2020

Mercredi 11 Mars 2020 - PAR

 Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi :

Le Matin :

• Premier décès lié au nouveau coronavirus au Maroc. Le ministère de la Santé a annoncé un premier décès lié au nouveau coronavirus au Maroc, une femme âgée de 89 ans décédée mardi à Casablanca. La patiente qui a rendu l'âme vers 12H45 souffrait de maladies chroniques au niveau notamment de l'appareil respiratoire et du système cardiovasculaire, a précisé le ministère dans un communiqué. Selon la même source, la femme n'a pas pu être sauvée en dépit de l'intervention d'un staff médical composé de médecins spécialisés en maladies épidémiologiques, virologiques et en réanimation entre autres.

• Coivid-19: le PJD appelle au soutien des PME opérant dans le tourisme. Le groupe parlementaire du PJD a adressé lundi dernier une motion au Chef du gouvernement pour intervenir auprès du secteur bancaire et prendre des mesures visant à accompagner les acteurs opérant dans le secteur du tourisme, en particulier les petites et moyennes entreprises. En effet, dans une requête adressée à Saâd Dine El Otmani, le groupe parlementaire du PJD a rappelé la situation critique dans laquelle se trouve le secteur du tourisme, consécutivement à la propagation du Coronavirus dans plusieurs zones aux quatre coins du monde. Une épidémie qui a impacté négativement plusieurs secteurs, à la tête desquels vient celui du tourisme dont le développement est intimement lié à la mobilité à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

L'Economiste :

• Coronavirus: Plan d’austérité chez la RAM. Face à cette conjoncture (propagation du coronavirus) et à la baisse drastique de la demande des passagers, la RAM a lancé un plan d'austérité et de réduction de la voilure afin d'atténuer l'impact du coronavirus sur la trésorerie et les résultats, a indiqué Abdelhamid Addou, PDG de la RAM. Ce plan se décline en plusieurs actions qui ont pour objectifs de réduire les coûts d'investissement et de fonctionnement (gel des recrutements, gestion des congés ...) ainsi qu'une adaptation des capacités offertes pour tenir compte de l'effondrement de la demande, a expliqué le PDG dans un entretien. Le manque à gagner en termes de chiffre d'affaires pendant ces trois mois est très conséquent, a ajouté Addou, notant qu’il risque même d'empirer en fonction de l'évolution de l'épidémie, notamment en Europe, ou encore sous l'effet des restrictions sur le voyage qui l'accompagnent.

• Agriculture Bio: Comment bénéficier de l’aide à la certification. Au Maroc, l’agriculture biologique est encore au stade de balbutiement. Des îlots de production «bio» émergent dans des filières comme les cultures maraîchères, les agrumes ou encore les céréales... Mais le décollage de cette activité semble freinée par certaines contraintes, notamment le coût de la certification, qui constitue une charge supplémentaire particulièrement pour les petits agriculteurs. D'où l'importance de l'arrêté ministériel signé par les ministres de de l’Agriculture, de l'Intérieur et des Finances, qui détermine les modalités d'octroi du soutien public à la certification des produits issus de l'agriculture biologique. Pour opérer les produits végétaux, l'aide publique devra représenter 90% du coût de la certification, pour les exploitations entre 0,5 de cet 5 hectares, avec un plafond de 10.000 DH.

Aujourd'hui le Maroc :

• Banques: C’est parti pour l’enquête parlementaire. C'est parti pour la mission d'information parlementaire sur les banques et organismes assimilés. Il y a quelques semaines, la Commission des finances de la Chambre des représentants avait décidé de mettre en place une mission d'information sur le secteur bancaire. Mardi, ladite commission a tenu sa première rencontre pour fixer les priorités et déterminer les données et rapports qui seront épluchés tout au long de la mission d'information. Il faut préciser que les députés ont déjà esquissé un premier plan d'action à travers des visites de terrain auprès de la tutelle, à savoir le ministère de l'économie, des finances et de la réforme de l'administration en plus de Bank Al-Maghrib (BAM) sans oublier la Trésorerie générale du Royaume (TGR).

• Les Bus à haut niveau de service bientôt dans les stations d’Agadir. Réuni lors d'une session extraordinaire, le Conseil régional du Souss-Massa a approuvé la convention de partenariat relative à la réalisation de la première ligne du Bus à haut niveau de service (BHNS) de la ville d'Agadir sur un linéaire de 15,5 km. Ce projet qui fait partie du Programme de développement urbain d'Agadir (2020-2024) signé à Agadir début février dernier devant Sa Majesté le Roi porte sur la modernisation des transports en commun de la ville d'Agadir pour renforcer son attractivité économique et touristique. Le BHNS permettra d'atteindre un niveau de performance plus élevé qu'une ligne de bus classique afin d'offrir des niveaux de service pratiquement comparables à ceux d'un système tel que le tramway.

L’Opinion :

• L’immobilier professionnel, un marché peu reluisant à Casablanca. L’activité du marché immobilier à Casablanca est restée faible au cours du second semestre de 2019, avec un recul des transactions pour toutes les catégories d'actifs. C'est ce qui ressort du nouveau rapport 2019 relatif au marché immobilier professionnel à Casablanca, publié par Jones Lang Lasalle, leader mondial en conseil immobilier d'entreprise. Seules quelques livraisons ont été enregistrées sur le marché, d'autres achèvements sont néanmoins attendus à court et à moyen termes, souligne le rapport, ajoutant que les prix et les loyers risquent de subir une pression à la baisse durant les 12 à 24 prochains mois, à mesure que l’offre augmente dans toutes les classes d’actifs, prévoit le rapport.

• Nezha Hayat à la tête de l’AMERC. La présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC), Nezha Hayat, vient d’être élue en tant que présidente du Comité régional de l'Afrique et du Moyen-Orient (AMERC) de l’Organisation Internationale des Commissions des Valeurs (OICV). L’AMERC de l’OICV est le comité qui regroupe les régulateurs des marchés financiers de la région, et dont les travaux ont pour objectifs l’examen, l’échange d'informations et la promotion des questions spécifiques au développement des marchés de capitaux.
Al Bayane :

• Errachidia: Arrestation de deux individus pour trafic de drogue. Les éléments du service régional de la police judiciaire d'Errachidia ont arrêté, dimanche sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux individus pour implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogues et de psychotropes. Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que les deux individus ont été arrêtés au niveau du point de contrôle de Tiliwin, banlieue de Guelmima, une fois arrivés à bord d'une voiture légère en provenance d'une ville du nord du Royaume, précisant que la fouille de la voiture a permis la saisie de 374 kg de chira et deux plaques d’immatriculation falsifiées, outre une somme d’argent, susceptible de parvenir du trafic de drogue.

• Aucun cas de Coronavirus à Kénitra. Le ministère de la Santé a démenti, par la voix de son délégué provincial de Kénitra, les informations «infondées» selon lesquelles deux cas de coronavirus (COVID-19) confirmés auraient été détectés dans cette ville. Réagissant à une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux faisant état de la détection de cas probables de COVID-19 à Kénitra, le délégué de la Santé, Mahmoud Berrahal, a qualifié ces informations d'"erronées" et d’"infondées”. "Pour l’instant, aucun cas confirmé de coronavirus n’a été enregistré dans la ville", a assuré Berrahal, appelant la population à "ne pas céder à la panique”. Le délégué provincial de la Santé a souligné, dans ce cadre, que le ministère la Santé est la seule partie habilitée à tenir informée l’opinion publique nationale de tout développement de la situation épidémiologique dans le Royaume en relation avec le coronavirus.

Libération :

• Nouveau cas de Coronavirus à Marrakech. Le ministère de la Santé a annoncé avoir enregistré un troisième cas du nouveau coronavirus confirmé, d'un touriste français arrivé samedi à Marrakech. "Dans le cadre du dispositif de veille et de surveillance épidémiologique et en exécution de sa politique de communication, le ministère de la Santé annonce à l’opinion publique qu’un troisième cas du nouveau coronavirus a été enregistré et confirmé d'un touriste français, arrivé samedi 7 mars à Marrakech et qui présentait dimanche des symptômes respiratoires", indique le ministère dans un communiqué, précisant que le patient s'est rendu à l’hôpital et que le staff médical, qui a immédiatement soupçonné son infection, a entamé les dispositions en vigueur pour effectuer les analyses au laboratoire de l'Institut Pasteur-Maroc, qui a confirmé l'infection au Covid-19.

• Le trafic portuaire revu à la hausse. Le trafic portuaire global est passé de 137,5 millions de tonnes en 2018 à 153,1 millions de tonnes en 2019, soit une hausse de 11,3%, selon un communiqué du ministère de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau. Cette hausse est attribuée à l'accroissement aussi bien du volume du transbordement (+32,9%) que des importations (+6,9%) et du cabotage (+0,8%), tandis que le volume des exportations a légèrement baissé de 1,1%, souligne la même source. "La répartition de ce trafic reste marquée par une prédominance des importations qui ont représenté 41% du trafic global, suivies par 31,3% pour le transbordement, 24% pour les exportations et 3,6% pour le cabotage. Cependant, l’évolution du trafic global 2009-2019 des importations, exportations et du transbordement a connu un passage d’environ 70 millions de tonnes en 2009 à 150 millions de tonnes en 2019", ajoute le ministère.

Akhbar Al Yaoum:

• L'Intérieur dévoile l'Agenda du programme d'appui social. Le ministère de l'Intérieur s'empresse de mettre en place le dispositif juridique relatif à l'appui social et au ciblage des familles avant la fin de cette année. Après le dépôt, au niveau de la Commission de l'Intérieur à la Chambre des Conseillers, du projet de loi relatif au dispositif de ciblage des bénéficiaires des programmes d’appui social et portant création de l’Agence nationale des registres, ladite commission a tenu lundi une réunion pour examiner ce projet de loi. A cette occasion, le ministre délégué Noureddine Boutayeb a indiqué aux Parlementaires que l'adoption de ce texte devra se faire en 2020 pour ensuite se pencher sur les lois organiques et sur la création de l'Agence nationale des registres, précisant qu'en 2021 le programme d'appui sera suspendu pour ne pas être utilisé à des fins électorales. Passées les échéances de 2021, ce programme sera testé dans une première étape au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, avant d'être généralisé sur les autres régions du Royaume à l'horizon 2025.

• L'association "Sidi Ifni Moubadara" voit le jour pour soutenir l’auto-emploi. L’association "Sidi Ifni Moubadara", une plate-forme d’appui à la micro-entreprise, vient d’être créée en vue de donner une forte impulsion à l’auto-emploi dans cette province. Cette initiative vise à soutenir la création de petites entreprises en apportant un appui financier aux jeunes issus de Sidi Ifni sous la forme de prêts d’honneur, indique un communiqué de l’Agence de développement social (ADS). "Sidi Ifni Moubadara" se donne aussi pour objectifs d’encourager des initiatives économiques individuelles, de favoriser l’auto-emploi et d’assurer un accompagnement pré et post-création afin de garantir le développement et la pérennité des très petites entreprises (TPE).

Al Massae :

• Un établissement public pour définir les bénéficiaires de l'appui social. Le gouvernement compte charger l'Agence nationale des registres d'établir les listes des familles éligibles aux programmes d'appui social. L'Agence mettra ces listes à la disposition des administrations publiques, des collectivités territoriales et des instances publiques chargées de ce programme. L'agence aura également pour mission de gérer le registre national des habitants et le registres social unifié. Elle assurera, notamment, leur mise à jour et garantira la protection des données qu'ils contiennent conformément aux lois en vigueur, relatives à la sécurité des systèmes d'information.

• Inwi certifié ISO 27001 pour son Data-center à Technopolis. Inwi a obtenu la certification de la sécurité des systèmes d’information ISO 27001 pour ses services d’hébergement dans son Datacenter à Rabat –Technopolis. Cette certification vient consolider les efforts de l'opérateur de télécoms pour doter le Maroc d’infrastructures technologiques de pointe. Cette certification s’est basée sur une évaluation effectuée auprès des services «inwi Business» de l’opérateur, rendus depuis son datacenter de Rabat Technopolis, et qui se rapportent à la conception, au déploiement, à l'exploitation, à la maintenance et aux services après-vente des prestations d’hébergement et des solutions cloud.

Al Ahdath Al Maghribia :

• Maroc-Zambie: des entretiens pour renforcer la coopération judiciaire. Le renforcement de la coopération judiciaire entre le Maroc et la Zambie ont été au centre des entretiens du procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Mohamed Abdennabaoui, lundi à Rabat, avec Mme Fulata Lilian Shawa-Siyunyi, Procureur général du ministère public de la République de Zambie. Intervenant à cette occasion, Abdennabaoui a relevé que le ministère public marocain s’oriente vers l’Afrique pour renforcer les partenariats et échanger les expertises et la coopération dans le domaine judiciaire avec les pays du continent, en exécution de la Sage politique africaine de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Depuis son instauration, le ministère public marocain tente de mettre en place des partenariats avec d’autres ministères publics d’autres pays, a-t-il indiqué.

• Washington: M.Jazouli s'entretient avec des hauts responsables américains. Le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli, a tenu, lundi à Washington, une série de réunions avec de hauts responsables américains. M. Jazouli a eu une séance de travail avec Adam Boehler, président directeur général de la Société de financement du développement international des États-Unis (U.S. International Development Finance Corporation -DFC), nouvelle Agence américaine dotée de 60 milliards de dollars créée par le Président Donald Trump pour financer des projets à l’international. Cette séance de travail a été l’occasion pour Jazouli de présenter les grandes réalisations du Maroc entreprises sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et qui ont permis au Royaume de se hisser parmi les pays les plus attractifs en termes d’investissement, se positionnant en tant qu'acteur incontournable en Afrique.

Al Alam :

• Les prix des céréales flambent. Les marchés nationaux des céréales connaissent une flambée inédite des prix des céréales à cause de la vague de sécheresse qui sévit dans le Royaume. "La sécheresse a considérablement impacté le prix des pois chiches qui est passé en 10 jours de 10 dh/kg à 15 dh/kg", précise un commerçant du marché des céréales de Casablanca, ajoutant que le prix des lentilles a également augmenté de plus de 9 dirhams". Avec 6 dh/kg, le prix de l'orge a, quant à lui, battu un record sans précédent au Maroc. Dans ce contexte, les petits éleveurs ont commencé à se débarrasser de leur bétail en les vendant à des prix sacrifiés à cause, notamment, de la hausse des prix des fourrages qui ont franchi la barre des 150 dh durant ces derniers jours.

• Coronavirus: la RAM annonce la suspension jusqu’à nouvel ordre de tous ses vols à destination et en provenance d’Italie. En application de la décision du gouvernement marocain, Royal Air Maroc (RAM) annonce la suspension, à partir de mardi de tous ses vols à destination et en provenance d’Italie jusqu’à nouvel ordre. A cet effet, la RAM met en place un dispositif spécial pour accompagner ses clients dans la gestion de leurs déplacements suite à ces changements, a indiqué la RAM dans un communiqué.

Rissalat Al Oumma :

• Les banques participatives rejoignent "Intelaka". Les banques participatives ont finalement été intégrées dans le programme de financement des entreprises. Des conventions seront bientôt signées par ces banques et la CCG, à travers sa fenêtre participative «sanad tamwil» concernant aussi bien la garantie que le co-financement, selon des sources médiatiques. La première définit les conditions pour bénéficier de la garantie des financements octroyés aux entreprises ainsi que les engagements des deux parties. Les banques participatives devront bénéficier également du co-financement des porteurs de projets, avec la CCG. C'est justement cela l’objet de la 2e convention qui détermine les modalités de fonctionnement et les engagements à prendre.

• Tanger: 4.957 personnes arrêtées pour leur implication présumée dans des actes criminels. Les opérations sécuritaires, menées par les services de la sûreté nationale dans l'ensemble des districts relevant de la préfecture de police de Tanger au cours de la période allant du 20 janvier jusqu'à fin février dernier, ont permis l'arrestation de 4.957 personnes pour leur implication présumée dans des actes criminels. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué samedi, dans un communiqué, que parmi ces personnes arrêtées, 2.921 individus ont été arrêtés en flagrant délit, tandis que 2.036 faisaient l'objet d'avis de recherche à l'échelle nationale, dont 134 personnes recherchées pour implication dans des crimes avec violence. Ces larges opérations ont permis de saisir un ensemble d'équipements et de moyens utilisés dans la perpétration de ces actes criminels, dont 218 objets tranchants et contondants, une arme à feu, deux coffres-forts, 19 cartouches et 6 bouteilles de gaz lacrymogène, ainsi qu'un ensemble de quantités de stupéfiants et de saisies provenant d'opérations criminelles, précise le communiqué, faisant savoir qu'il s'agit de 2,106 tonnes de Chira, 528 grammes de cocaïne, 179 grammes d'héroïne, 7.321 comprimés psychotropes, 126 téléphones portables, ainsi que de 36 véhicules et deux drones.

Bayane Al Yaoum :

• Tanger: Bank Of Africa mobilise sa caravane nationale au profit des TPE et porteurs de projets. La Caravane nationale au profit des très petites entreprises (TPE) et porteurs de projets de Bank Of Africa a fait escale à Tanger, afin de renforcer la proximité et de faire profiter le plus grand nombre d'entrepreneurs des offres de financements ainsi que des dispositifs d'accompagnement qu'elle propose. Cette caravane s'inscrit dans le cadre du programme global "Intelak #likoum", mis en place par Bank Of Africa en réponse aux Hautes Orientations Royales concernant le programme intégré d'appui et de financement des entreprises. Ce programme conjugue des services financiers et non financiers ainsi que des outils de formation et d'accompagnement au profit des TPE, des auto-entrepreneurs et jeunes entrepreneurs. "Il s'agit d'une caravane de proximité et de sensibilisation, qui sillonne tout le Maroc à travers trois agences bancaires mobiles, pour visiter 41 villes durant un mois", a indiqué le directeur communication, média et digital de Bank Of Africa, BMCE group, Mounir Jazouli, notant que cette caravane ira à la rencontre des porteurs de projets, des jeunes et moins jeunes, ainsi que les personnes ayant des entreprises de moins de 5 ans.

• Maroc: Plus de 25 millions d'abonnés Internet en 2019 (ANRT). Le parc des abonnés Internet a augmenté de 11,43% à 25,38 millions en 2019, enregistrant un taux de pénétration de 71,33%, indique l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Ainsi, le parc "Internet mobile" a affiché une croissance annuelle de 11,22% durant l'année écoulée contre +2,21% en 2018, pour atteindre 23,68 millions d'abonnés, fait savoir l'ANRT dans un communiqué sur l'évolution du secteur des télécommunications en 2019. La progression du parc de l'Internet mobile a eu un effet direct sur l'usage de la Data mobile dont le trafic a augmenté de plus de 30% sur une année, note la même source. De son côté, le parc 4G s'est élevé à 15,72 millions, soit une hausse annuelle de 63,66%, précise l'ANRT, ajoutant que le parc ADSL a atteint 1,48 million à fin décembre 2019, en croissance de 4,07%.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Maroc salue l’augmentation du nombre des Etats parties à la Convention sur la sûreté nucléaire de l’AIEA. Le Maroc se félicite de l’augmentation du nombre des Etats parties à la Convention sur la sûreté nucléaire et la Convention sur la sûreté de la gestion des déchets radioactifs qui constitue une importante étape vers l’universalisation de ces deux instruments importants du Droit international nucléaire, a affirmé l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane. Intervenant lors de la présentation du "Rapport d’ensemble sur la sureté nucléaire 2020" au Conseil des Gouverneurs de l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Farhane a souligné que le Royaume prend note également avec grand intérêt de ce rapport qui a mis en exergue l’état de développement de l’infrastructure réglementaire au Maroc lors de la mission de l’AIEA en juillet 2019, la contribution du Royaume aux efforts de l’Agence au renforcement des capacités nationales des pays africains dans le domaine de la sécurité nucléaire et radiologiques, ainsi que le soutien de l’AIEA au développement du programme d’un Master en Sureté et sécurité nucléaires dans les universités marocaines.


• Le groupe Attijariwafa bank publie son rapport RSE pour l'année 2019. Le groupe Attijariwafa bank vient de publier son rapport RSE au titre de l'année 2019, présentant sa démarche engagée pour améliorer sa contribution sociétale et ses pratiques au quotidien ainsi que ses avancées en 2019. Ce rapport, publié à l’instar des années précédentes, s’appuie sur le standard international de reporting extra-financier GRI (Global Reporting Initiative). Attijariwafa bank est devenue la 1ère banque en Afrique et de la zone MENA à être accréditée par le prestigieux Green Climate Fund des Nations-Unies, renforçant sa position d’acteur de premier plan de la Finance Durable sur le continent. Son engagement environnemental s’est également manifesté à travers la campagne de sensibilisation aux Écogestes à l’endroit de ses collaborateurs.

 

Revue de presse
Partage RéSEAUX SOCIAUX