Vendredi 11 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 11 février 2022

Revue de presse économique du 11 février 2022
  • Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue vendredi 11 février 2022
     


L'Economiste

Investissement: les entreprises toujours dans le brouillard! La croissance 2022 risque de décevoir. Alors que le déficit pluviométrique fait planer des doutes sur les prévisions, une autre menace vient de l'investissement des entreprises. Plus de 7 entreprises sur 10 ne prévoient aucun projet d'investissement en 2022, selon une enquête du HCP réalisée en janvier auprès d'un échantillon de 2.300 entreprises. Certes, il y a du mieux par rapport à la précédente enquête (81% en janvier 2021), mais la proportion d'entreprises prévoyant un statu quo n'est guère rassurante. 73% de TPE adoptent cette posture contre 68% de PME et 57% de grandes entreprises. Le rebond de l'activité économique en 2021 n'a pas effacé partout les traces de la crise sanitaire. Les séquelles sont encore bien profondes dans plusieurs branches d'activité.

Agriculture La commercialisation, le maillon faible. La commercialisation des produits agricoles reste complexe et certains de ses chaînons sont défaillants. Si les grands exploitants agricoles s'en sortent mieux, les petits et moyens agriculteurs rencontrent des difficultés en matière d'écoulement de leurs produits. Ils sont soumis à de fortes pressions des intermédiaires entraînant un renchérissement des prix de vente. Selon le Conseil économique, social et environnemental, le prix d'un produit varie en fonction des types de circuits de commercialisation empruntés et peut être multiplié par trois ou par quatre.

Aujourd’hui le Maroc

Emploi, les entreprises recrutent à nouveau. Près de la moitié des grandes entreprises (GE) ont l’intention d’augmenter leurs effectifs en 2022, révèle la quatrième enquête qualitative du Haut-commissariat au Plan (HCP), réalisée auprès des entreprises et dont l’objectif est d'établir un état des lieux des effets de la pandémie sur l’évolution de l’activité des entreprises durant l’année 2021 et la comparer à ce qui était avant la crise. «Une entreprise sur cinq a l’intention de procéder à des recrutements au cours de l’année 2022. Cette proportion atteint 46% pour les GE, 25% pour les PME et 18% pour les TPE. Un tiers des GE (29%) envisagent d’augmenter leurs effectifs de 5% ou plus par rapport à leurs effectifs actuels», explique le HCP.

Le FMI confirme la reprise de l’économie nationale. L’économie marocaine a récupéré l’essentiel de ce qu’elle a perdu durant la crise mondiale de 2020. En effet, le Fonds monétaire international a distribué un de ses récurrents rapports avec une singulière touche d’optimisme sur la santé de l’activité économique dans le pays, revenue quasiment au niveau d’avant-crise. Toutefois, l’institution nuance en liant cette dynamique à la poursuite des réformes prévues. Le FMI attribue le regain de dynamisme de l’économie nationale à plusieurs facteurs. «Cette performance est due à la poursuite des mesures de relance budgétaire et monétaire, au rebond des exportations, au dynamisme des transferts des MRE et à la récolte exceptionnelle après deux années de sécheresse», indique l’institution financière.

L’Opinion

Extraction des venins: une industrie marocaine prometteuse et très pointue. Un nouveau prototype d'un système robotisé inventé par une équipe de chercheurs marocains affiliés à l'Université Hassan II, dévoilé lors d'une conférence de presse, a été présenté comme « une invention qui va révolutionner l'industrie du venin scorpionique ». Le Pr Anass Kettani, vice-président de l'Université Hassan II, chargé de l'insertion, de l'entrepreneuriat et du partenariat et directeur de thèse à l'origine du système en question, avait souligné à l'occasion que cette invention marocaine permet d'augmenter la quantité et la qualité du venin pendant la phase d'extraction. De même, cette invention facilite ce processus, diminue les risques liés à la manipulation de scorpions venimeux tout en limitant les préjudices potentiels que peuvent subir les arthropodes pendant cette phase délicate.

Casablanca-Settat: lancement des consultations pour le PDR. En vue d'échanger sur les orientations du Programme de Développement Régional (PDR), document dressant les futurs projets de la région d'ici 2027, et en application des dispositions de la loi organique n°l11-14 relative aux régions, et du décret n°2-16-299 fixant la procédure d'élaboration de ce document, une rencontre de concertation s'est tenue au siège de la région Casablanca-Settat, et ce, en présence, outre Saïd Ahmidouch et Abdellatif Maâzouz, respectivement Wali et Président de la région Casablanca-Settat, des membres du Conseil Régional, des gouverneurs des préfectures, provinces et préfectures d'arrondissements et des responsables des services déconcentrés de l'Administration centrale. Au cours de cette rencontre, une présentation a été faite sur le contenu et les étapes de préparation de ce document stratégique pour la période 2022-2027, qui sera mis en œuvre dans le cadre d'une démarche participative pour une durée de 9 mois et à travers 5 étapes.

Le Matin

Commercialisation des produits agricoles : le CESE préconise une vision intégrée. Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a appelé, jeudi à Rabat, à l'élaboration d’une vision intégrée et participative dédiée à la commercialisation des produits agricoles en impliquant tous les acteurs concernés. Cette vision intégrée requiert la mise en place de mesures législatives, réglementaires et techniques et un plan de communication pour lutter contre les pertes et le gaspillage des produits agricoles au niveau de la distribution, du stockage et de la commercialisation, a indiqué M. Chami lors d’une rencontre, consacrée à la présentation d’un avis du CESE sur la commercialisation des produits agricoles, intitulée «Pour une approche novatrice et intégrée de la commercialisation des produits agricoles».

Bourses universitaires: le ministère de l’Enseignement supérieur en quête de nouvelles sources de financement. Une nouvelle étude est lancée par le ministère de l'Enseignement supérieur pour identifier de nouvelles solutions de financement afin de pouvoir répondre aux demandes de plus en plus importantes de bourses universitaires. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, qui répondait à une question écrite du groupe parlementaire de l’unité et l’égalitarisme, seules 68% des demandes sont satisfaites à cause de la forte pression due à l’augmentation du nombre de bacheliers, sachant que 408.000 bourses ont été attribuées au cours de cette année.

Libération

Tayeb Hamdi: Face à Omicron, la troisième dose constitue un vrai rempart contre les formes graves et décès. Face au variant Omicron du coronavirus, la troisième dose constitue un vrai rempart contre les formes graves et les décès, a affirmé le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi. "Des estimations comparent l’effet de la dose booster, vu sa réduction du risque d’infection et de réinfection, sur la transmission du virus à un confinement. La dose booster réduit également le risque du Covid long et réduit considérablement le risque d’infection pour les enfants dont les parents ont été boostés. Si elle rehausse l’effet protecteur des deux premières doses, elle en garde en revanche le même profil de sécurité", écrit l'expert dans un article intitulé "Bientôt le retour à la vie (presque) normale : où, qui, quand et comment ?". Les pays bien vaccinés connaitront dès la fin des vagues Omicron, et au moins jusqu’à l’hiver prochain ou la fin de la pandémie, une baisse de transmissibilité du virus due à la large vaccination et le taux élevé des populations qui seraient déjà touchées, sauf mauvaise surprise d’émergence d’un nouveau variant plus dangereux qu'Omicron, estime l'expert.

Maroc-OCI : Les échanges commerciaux dépassent les 9 milliards de dollars en 2020. Les échanges commerciaux entre le Maroc et ses partenaires des Etats membres de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) ont atteint plus de 9 milliards de dollars américains en 2020, a fait savoir le directeur des relations commerciales internationales au ministère de l'Industrie et du Commerce, Mohamed Benjelloun. "Malgré le ralentissement du commerce international causé par les fermetures et les mesures de précaution, le Maroc a atteint un niveau important des échanges commerciaux avec ses partenaires dans les pays membres de l'OCI, estimé à plus de 9 milliards de dollars américains", a indiqué Benjelloun, qui intervenait à l'ouverture de la 20ème réunion des Conseillers économiques auprès des Ambassades des États membres de l'OCI accréditées au Maroc. Conformément à sa ferme volonté de renforcer les relations économiques et commerciales avec les États membres de l'OCI, "le Maroc travaille sincèrement pour la réussite des différents efforts visant à renforcer le commerce intrarégional et l'investissement, en plus de la conception de projets communs entre nos pays sur la base de l'intérêt mutuel", a-t-il soutenu.

Al Bayane

Schéma vaccinal: Akhannouch veut impliquer les centrales syndicales. Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a souligné l’importance du rôle des centrales syndicales dans la sensibilisation de la classe ouvrière quant à la nécessité de parachever le schéma vaccinal, en particulier la dose de rappel, pour la lutte contre la Covid-19. Les centrales syndicales sont appelées à accompagner les efforts déployés en sensibilisant la classe ouvrière quant à la nécessité de parachever le schéma vaccinal, en particulier la troisième dose de rappel, a déclaré à la presse Akhannouch à l’issue de sa réunion avec les centrales syndicales, axée notamment sur leur rôle dans la sensibilisation quant à la nécessité de l'adhésion des fonctionnaires et salariés au parachèvement du protocole vaccinal pour préserver la santé des citoyens et garantir un retour à la vie normale.

Maroc: Une dynamique économique qui se confirme. BMCE Capital Global Research (BKGR) a affirmé dans son "Strategy" du mois de janvier 2022 que la dynamique économique retrouvée en 2021 se confirme avec une croissance désormais attendue à 7,2%. Cette croissance est portée par la réalisation d’une bonne année agricole et la dynamisation de la demande intérieure, intervenue dans le sillage de l’amélioration de la situation sanitaire, indique BKGR dans son récent "Strategy" intitulé "Un bon plan économique à ne pas dissiper en 2022". "Les dernières estimations du Haut-Commissariat au Plan (HCP) pour l’année 2021 dépassent de loin les attentes en matière de croissance économique puisque le rebond du PIB devrait se situer à +7,2% (vs. +6,7% pour Bank Al-Maghrib et +6,0% pour notre scénario central), effaçant ainsi la contraction de -6,3% de 2020", précise la même source.

Maroc le Jour

Vaccination: Des centrales syndicales adhèrent à la sensibilisation. Des centrales syndicales ont souligné leur engagement à accélérer la sensibilisation de la classe ouvrière à l'importance de la vaccination contre le Covid-19 et à sa mobilisation pour parachever le schéma vaccinal, particulièrement par l'administration de la troisième dose de rappel. Dans des déclarations à la presse à l’issue d’une rencontre avec le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, les centrales syndicales ont fait part de leur disposition à accompagner les efforts déployés pour la protection de la santé des citoyens en vue d’atteindre l’immunité collective, prélude à la reprise normale des activités économiques et sociales, saluant par la même les acquis réalisés par le Royaume en matière de lutte contre la pandémie.

Benmoussa: La combinaison entre le sport et l'éducation a permis de créer une nouvelle dynamique. La combinaison entre le sport et l'éducation nationale a permis de créer une nouvelle dynamique dans les différents établissements scolaires, a affirmé à Meknès, le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa. Une quarantaine de championnats dédiés aux sports les plus pratiqués dans les établissements d’enseignement sont programmés, au titre de l’année scolaire en cours, sur les plans local, régional et national, a souligné Benmoussa dans une déclaration à la MAP, en marge de la cérémonie de clôture du championnat national scolaire de volleyball, de volleyball mixte, de badminton, de pétanque et des échecs. Ces championnats constituent l'occasion de découvrir les talents et les compétences dans ces sports et les accompagner, en collaboration avec les fédérations concernées, dans le cadre du parcours "Sport-Étude", a-t-il indiqué.

Al Massae

Assurances: Hausse des primes émises de 10% en 2021. Les primes émises par les compagnies d'assurance et de réassurance ont atteint près de 50,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2021, en hausse de 10% comparativement à 2020, indique l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS). La branche "Vie" a progressé de 11,7% à 22,8 MMDH et la branche "Non vie" a évolué de 8,6% à 27,5 MMDH, ressort-il des statistiques mensuelles de décembre 2021 publiées par l'Autorité. Au niveau de la branche "Vie", les segments "Épargne-dirhams", "Décès" et "Épargne-support unités de compte" ont marqué respectivement des hausses de 11,3%, 10% et 19,8%. Dans la branche "Non vie", l'Autorité fait également état d'une hausse des primes des "Risques techniques" de 44,6% à 251,1 millions de dirhams (MDH).

Les projets de construction d'établissements scolaires accordés à l'Agence nationale des équipements publics. Après la polémique suscitée par la qualité des projets réalisés dans le secteur de l'éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, ministre en charge de ce secteur, a entamé un retrait progressif des projets de construction et de réhabilitation des établissements d'enseignement, de formation et sportifs pour les accorder à l'Agence nationale des équipements publics. Le ministère a indiqué, dans un communiqué, que Benmoussa, en compagnie de Nadia Fettah Alaoui, Nizar Baraka et Zineb Benmoussa, respectivement ministre de l'Economie et des Finances, ministre de l'Equipement et de l'Eau et directrice générale de l'Agence nationale des équipements publics, ont signé un accord-cadre relatif à la supervision déléguée pour la réalisation de projets de construction et de remise en état d'établissements d'enseignement, de formation et sportifs.

Al Yaoum Al Maghribi

Le Président palestinien met en avant le rôle du Maroc et son histoire honorable au service de la cause palestinienne et la paix dans le monde. Le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a mis en avant, mercredi à Ramallah, le rôle du Maroc et son histoire prospère et honorable au service de la cause palestinienne et la paix dans le monde sous le leadership visionnaire de SM le Roi Mohammed VI, et la direction des regrettés Souverains feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, que Dieu ait leur âme. Lors de l'audience accordée au nouvel ambassadeur du Royaume en Palestine, Abderrahim Meziane, le Président palestinien s'est félicité des liens distingués unissant les deux Chefs d'Etat, exprimant ses meilleures salutations et ses vœux de santé et de longue vie au Souverain. Au cours de cette audience, le Président palestinien qui a reçu les lettres de créance de l'ambassadeur du Maroc, a souligné la profondeur des relations historiques qui unissent les peuples marocain et palestinien, incarnées par de nombreuses familles palestiniennes d'origine et de nationalité marocaines à Al-Qods et dans toute la Palestine.

Éducation-formation: le Conseil de gouvernement adopte trois projets de décret mettant en œuvre les résultats du dialogue sectoriel. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi par visioconférence sous la présidence du Chef de gouvernement Aziz Akhannouch, a adopté trois projets de décret relatifs au secteur de l'éducation nationale et de la formation, en vue de la mise en œuvre des résultats du dialogue sectoriel. Présentés par le ministre de l'Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, "ces projets de décret, sont de nature à entamer la mise en œuvre et la réalisation des résultats du dialogue sectoriel, signé par le ministère de l’Éducation nationale et les partenaires sociaux du secteur, sous la supervision du Chef de gouvernement, le 18 janvier 2022, en application du programme gouvernemental, qui a affirmé l’engagement de l'Exécutif à ouvrir un dialogue social avec les partenaires sociaux", a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d'un point de presse à l’issue du Conseil.

Assahra Al Maghribia

Artisanat: Le chiffre d’affaires à l’export dépasse les 893 MDH en 2021. Le chiffre d’affaires à l’export des produits d’artisanat est reparti à la hausse en 2021, enregistrant une valeur dépassant les 893 millions de dirhams (MDH), soit un taux d’accroissement de 50% par rapport à l’année précédente. "Après une année 2020 marquée par une inflexion (-25%), et un coup d'arrêt lié à la crise sanitaire et économique du Covid-19, le chiffre d’affaires à l’export des produits d’artisanat est reparti à la hausse en 2021, enregistrant une valeur dépassant les 893 MDH, soit un taux d’accroissement de 50% par rapport à l’année précédente", indique un communiqué du ministère du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Economie sociale et solidaire. Comparées à la période pré-pandémie (2019), les exportations d’artisanat font montre de fortes progressions, à travers un taux d’accroissement à deux chiffres, soit 13%, précise la même source.

MCA-Morocco: l'exploitation des résultats de l'étude « PISA 2018» permet le développement de programmes pour améliorer les apprentissages des élèves. L'Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) a estimé que l'exploitation des résultats du Programme international de l'OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA), qui analyse les connaissances des élèves en compréhension de l'écrit, en mathématiques et en sciences, permet d'évaluer la qualité des écoles marocaines et de développer en conséquence des programmes pour surmonter les lacunes et y remédier, si nécessaire. Le rapport national PISA-2018, présenté mercredi lors d'un atelier organisé par l’Instance nationale d’évaluation relevant du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, analyse le niveau des compétences des élèves marocains aux niveaux professionnel, social et personnel, en comparaison avec certains pays émergents. La présentation de ces résultats permet d'examiner les moyens de les utiliser dans les pistes de réformes visant notamment à améliorer les apprentissages des élèves, a souligné la MCA-Morocco dans un communiqué.

Al Ahdath Al Maghribia

Lancement du programme de soutien des projets culturels, artistiques, d'édition et du livre pour l'année 2022. Le ministère de la Jeunesse, de la culture et de la communication, a annoncé le lancement, à partir de lundi prochain, des candidatures pour bénéficier du soutien aux projets culturels, artistiques, d'édition et du livre au titre de l'année 2022. Le ministère a indiqué sur son site web que cette annonce s'inscrit dans le cadre de son programme visant à soutenir les arts, l'édition, le livre, les associations et organismes culturels, les syndicats artistiques et les manifestations culturelles. Elle vient également en application des dispositions du décret n° 2.12.513 publié le 2 rajab 1434 (13 mai 2013) relatif au soutien des projets culturels et artistiques sur la base d'appels d'offres, et des décisions communes du ministre de la Culture et de la ministre de l’Économie et des finances visant à déterminer les modalités de soutien des projets culturels et artistiques dans les domaines précités.

Un guichet mobile pour les formalités liées aux décès à Casablanca. Une première! L’arrondissement de Hay Mohammadi à Casablanca a mis en place un service destiné à faciliter les différentes démarches administratives et tous les aspects liés aux obsèques en cas de décès. Il s’agit d’un guichet mobile qui se déplace au domicile du défunt. Les agents de l’arrondissement dressent ainsi le constat de décès, délivrent le permis d’inhumer et mettent à la disposition des familles un véhicule de transport funéraire et une tente complètement équipée. Le service en question est opérationnel sept jours sur sept de 8 h 30 à 17 h.

Al Ittihad Al Ichtiraki

SM le Roi accorde Son approbation à la nomination de responsables judiciaires dans plusieurs juridictions du Royaume. Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), a accordé Sa Haute approbation à la nomination de responsables judiciaires dans plusieurs juridictions du Royaume. Ces nominations interviennent suite à la vacance de quatre postes de responsabilité après la décision de mise à la retraite des magistrats qui occupaient ces postes, et à la vacance de trois autres après que les magistrats concernés ont été élus, le 23 octobre 2021, représentants de leurs confrères au CSPJ durant le deuxième mandat (2022-2026), indique mercredi un communiqué du Conseil. Elles visent à insuffler une nouvelle impulsion aux postes de responsabilité judiciaire dans les différentes juridictions, à atteindre davantage d'efficience en termes de performance judiciaire et une plus grande transparence dans la gestion, à désigner des responsables judiciaires capables d'accompagner la stratégie du CSPJ en matière de moralisation, de probité et de droiture, et à mettre l'indépendance de la Justice au service de l'application juste et équitable de la loi.

Le Maroc et l’UE cherchent à développer un “partenariat vert". Le Maroc et l’Union européenne (UE) vont développer un partenariat économique "vert" en matière d’énergies propres et lutter contre le réchauffement climatique, a indiqué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. “Nous travaillons sur le développement d'un partenariat vert entre le Maroc et l'Union européenne”, a indiqué Ursula von der Leyen, lors d'une déclaration à la presse à la suite d'une réunion avec le chef de gouvernement Aziz Akhannouch. Le Maroc est le premier partenaire économique de l'UE sur le continent africain. Les deux parties avaient annoncé, en juin dernier à Bruxelles, leur volonté de renforcer la coopération en matière d'énergie, de lutte contre le réchauffement climatique, de protection de l'environnement et de promotion de l'économie verte.

Bayane Al Yaoum

Maroc: 28% des entreprises ont suspendu leur activité en 2021 (HCP). Près d'un tiers des entreprises au Maroc ont arrêté leur activité, pour une durée moyenne de 143 jours en 2021, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). "La reprise d'activité en 2021 a été un peu difficile pour 28% des entreprises qui ont suspendu leur activité pour une durée moyenne de 143 jours durant cette année", indique le HCP qui vient de publier une note sur les principaux résultats de sa quatrième enquête qualitative sur les effets du Covid-19 sur l'activité des entreprises. Cette suspension a été légèrement plus longue pour 30% des Très petites entreprises (TPE), avec une période moyenne de 158 jours d'arrêt, contre 116 jours pour 27% des Petites et Moyennes entreprises (PME) et 107 jours pour 14% des Grandes entreprises (GE).

Données personnelles: Maroc Numeric Cluster rejoint le programme DATA TIKA. La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et Maroc Numeric Cluster (MNC) ont signé, à Rabat, une convention de partenariat d'adhésion au programme DATA TIKA. Paraphée par le président du MNC, Mehdi Kettani, et le président de la CNDP, Omar Seghrouchni, la convention formalise l'adhésion du MNC à ce programme mis en place par la CNDP, le 9 juillet 2020, dans le but d'accompagner la mise en conformité des différents établissements en matière de protection des données à caractère personnel. Ce partenariat, d'une durée de quatre ans, repose sur trois volets stratégiques, dont le premier a trait au renforcement de la conformité à la loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel, notamment à travers l'organisation de sessions de formation au profit des formateurs MNC, l'octroi d'un accès pilote à l'application en ligne de dématérialisation des notifications à la CNDP et la mise en place d'un système de suivi de la conformité au niveau du MNC.

Rissalat Al Oumma

Covid-19: 76% des entreprises imposent le port de masques sur les lieux de travail (HCP). Les entreprises qui ont imposé à leurs employés le port de masques sur le lieu de travail représentent 76% en 2021, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Cette proportion atteint 94% chez les grandes entreprises (GE), 77% pour les petites et moyennes entreprises (PME) et 74% pour les très petites entreprises (TPE), précise le HCP qui vient de publier une note sur les principaux résultats de sa quatrième enquête qualitative sur les effets du nouveau coronavirus (Covid-19) sur l'activité des entreprises. Les entreprises sont également une majorité à fournir du gel hydroalcoolique (95%) à leurs salariés, fait savoir la même source.

Assurances: L'ACAPS publie un guide sur les typologies de BC/FT. L'Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale (ACAPS) a publié un nouveau guide sur les typologies de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (BC/FT) dans le secteur des assurances. Faisant suite au guide n°1 relatif au devoir de vigilance vis-à-vis des clients et au guide n°2 afférent à l'approche basée sur les risques, ce document vise à présenter au secteur des assurances des cas suspects qui peuvent conduire un intermédiaire ou une entreprise d'assurance à effectuer une déclaration de soupçons. Dans le cadre de ses publications pour accompagner le secteur des assurances dans l'implémentation d'un dispositif efficace de lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (LBC/FT), l'ACAPS expose dans le 1er chapitre de ce guide les différentes typologies de blanchiment de capitaux et/ou de financement du terrorisme en assurance vie et ce, à travers une analyse de cas.

Al Alam Les puits "dangereux" bientôt bouchés ou réhabilités. Pour éviter que le drame de Rayan ne se reproduise, le ministre de l'Equipement et de l'Eau a donné des instructions strictes aux directeurs des agences de bassins pour qu'ils procèdent, en coordination avec les autorités locales, à un état des lieux complet des puits sauvages pouvant constituer une menace pour la sécurité publique. Les services de ce ministère se penchent sur la préparation d'une circulaire conjointe avec le ministère de l'Intérieur pour mettre en œuvre les mesures prises dans ce sens. Au vu de cet inventaire qui sera fait par la Police de l'Eau, en coordination avec les autorités locales, les agences de bassins vont sommer les personnes concernées de boucher ou remettre en état ces puits dans des délais raisonnables afin d'éviter tout danger.

 

Articles qui pourraient vous intéresser

Mercredi 09 Mars 2022

Revue de presse économique du 9 mars 2022

Mardi 01 Mars 2022

Revue de presse économique du 1er mars 2022

Mercredi 23 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 23 février 2022

Lundi 21 Fevrier 2022

Revue de presse économique du 21 février 2022

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required