×

Inscrivez-vous à notre newsletter


Election de Biden : les réactions dans le monde

Dimanche 08 Novembre 2020 - PAR

De nombreux dirigeants à travers le monde ont félicité Joe Biden, élu samedi président des Etats-Unis, tournant la page Donald Trump et l'appelant à une action commune face aux défis mondiaux.



"Je félicite le président élu Joe Biden et la vice-présidente Kamala Harris pour leur victoire. Le Venezuela (...) sera toujours prêt au dialogue et à la bonne entente avec le peuple et le gouvernement des Etats-Unis", a tweeté le président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro.

Caracas a rompu les relations diplomatiques avec Washington en 2019 après la reconnaissance par l'administration Trump de l'opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela.

M. Guaido a lui aussi félicité Joe Biden pour sa victoire. "Nous travaillerons ensemble pour assurer le rétablissement de la démocratie, de la liberté et des droits humains pour le peuple du Venezuela", a-t-il affirmé dans un communiqué.



"Félicitations à Joe Biden et Kamala Harris. Joe, nous nous connaissons depuis près de 40 ans, notre relation est chaleureuse, et je sais que tu es un grand ami d'Israël. J'espère pouvoir, avec vous deux, approfondir encore davantage l'alliance spéciale qui lie les Etats-Unis et Israël", a écrit le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sur Twitter.

M. Netanyahu avait qualifié le président sortant Donald Trump de "meilleur ami qu'Israël n'a jamais eu à la Maison Blanche", après la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu, son soutien à la colonisation en Cisjordanie occupée, sa bénédiction à l'annexion du Golan et son parrainage de la normalisation des relations entre Israël et des pays arabes.



Le président palestinien Mahmoud Abbas exprime, dans un communiqué, sa "hâte de travailler avec le président élu Joe Biden et son administration pour renforcer les relations afin de garantir la liberté, l'indépendance, la justice et la dignité du peuple palestinien". Le président Trump a adopté une politique très favorable à Israël au point de pousser les Palestiniens à couper les ponts avec Washington.



Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a estimé samedi qu'il était trop tôt pour féliciter Joe Biden. "Nous allons attendre que toutes les questions légales soient résolues. Nous ne voulons pas être imprudent", a-t-il déclaré.

"Nous ne souhaitons pas agir à la légère et voulons être respectueux de l'autodétermination des peuples et des droits d'autrui", a ajouté M. Lopez Obrador, alors que le président sortant Donald Trump n'a pas reconnu sa défaite et a annoncé son intention de contester l'élection en justice. "Nous n'avons aucun litige avec ni l'un ni l'autre des deux candidats. C'est un sujet humain, il faut faire preuve de décence et de prudence politique avant de prendre position sur ce qui s'est passé", a ajouté le président mexicain.



La cheffe de la Commission européenne Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen Charles Michel ont félicité Joe Biden, insistant sur la volonté de l'UE de rebâtir avec les Etats-Unis un "partenariat solide" après une relation conflictuelle sous le mandat de Donald Trump.

"L'UE est prête à s'engager pour un partenariat transatlantique solide. Covid-19, multilatéralisme, climat et commerce international sont des défis à affronter ensemble", a tweeté Charles Michel.



Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a félicité Joe Biden pour son élection, saluant "un solide partisan de l'Alliance" et se disant "impatient de travailler" avec lui, estimant qu'"une Otan robuste est une bonne chose pour l'Amérique du Nord comme pour l'Europe".



Le président français Emmanuel Macron a félicité Joe Biden et l'a appelé à agir "ensemble" pour "relever les défis d'aujourd'hui". "Nous avons beaucoup à faire pour relever les défis d'aujourd'hui. Agissons ensemble!", a-t-il réagi dans un tweet.



Le Premier ministre britannique Boris Johnson a félicité Joe Biden "pour son élection" à la présidence des Etats-Unis et Kamala Harris, élue vice-présidente, pour son "succès historique". "J'ai hâte de coopérer étroitement sur nos priorités communes, du changement climatique au commerce et à la défense", a-t-il dit.



La chancelière allemande Angela Merkel, qui a entretenu des relations délicates avec Donald Trump, a insisté sur la relation transatlantique "irremplaçable". "Notre amitié transatlantique est irremplaçable si nous voulons surmonter les grands défis de notre temps", a-t-elle affirmé, citée dans un tweet du porte-parole du gouvernement.



"L'Afghanistan a hâte de continuer et d'approfondir son partenariat stratégique multidimensionnel avec les Etats Unis--notre partenaire fondateur--y compris pour le contre-terrorisme et amener la paix en Afghanistan", tweete le président Ashraf Ghani, alors que Donald Trump a signé un accord avec les talibans entérinant le retrait des troupes américaines, jugé trop rapide par beaucoup.



"J'ai hâte de travailler avec vous pour faire progresser le solide partenariat historique entre la Jordanie et les États-Unis, dans l'intérêt de nos objectifs communs de paix, de stabilité et de prospérité", tweete le roi Abdullah II de Jordanie en félicitant M. Biden et Mme Harris.

"Chaleureuses félicitations à @JoeBiden et @KamalaHarris. Je me réjouis de travailler avec vous pour renforcer davantage l'alliance Japon-Etats-Unis et assurer la paix, la liberté et la prospérité dans la région Indo-Pacifique et au-delà", a tweeté le Premier ministre japonais Yoshihide Suga.



Le Premier ministre indien Narendra Modi a félicité samedi Joe Biden, soulignant aussi que l'élection de sa colistière Kamala Harris, dont la mère est indienne, était source d'une "immense fierté".



Rare voix discordante, le Premier ministre slovène Janez Jansa, qui avait félicité Trump pour sa réélection, a estimé que l'issue du scrutin n'était pas encore jouée. "Des recours en justice ont été interjetés dans tous les Etats américains où les résultats sont serrés. Les tribunaux n'ont même pas encore commencé à se prononcer. Malgré cela, les médias de masse (et aucune institution officielle) annoncent le résultat. Les félicitations tombent de partout. En voilà un Etat de droit !" a-t-il tweeté.

Avec AFP.
 

S'inscrire à la Newsletter Boursenews

* indicates required
Etats-Unis
Partage RéSEAUX SOCIAUX